Blogging et psychologie : que retenir ?

Dernière mise à jour le

Temps de Lecture : 9 minutes

Que retenir de la psychologie appliquée au blogging ? Au menu : rendre tes textes lisibles, jouer sur la perception des formes pour organiser tes pages, maintenir l’attention de ton lecteur…

Récemment, j’ai suivi un excellent MOOC sur Open Classrooms sur « Appliquez la psychologie au design« .

Tu me connais maintenant, j’adore partager les connaissances que j’ai acquises.

Dans cet article, je vais te partager des principes immédiatement applicables au blogging que tu appliques peut-être déjà sans t’en rendre compte.

Prêt(e) ?

Avant que j’oublie, tu peux aussi découvrir :

C’est quoi le rapport entre psychologie et blogging ?

Avant de t’expliquer comment appliquer la psychologie au blogging, laisse-moi t’expliquer un peu ce qu’est la psychologie.

On peut résumer la psychologie comme la science du comportement (penser, sentir, agir).

En comprenant les secrets de la psychologie humaine, tu vas pouvoir mener ton blog vers le succès.

le rapport entre psychologie et blogging
Crédit : Unsplash

PS : le chemin vers le succès en matière de blogging est long et tortueux, rempli de galères et de rencontres improbables.

#1 Rends tes textes lisibles (blogging)

On lit tous les jours, la plupart du temps sans vraiment s’en rendre compte.

Si on n’a pas un enfant qui apprend à lire autour de nous, on se rend plus vraiment compte de la complexité de :

  • Identifier les lettres,
  • Les lier à des sons,
  • Comprendre l’assemblage des lettres et des sons…

L’œil et la lecture sur un écran

Les images que l’on perçoit de l’extérieur se fixent sur notre rétine qui contient 2 zones :

  1. La fovéa qui nous permet de voir net.
  2. La périphérie qui nous permet de prendre conscience de notre environnement et de réagir à celui-ci.
L’œil et la lecture sur un écran
Crédit : Unsplash

Les saccades et les fixations

Quand on lit, nos yeux alternent saccades et fixations. Tout se passe au niveau de la fovéa.

  1. Les saccades correspondent aux mouvements des yeux qui permettent de fixer un mot (20 millisecondes pour passer d’un mot à l’autre).
  2. Les fixations sont les arrêts des yeux sur les mots pour la prise d’information (1/4 de seconde).

Niveau blogging, cela veut dire que lorsque tu mets du texte sur une page, tu dois essayer de calibrer la longueur des lignes.

En 2004, une étude démontre que, lors de la lecture sur écran, on lit plus vite une longue ligne, mais on préfère une ligne courte. Généralement, on préfère des lignes courtes ou moyennes, de 45 à 72 caractères.

Les spécificités de la lecture sur un écran

On l’a tous déjà remarqué, on lit moins vite sur écran (- 25 %). En plus, on se fatigue plus rapidement que sur papier.

Un fond clair

L’INRS nous conseille de privilégier un affichage sur fond clair car :

  • Il est moins fatigant pour la vue qu’un affichage sur fond sombre.
  • Les reflets sont moins visibles.
  • La couleur de fond est identique au papier.

Le contraste

Plus le contraste sera grand et plus la lecture sera facilitée. Par exemple, un texte noir sur un fond blanc.

Les couleurs

Certaines couleurs ou associations de couleurs se perçoivent moins bien.

Par exemple, l’INRS nous conseille d’éviter le bleu pour des éléments à fixer et nous déconseille l’association de couleurs complémentaires.

Par exemple :

  • Orange et bleu,
  • Rouge et vert,
  • Jaune et violet.
Les spécificités de la lecture sur un écran pour le blogging
Crédit : Unsplash

La police de caractère

La police de caractère détermine un certain nombre de facteurs qui peuvent nuire ou non à la lecture :

  • Espacement entre les lettres,
  • Hauteur des lettres,
  • Avec ou sans serif (empattement).

Bref, si tu hésites entre 2 polices, privilégie TOUJOURS : le sans serif, le gras sur l’italique, la taille de police la plus grande.

#2 Appuie-toi sur la perception des formes pour mieux organiser les pages de ton blog

Lorsque nous arrivons sur une nouvelle page de blog, on scanne rapidement la page pour nous orienter vers les informations qui nous intéressent.

Le choix du design des écrans va fortement influencer l’œil de notre lecteur.

Psychologie de la forme

L’ensemble de ce que tu vas présenter sur une page d’accueil de blog va guider ou non le regard de ton lecteur.

La structure des informations représente déjà en soi une 1ère étape de compréhension des informations (menus, textes, bannières…).

Pour t’aider à passer au niveau supérieur en terme de blogging, on va s’intéresser à la psychologie de forme, appelée également Gestalt théorie.

Cette théorie part du principe que l’ensemble est plus grand que la somme des parties.

Prêt(e) ?

Psychologie de la forme
Crédit : Unsplash

Loi de la bonne forme

Notre cerveau est conçu pour créer du sens, même là où il n’y en a pas a priori.

Par exemple, nous voyons des formes aux nuages.

Comme on l’a déjà vu, quand on arrive sur une page d’accueil d’un blog, on scanne dans un 1 er temps l’ensemble de la page et on en déduit une organisation générale.

Continuité et principe de clôture

On perçoit des points rapprochés comme des formes, comme un ensemble continu.

En suivant cette loi, on peut mieux organiser les informations de notre blog.

Par exemple, notre œil va préférer un histogramme dans lequel les informations sont rangées en fonction de la taille des barres.

Organiser les barres par taille (ordre croissant ou décroissant) permet de lire plus facilement les interprétations.

Grâce au principe de clôture, quand on a des regroupements sans cadre, on perçoit les éléments séparés.

Loi de proximité (blogging)

Quand les éléments sont proches les uns des autres, on a tendance à les associer et à les percevoir comme un ensemble.

Appliqué au blogging, cela veut dire que votre page d’accueil doit être organisée de façon à ce que vos lecteurs comprennent son organisation en balayant très rapidement votre page.

Similarité

Notre cerveau associe des éléments qui sont similaires les uns aux autres. Nous avons tendance à les percevoir comme appartenant à la même forme.

Appliqué au blogging, garder une unicité de présentation entre tes différents articles rassure ton lecteur et lui permet de comprendre plus rapidement ce que tu attends de lui.

Loi du destin commun

Lorsque des éléments en mouvement suivent la même trajectoire, on les associe comme appartenant au même ensemble.

Appliqué au blogging, il peut s’agir d’animations qui arrivent dans le même sens (slider par exemple).

Loi de familiarité (blogging)

On perçoit les formes les plus familières comme étant les plus significatives. On est plus attiré par ce nous est familier.

Appliqué au blogging, tu dois proposer des éléments familiers pour que ton lecteur puisse avoir des repères pour interpréter plus rapidement les pages de ton blog.

Par exemple, nous sommes habitués à trouver la barre de recherche en haut à gauche.

Ajoute des visages pour humaniser ton blog

Voir un visage humain nous rassure. Il existe même une zone du cerveau dédiée à cela.

Ajoute des visages pour humaniser ton blog
Coucou, comment vas-tu ?

De nombreuses études réalisées avec un eye-tracker montrent que lorsqu’un visage est présent, notre regard se porte immédiatement vers celui-ci.

Tu l’as compris, rajouter une photo de toi souriant rend ton blog plus humain et ajoute une dose d’émotion.

#3 Maintiens l’attention de ton lecteur

Il ne suffit pas de présenter une information pour qu’elle soit perçue par ton lecteur.

Quand tu écris un article de blog, tu présentes un certain nombre d’informations.

A ton avis, combien sont réellement perçues ?

Notre capacité d’attention est limitée

L’attention représente notre capacité à nous concentrer sur un ou plusieurs éléments présents dans notre environnement.

Mauvaise nouvelle : elle est limitée.

Considère l’attention comme un réservoir limité qui ne peut acceuillir qu’un nombre limité d’informations. Bienvenu dans l’attention sélective !!

Chaque jour, chaque heure, chaque seconde, on applique des filtres pour orienter notre attention.

On est (très) sensible aux distractions

As-tu remarqué comme nous sommes sensibles à la moindre distraction ?

On est (très) sensible aux distractions
Crédit : Unsplash

Ce niveau d’attention peut varier en fonction des capacités de chacun, des conditions physiques (fatigue) et environnementales (heure de la journée, bruit…).

Evidemment, niveau blogging, tu dois en tenir compte en essayant au maximum de :

  1. Limiter les sources de distraction,
  2. Guider l’attention de ton lecteur vers l’action à réaliser.

Comment maintenir l’attention de ton lecteur (blogging) ?

Soigne la lisibilité de ton contenu

On l’a déjà abordé dans la partie 2. Propose des articles lisibles et bien organisés.

Prends soin des aspects de lisibilité et d’organisation pour ton blog. Qui a envie de lire des pavés de texte de 10 ou 20 lignes ?

Mets en valeur les informations VRAIMENT importantes

Ton lecteur arrive sur ton article. Que vient-il chercher ? Guide-le pour qu’il arrive le plus rapidement possible à son objectif.

Répète les informations importantes

Maintenant que tu sais que ton lecteur scanne tes articles, n’hésite pas à répéter les informations importantes pour :

  1. Attirer son attention,
  2. Faciliter la mémorisation de tes articles.

#4 Donne envie à ton lecteur de rester sur ton blog

55 % du temps, nous passons moins de 15 secondes sur une page Web (étude Cheat beat).

Quand tu écris un article de blog, si tu veux que ton lecteur reste, tu dois le motiver et l’engager.

OK Guillaume, mais c’est quoi un blog engageant (blogging) ?

Le côté esthétique

Pour tes lecteurs, simplicité rime avec beauté.

Classique plutôt qu’atypique (blogging)

En t’éloignant des conventions, tu risques de perdre ton lecteur. Ne cherche pas à réinventer la roue !

Opte pour l’effeuillage progressif

La divulgation progressive consiste à ne présenter que les informations pertinentes pour ton lecteur à un moment donné.

Séquence les informations et répartis-les dans plusieurs sections. Ainsi, tu réduiras le sentiment de surcharge d’information pour ton lecteur.

Joue la carte de la preuve sociale

On est tous rassuré lorsque nos choix sont confirmés par un grand nombre de personnes.

Par exemple, en affichant le nombre de personnes qui a partagé l’article, tu augmentes la crédibilité et tu encourages l’adoption de ce comportement.

A retenir (et à partager)

Que retenir de la psychologie appliquée au blogging ? Au menu : rendre tes textes lisibles, jouer sur la perception des formes pour organiser tes pages, maintenir l'attention de ton lecteur....
Infographie Blogging et psychologie : que retenir ?

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 4 et 5 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net. Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime le marketing digital. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A toi, quel est ton principe préféré de psychologie appliqué au blogging ?

Les solutions que je propose

Chef d’entreprise ou responsable marketing, je peux vous aider à :

  • Générer du trafic, des conversions et des ventes avec la création de contenus (newsletters, articles de blog, Facebook Ads, Instagram Ads, Pinterest Ads…),
  • Générer du trafic qualifié sur mon site internet avec Pinterest et/ou toucher plus de clients avec les Pinterest Ads.
  • Générer des prospects qui achètent avec les réseaux sociaux.

Tu es sur Pinterest ? Moi aussi ! Ne me laisse pas toute seule.

Que retenir de la psychologie appliquée au blogging ? Au menu : rendre tes textes lisibles, jouer sur la perception des formes pour organiser tes pages, maintenir l'attention de ton lecteur....
Blogging et psychologie : que retenir ?

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *