Découvre mon interview avec Adrien Cambien, illustrateur freelance lyonnais. Au menu : son rapport au freelancing, aux réseaux sociaux et au voyage.

Adrien Cambien : interview d’un illustrateur freelance

Temps de Lecture : 7 minutes

Découvre mon interview avec Adrien Cambien, illustrateur freelance lyonnais. Au menu : son rapport au freelancing, aux réseaux sociaux et au voyage.

Chaque mois, je te propose une rencontre avec une personne pour laquelle j’ai eu un coup de cœur.

Selon mon invité, l’interview s’articule autour de la thématique de la photographie, du voyage, du street art, du marketing ou des réseaux sociaux.

Pour cet épisode 59, je te présente Adrien Cambien, illustrateur freelance lyonnais (adrien.cambien.net).

Avant que j’oublie, tu peux également découvrir mes interviews avec :

Présentation d’Adrien Cambien

Peux-tu te présenter en quelques lignes pour ceux ou celles qui ne te connaîtraient pas encore ?

Bonjour, je suis Adrien Cambien, illustrateur freelance de 32 ans.

Présentation d'Adrien Cambien
Crédit : Adrien Cambien

Cela fait plus de 4 ans que j’habite sur Lyon (un ancien vauclusien à côté d’Avignon) pour enfin prendre goût à l’univers entrepreneurial.

De formation en infographie print et web, je me suis orienté naturellement vers l’illustration, car c’est le métier qui me tient à cœur.

Ton rapport au freelancing

Peux-tu nous présenter ton parcours professionnel ?

J’ai fait une formation en infographie print et web jusqu’à bac+2.

Ensuite, j’ai travaillé en intérim avant de me lancer en micro-entreprise en juin 2014.

En octobre 2015, j’ai déménagé à Lyon.

 Parcours professionnel d'Adrien Cambien
Crédit : Adrien Cambien

Pourquoi es-tu devenu freelance ?

Je n’ai jamais eu de boulot salarial dans mon domaine.

L’infographie est un métier peu valorisé par les entreprises. Ce qui est bien dommage, mais il faut s’adapter aux contextes d’aujourd’hui.

J’ai du me faire une santé financière avec l’intérim (dans la manutention) avant de me lancer en micro-entreprise et trouver d’autres voies que de me lancer dans l’infographie.

C’est à ce moment-là que j’ai compris que se spécialiser est devenu vraiment important pour se différencier de la concurrence.

Quelles sont les principales qualités nécessaires pour être freelance ?

Il faut savoir être :

  • Autonome,
  • Organisé pour faire face à la fluctuation de notre business.

Nous devons gérer la comptabilité pour payer ses charges et gérer les bénéfices pour notre train de vie.

Pour certains, cette situation peut être une contrainte, mais pour moi, c’est une façon de se remettre en question et de se surpasser.

Je considère la vie comme un combat et c’est un comportement digne de l’entreprenariat.

Les principales qualités nécessaires pour être freelance
Crédit : Adrien Cambien

Quelles sont les principales difficultés que tu as rencontrées dans ton parcours de freelance ? Comment les as-tu surmontées ?

Quand je me suis lancé en freelance, j’ai fait une seule prestation la première année.

J’étais encore dans le sud de la France, le contexte économique de la région PACA n’était pas orienté vers le digital.

J’ai compris que je devais trouver une ville à fort investissement dans le digital et l’entrepreneuriat. Lyon était un choix judicieux et je ne me suis pas trompé.

La 2 ème difficulté est de se rendre utile auprès des entreprises en proposant une expertise valorisante. L’infographie est trop généraliste et on se perd facilement.

Certains prospects ne prennent pas le domaine au sérieux (comme la création d’un logotype par exemple).

A ce moment-là, je me suis spécialisé en illustration en proposant cette expertise pour la communication générale des entreprises.

Ton meilleur souvenir avec un client ?

Début 2019, j’ai eu un client peu banal qui travaille dans le génie civil.

Il m’a demandé de refaire son logotype qui ne lui plaisait pas. Grâce à ma qualité d’illustrateur, il a adoré son nouveau logotype.

En plus d’apprécier mon travail dans son ensemble, il est devenu un de mes plus gros clients en investissant dans la création de son site professionnel.

Actuellement, je travaille avec 2 développeurs Javascript plus un intégrateur qui supervise le projet. C’est un client rare qui se donne les moyens pour avoir un rendu de qualité.

Ton pire souvenir avec un client/prospect ?

On va dire qu’il existe certains comportements déplacés.

Il faut juste apprendre à se valoriser à la première impression et bien faire comprendre sa méthode de travail.

Je ne relance plus les gens qui me porte peu d’estime, comme par exemple, ceux qui ne prennent même pas la peine de regarder mon site professionnel.

Tes conseils pour un(e) freelance qui débute ?

Concernant le secteur du design, le TJM (tarif journalier moyen) est plus bas que dans le webmarketing.

Les entreprises préfèrent investir dans le webmarketing pour toucher rapidement des clients.

C’est à nous de proposer un style qui pourrait plaire au maximum de personnes pour pouvoir augmenter son taux journalier par la suite.

Il faut créer des projets personnels sur les réseaux sociaux comme Linkedin, Facebook et Instagram en imposant son style et sa technique.

Etre actif, investir du temps sur son blog (et sur les réseaux sociaux), partager ses connaissances, afin de se faire repérer et forcément les gens vous le redonneront en retour.

Les conseils pour un(e) freelance qui débute d'Adrien Cambien
Auto-portrait en mode samouraï (crédit : Adrien Cambien)

Ne pas non plus oublier de se déplacer aux apéritifs professionnels, afin de se présenter auprès de maximum de personnes.

Tes astuces pour être productif ?

J’écoute de la musique quand je fais un travail exécutif.

Concernant le travail créatif, il faut que je sois concentré, il m’arrive de mettre de la musique, mais elle reste douce et sans parole (comme le style trip hop).

J’essaye de me concentrer sur une tâche pendant 1 heure. Il m’arrive également de faire des micro pauses en regardant les réseaux sociaux et des vidéos.

Je m’accorde également une sieste de 20 minutes entre 12 h et 14 h pour être productif l’après-midi.

Ton rapport aux réseaux sociaux

Que penses-tu des réseaux sociaux ? Comment les utilises-tu ?

Les réseaux sociaux sont des outils formidables pour communiquer entre nous.

Quand ils sont bien utilisés, ils permettent de

  • Créer des partenariats sur des projets,
  • Communiquer plus facilement sur son déroulement,
  • Produire un rendu de qualité.

Combien de temps en moyenne chaque jour ?

Je ne compte pas le temps passé.

Je sais juste que je les utilise pour ma veille, ma communication personnelle et professionnelle.

Ton réseau social préféré ? Pourquoi ?

Linkedin…

On peut créer une relation facile entre professionnels même avec un niveau hiérarchique différent. Cela aboutit à des projets ambitieux.

Ton rapport au voyage

Tes 3 coups de cœur en France ? Pourquoi ?

  • Avignon, mon enfance.
  • Aix-en-Provence, mes études.
  • Lyon, ma vie professionnelle.

Ces 3 villes possèdent une grande histoire culturelle, un riche patrimoine et des architectures originales.

A l’étranger ?

Cardiff au Pays de Galles, une ville très verdoyante, j’ai une copine qui y habite.

Je l’ai rejoint pour passer des fêtes de fin d’année ensemble.

Rapport au voyage d'Adrien
Crédit : Unsplash

Comment prépares-tu tes voyages ? As-tu des rituels avant de partir ?

Je suis loin d’être un globe trotter, mais le dernier voyage à l’étranger à Cardiff m’a appris à bien m’organiser.

Je me renseigne beaucoup sur internet pour bien être prêt le jour J.

Ton prochain projet de voyage ? Pourquoi ?

Helsinki pour voir un autre ami qui habite en Finlande.

J’ai le projet de faire une randonnée en Laponie pour me ressourcer et me couper d’internet et des écrans.

Crédit : Unsplash

La carte blanche d’Adrien Cambien

Etre entrepreneur est une vie de liberté qui nous permet d’exercer notre métier de cœur.

A mon humble avis, il ne faut pas se donner de trop gros objectifs dès le début, il faut plutôt avoir un gros objectif sur le long terme et de petits objectifs parsemés sur le chemin pour garder le moral et le cap.

La vie est une succession d’imprévus qu’il faut gérer.

Même si une expérience d’échec fait baisser le moral à un moment, il faut l’utiliser pour :

  • Rebondir,
  • Apprendre de ses erreurs,
  • Sortir de sa zone de confort,
  • Chercher à être meilleur.

J’essaye de garder un équilibre entre confort et inconfort, afin de satisfaire ma conscience et de progresser à mon rythme.

Le principal reste de progresser lentement et de ne pas régresser fortement.

Où retrouver Adrien Cambien ?

Tu peux retrouver Adrien Cambien sur :

Un grand merci à Adrien pour sa confiance, je prends toujours beaucoup de plaisir à échanger avec lui lors des réunions mensuelles des Freelances Lyonnais (Groupe Facebook d’entraide) ou d’autres événements sur Lyon.

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 3 et 4 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net. Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui est freelance ou entrepreneur. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A toi, quelle question aimerais-tu poser à Adrien Cambien ?

Tu es sur Pinterest ? Moi aussi ! Ne me laisse pas toute seule.

Découvre mon interview avec Adrien Cambien, illustrateur freelance lyonnais. Au menu : son rapport au freelancing, aux réseaux sociaux et au voyage.
Adrien Cambien : interview d’un illustrateur freelance lyonnais

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *