Découvre 9 astuces pour t'initier au copywriting quand tu débutes. Au menu : écriture, entrainement, inspiration, planification.

Copywriting : 9 conseils pour débutant

Temps de Lecture : 7 minutes

Découvre 9 astuces pour t’initier au copywriting quand tu débutes. Au menu : écriture, entrainement, inspiration, planification.

Le copywriting, c’est quoi ?

C’est l’art d’écrire des contenus qui vendent en faisant appel à des ressorts psychologiques, émotionnels et de persuasion.

Pense l’écriture et le copywriting de la même manière que tu vas à ton cours de zumba ou à ta séance de musculation. Si tu veux avoir des beaux abdos, tu dois t’entraîner semaine après semaine.

Les abdos comme le travail d’écriture ne tombent pas du ciel.

Ecrire, c’est exactement le même principe. S’entraîner encore et encore est le chemin le plus court pour acquérir cette aptitude. C’est prouvé scientifiquement !

Une dernière chose avant que j’oublie, tu peux retrouver ici mes derniers articles sur le marketing digital :

#9 Bonne nouvelle, le copywriting est une compétence qui s’apprend

Ecrire peut être très intimidant. C’est quelque chose que j’ai longtemps ressenti.

Depuis le collège et le lycée, je gardais un mauvais souvenir de mes rédactions. Personnellement, j’ai longtemps eu peur de manquer de compétence pour écrire ce blog. Tu sais le fameux syndrome de l’imposteur !

Au final, je crois que le plus important est d’avoir la flamme et ce désir en soi.

Au fil du temps, j’ai réussi à glaner une quantité impressionnantes de conseils, d’astuces qui je pense pourraient t’être aussi utiles. C’est aussi pour ça que j’écris cet article, pour partager ce que j’ai lu et pour te dire que toi aussi, tu en es capable.

Prêt (e) à relever le défi ?

Sans que tu t’en rendes (vraiment) compte, le copywriting est partout : dans les titres de vidéo YouTube, dans les publicités Facebook, dans les mails que tu reçois…

#8 S’entraîner, s’entraîner et recommencer

Le copywriting s’acquiert avec une bonne dose d’entrainement et de pratique. La bonne nouvelle, c’est que cela marche et je suis là pour en témoigner.

Après, personne n’est excellent la première fois qu’il commence.

Par contre, c’est important de dire que jour après jour, mail après mail, page de vente après page de vente, tu deviens meilleur et c’est prouvé.

Pour avoir passé beaucoup de temps à consommer des contenus sur le copywriting (principalement en anglais), l’une des choses que j’ai apprises : c’est que personne ne commence en écrivant des pages de vente excellentes. Demande à Stan Leloup de Marketing Mania.

Désolé, si je te casse ton rêve. Maintenant si tu es motivé, discipliné et régulier, tu pourras devenir un bon copywriter.

Et si tu es là à lire mes conseils, tu es déjà sur la bonne voie.

#7 L’inspiration est partout

Pour écrire un article de 1 000 mots jour après jour, tu dois être motivé. C’est un peu comme un cours de gym, sur le coup, tu galères grave mais rentré chez toi, tu te sens tellement bien.

Tu es en panne d’inspiration ?

Regarde autour de toi, écoute les conversations. Bref, sois curieux de la vie. J’ai souvent eu des idées de sujets pour mon blog en me rendant à des meetups, en écoutant des podcasts, en lisant d’autres articles de blog…

Par exemple, tu peux faire le jeu de t’asseoir sur un banc dans un centre commercial et d’imaginer la vie des passants qui marchent devant toi. En plus d’être très drôle, tu feras travailler ton imagination.

#6 Lire tout et n’importe quoi

« Si tu n’as pas le temps de lire, tu n’as pas les outils pour écrire. » Stephen King

Simple mais terriblement vrai et personne ne peut nier que Stephen King savait de quoi il parlait.

Si tu écris sur un genre en particulier, lis tout ce que tu peux lire sur ce genre. Cela va te permettre consciemment et inconsciemment de te construire une expertise sur le sujet en question.

Ne néglige surtout pas l’importance de lire, même lire l’Equipe compte ! Tu peux toujours apprendre quelque chose, peu importe le sujet.

Peut-être que tu n’as pas le temps de lire chaque semaine un nouveau livre, je sais avant j’étais pareil. Je me suis battu pour lire chaque jour au moins 30 minutes un bouquin « business ».

Au début, cela m’a demandé une certaine dose de volonté et d’auto-discipline et puis progressivement, cela devient une habitude, une routine et même un plaisir maintenant.

Je sais, il y a plein de tentations : la dernière série Netflix du moment, YouTube, les matchs de League des Champions…

Tu prends le bus, le train ou le métro ? Apporte avec toi ton livre pendant tes temps de transport. Tu prends ta voiture ? Tu as déjà essayé les audiobooks ou les podcasts ?

Cela te donne autant d’exemples à écrire. C’est à toi de jouer, tu as carte blanche.

#5 Prépare autant que tu peux

Je n’avais pas l’habitude de faire des plans, des préparations, des recherches… J’avais l’habitude d’écrire tout ce qui me passait par la tête. Franchement, ne fais pas comme moi !

Peut-être que que cela fonctionne pour certains, moi, je trouve que prendre le temps de réfléchir sur quoi on va écrire rend la phase d’écriture bien plus facile.

Bref, je passe deux heures à bien préparer mon sujet et une heure à écrire. Pendant ces deux heures, tu as la possibilité de prévoir chaque détail.

Cela veut aussi dire que quand tu écris, tout vient plus naturellement, vu que tu as pris le temps de réfléchir sur chaque détail en amont. Cela te permet d’améliorer plein de petites choses comme la structure narrative de ton histoire, les mots clés pour ton SEO…

Honnêtement, une fois que tu pratiques ainsi, tu ne peux plus revenir en arrière. Tu te demandes même comment tu faisais avant.

#4 Recherche tout ce que tu ne sais pas

Quand tu écris un article, assure-toi d’être comme un policier ou un détective privé en connaissant tout sur ton sujet. Par exemple, si tu écris un article sur le street art à Londres, assure-toi de bien maîtriser les moindres petits détails de ton article.

Parfois lister les petits détails sur un brouillon, aussi bête que cela puisse paraître te permet de mieux comprendre ton sujet et de détecter les points faibles de ton article.

#3 Ne pas négliger la réécriture  (Copywriting)

Franchement, je te conseille toujours de relire ton contenu. Tu pourras toujours l’améliorer, alléger des tournures de phrases.

En général, les copywriters conseillent d’alléger ton premier jet de 10 à 20 %  en moyenne. C’est probablement l’un des meilleurs conseils à prendre.

Fais toujours le choix de la simplicité et d’aller droit à l’essentiel. Tu ne fais pas de la grande littérature, tu écris des textes qui doivent convaincre un prospect de ton expertise ou d’acheter tel ou tel service.

Une fois que tu as réécris, je te conseille de faire relire ton contenu à une tierce personne qui te donnera honnêtement son avis. Elle pourra également corriger les fautes qui t’ont échappé. C’est primordial !

#2 Ecrire sur ce que tu connais

Je sais cette règle est faite pour être enfreinte.

Personnellement, j’ai longuement hésité avant de t’écrire cet article sur le copywriting. Et puis, j’ai lu cet article d’Ellie Betts sur writerscookbook.com et je me suis dis pourquoi ne pas l’adapter avec mon propre vécu (clique ICI pour découvrir l’article original).

Pour moi, la règle « écris sur ce que tu connais » signifie simplement écrire sur une émotion, une sensation, une expérience que tu connais.

Depuis plusieurs semaines, je travaille sur le lancement d’une campagne de financement participatif. J’ai beaucoup travaillé sur le copywriting avec mon client pour rendre simple un logiciel très compliqué.

Tu peux utiliser tes précédentes expériences pour raconter ton ressenti sur tel ou tel sujet et l’utiliser dans ton écriture.

Ok, peut-être que tu te ne serviras jamais d’une épée magique pour tuer un dragon mais tu peux utiliser tes capacités d’écoute pour convaincre ton lecteur.

Sers toi de tes émotions, de tes expériences pour construire tes contenus. Les vraies émotions dans une histoire rendent ton copywriting plus convaincant et plus personnel.

#1 Crée toi le meilleur environnement pour écrire

Nous aimons écrire chacun dans des lieux différents. Pour certains, c’est dans des bars, dans un bureau sans fenêtre, dans un espace de coworking.

Personnellement, j’aime écrire dans mon bureau, à côté de la fenêtre dans un environnement silencieux. J’ai vraiment besoin de ça pour être en parfaite immersion.

Si cela te plait, tu peux aussi écrire dans un petit café branché sympa avec une prise pour ton ordinateur portable et des bons cookies pour tes pauses gourmandes. Fais comme tu le sens.

Tu peux également utiliser des casques anti-bruit (si tu ne connais pas, je te mets le lien ICI).

Bref, tu dois trouver ton petit cocon qui te rendra le plus productif possible.

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 3 et 4 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net.  Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime la psychologie. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, tu aideras mon site à être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A toi, Que penses-tu de cet article sur le copywriting ?

Envie d’apprendre à générer des prospects qui achètent Google Ads ?
Téléchargez ma formation gratuite syr LinkedIn et le social selling.

Ne me laisse pas toute seule !

Découvre 9 astuces pour t'initier au copywriting quand tu débutes. Au menu : écriture, entrainement, inspiration, planification

Épingle-moi maintenant !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *