Temps de Lecture : 8 minutes

Découvre mon interview avec Alexandrina Nogueira De Sousa, fondatrice de l’agence e-mailing The Wonder Success. Au menu : entrepreneuriat, réseaux sociaux, voyage…

Pour cet épisode 65, je te présente Alexandrina Nogueira De Sousa, fondatrice de l’agence e-mailing The Wonder Success (thewondersuccess.com). C’est une équipe d’experts marketing qui accompagne des indépendants et des TPE à automatiser et augmenter leurs ventes via l’e-mailing.

Avant que je n’oublie, tu peux également découvrir mes interviews avec :

Prêt.e ?

Alexandrina Nogueira De Sousa  : interview d'entreprenure

Présentation d’Alexandrina Nogueira De Sousa

Peux-tu te présenter en quelques lignes pour ceux ou celles qui ne te connaîtraient pas encore ?

Bonjour, je suis Alexandrina Nogueira De Sousa, fondatrice de l’agence e-mailing The Wonder Success.

Nous sommes une équipe d’experts marketing (copywriters, spécialiste en Facebook Ads, storyteller…) qui accompagne les indépendants et les TPE à automatiser et augmenter leurs ventes avec l’e-mailing.

Alexandrina Nogueira De Sousa
Crédit : Alexandrina Nogueira De Sousa

Ton rapport à l’entrepreneuriat

Peux-tu nous présenter ton parcours professionnel ?

J’ai obtenu un bachelor en école de commerce (Neoma BS) et un master en communication digitale (Iscom). Durant mes années d’études, j’ai effectué 19 mois de stage dans le marketing et la communication digitale dans différentes structures : de la start-up à des multinationales comme LVMH.

J’ai réalisé ma dernière année de master au sein de Decathlon. Ce qui m’a permis de continuer l’aventure dans cette enseigne en CDI en tant que responsable communication. Je suis restée 3 ans chez Decathlon.

Pourquoi es-tu devenue entrepreneure ?

Pendant le confinement de mars, j’étais en activité partielle. J’avais donc du temps à “occuper”. Je me suis mise à écouter énormément de podcasts (ceux de Chloé Bloom, David Laroche, Franck Nicolas…). Et je me disais “ces gens-là ont l’air d’avoir un métier trop cool”. Je me suis remise en question car je pensais que mon life goal était d’être cadre dans une multinationale. Finalement, j’ai atteint ce life goal à 23 ans.

Et pendant cette période de confinement, je réalisais que ce n’était pas si ouf que ça d’être cadre.

J’avais besoin de plus de challenge. J’avais envie de voler de mes propres ailes. J’ai réfléchi pendant 6 mois à l’offre que j’allais proposer. En novembre, mon maître de stage de seconde année me contacte pour me proposer une mission e-mailing. J’étais surprise par la demande car pour moi c’était quelque chose de facile vu que j’en faisais tout le temps.

En allant regarder différents profils d’entrepreneurs sur Instagram, je me suis rendu compte qu’il y avait un vrai besoin dans ce domaine.

Et c’est là que j’ai envoyé ma petite demande de création de micro entreprise.

J’ai été freelance et responsable communication chez Decathlon pendant près d’un an. Quand j’ai eu suffisamment de CA, j’ai démissionné pour créer une société et m’entourer d’une vraie équipe passionnée par l’e-mailing.

Quelles sont les principales qualités nécessaires pour être entrepreneur ?

  1. Le courage : l’entourage ne comprend pas notre choix de ne pas vouloir être salarié. Je me souviens quand j’avais annoncé que je démissionnais, on me disait tout le temps “mais pourquoi tu n’as pas demandé une rupture conventionnelle. Tu ne sais pas de quoi est fait demain. Ça se trouve tu n’auras pas de clients.”
  2. Avoir de la volonté : quand on est à notre compte, on est maître de notre rémunération. On ne peut pas se dire tous les jours “oh je n’ai pas envie de travailler, je vais boire un café avec Jacqueline.” Ou vu qu’on est à la maison, se laisser tenter par Netflix. Non, là c’est simple. Tu ne travailles pas, tu ne gagnes pas de sous.
  3. Savoir dépasser ses peurs : par exemple, j’avais peur de Linkedin donc je ne publiais rien. J’ai pris un coaching Linkedin. Et ce réseau m’a permis de trouver de “gros” clients. Autre exemple, je n’osais pas parler de mes offres sur Instagram. Quand j’ai eu le courage de faire des stories où j’en parlais, mes demandes ont augmenté.

Quelles sont les principales difficultés que tu as rencontrées dans ton parcours d’entrepreneure ? Comment les as-tu surmontées ?

  1. Augmenter mes prix : j’ai commencé à proposer des prestations à des prix trèèèèèès bas car je ne me sentais pas légitime. Je cumulais plein de petites missions mais je ne dépassais pas les 2000e par mois. Grâce à un coaching où on m’a fait prendre conscience de la valeur que j’apportais, j’ai commencé à augmenter petit à petit mes tarifs.
  2. Être salariée et freelance : Je faisais beaucoup de nuits blanches. Pour cette difficulté, je n’avais pas 10000 solutions. J’ai dû sortir de ma zone de confort en déposant ma démission.

Ton meilleur souvenir avec un client ?

Sélectionner le meilleur, c’est compliqué.

Je vais en citer un qui me vient en tête. J’accompagnais une graphiste en coaching. Elle avait à peine 20 personnes dans sa mailing list. Je lui ai appris à augmenter sa liste et à obtenir des réponses à ses newsletters. Quand elle me disait les résultats qu’elle obtenait et ses réponses, ça me faisait trop plaisir. Elle était tellement contente et fière.

Ton pire souvenir avec un client/prospect ?

C’était l’un de mes premiers clients. Mon tarif était très bas. Il me considérait en quelque sorte comme une salariée, il me grondait sur le groupe Slack parce que je ne répondais pas sous 3h. Une fois, j’étais malade, il m’avait appelé sur mon téléphone.

Tes conseils pour une entrepreneur.e qui débute ?

Quand on débute, il y a des entrepreneurs qui en profitent pour vous demander de faire des masterclass gratuites contre de la visibilité ou une mission test sans vous rémunérer (ou pas assez).

Pour être tombée dans ce piège, ce n’est jamais intéressant. Ce n’est pas la visibilité qui alimente votre frigo. Ce n’est pas la mission test qui va payer votre loyer. Pour ma part, j’avais fait un audit gratuit pour le fameux client qui me grondait car je ne répondais pas sous trois heures.

Tes astuces pour être productive ?

  1. Se poser des objectifs.
  2. Définir les actions à mettre en place pour atteindre ces objectifs en estimant le temps nécessaire
  3. Planifier dans son Google agenda les actions.

Ton rapport aux réseaux sociaux

Que penses-tu des réseaux sociaux ? Comment les utilises-tu ?

Je ne peux que recommander d’être présent sur les réseaux sociaux. Contrairement à Malt et Fiverr, les réseaux sociaux sont une bonne vitrine pour montrer votre expertise et votre personnalité.

Nous sommes présents sur Instagram et LinkedIn. Par exemple, on :

  • Envoie des messages de bienvenue
  • Interagit du lundi au vendredi sur des posts
  • Publie plusieurs fois par semaine
  • Poste quotidiennement des stories sur Instagram.

Combien de temps en moyenne chaque jour ?

Hum, depuis plusieurs mois, je délègue la gestion de mes réseaux sociaux. Je crois qu’avant je passais une heure par jour.

Ton réseau social préféré ? Pourquoi ?

J’ai une préférence pour Instagram. C’était le 1er réseau social qui m’a permis d’avoir plein de clients. Il y a une diversité de formats (post, Reels, story, live) qui permettent vraiment de montrer qui on est.

Que penses-tu de Pinterest ? Comment l’utilises-tu ?

Je l’ai utilisé seulement 2 mois. Ça a augmenté la visibilité de certains articles. Je l’ai laissé de côté car tout simplement Instagram et Linkedin me permettent d’obtenir des clients beaucoup plus rapidement.

Sur Pinterest, les gens viennent sur mon blog mais ne laissent pas forcément leur adresse e-mail. Donc je les perds.

Mais, je vais sûrement revenir sur Pinterest. On doit juste trouver la bonne organisation avec l’équipe pour remettre le pied dedans.

Ton rapport au voyage

Tes 3 coups de cœur en France ? Pourquoi ?

  1. Paris : c’est une ville magnifique. L’architecture est waouh. Il y a les plus beaux monuments. Et il y a de quoi faire avec toutes les expos et musées. On ne s’ennuie jamais.
  2. La Côte d’Azur : le temps est beaucoup plus sympa que dans le Nord. Ensuite on a la mer, rien de mieux que de chiller ou travailler sur un transat. Et les paysages sont magnifiques.
  3. Bordeaux : on a un beau juste milieu entre temps sympa et les villages vignobles juste à côté. On reste sur une grande ville, donc on a de quoi faire. Et les gens sont sympas.

À l’étranger ?

Mes pays préférés sont le Mexique, l’Espagne et le Portugal.

Pour les mêmes raisons :

  • Il fait super beau,
  • Il y a la mer,
  • Les gens sont adorables,
  • On mange trèèès bien,
  • Je parle la langue.
Le rapport au voyage d'Alexandrina Nogueira De Sousa
Crédit : Alexandrina Nogueira De Sousa

Comment prépares-tu tes voyages ? As-tu des rituels avant de partir ?

Pas vraiment, je prépare tout en last minute. Par exemple pour le Mexique, j’ai pris mon billet d’avion 1 semaine avant et je suis restée un mois.

Ton prochain projet de voyage ? Pourquoi ?

J’hésite entre Puerto Escondido, Medellin ou Bali. Ce sont des endroits où c’est simple de rencontrer des personnes. Le temps est agréable et il y a de quoi faire.

La carte blanche d’Alexandrina Nogueira De Sousa

Où retrouver Alexandrina Nogueira De Sousa ?

Tu peux retrouver Alexandrina Nogueira De Sousa sur :

Un grand MERCI à Alexandrina pour sa confiance et sa bonne humeur.

À toi, une question à poser à Alexandrina Nogueira De Sousa ?

Tu es sur Pinterest ? Moi aussi ! Ne me laisse pas toute seule.

Alexandrina Nogueira De Sousa  : interview d'entreprenure