Découvrez l'art de détecter les mensonges avec l'éminent psychologue américain Paul Ekman. Au menu, l'essentiel du livre "Je sais que vous me mentez".

Comment détecter les mensonges (à coup sûr) selon Paul Ekman ?

Temps de Lecture : 8 minutes

Découvrez l’art de détecter les mensonges avec l’éminent psychologue américain Paul Ekman. Au menu, l’essentiel du livre « Je sais que vous me mentez« .

Cet été, j’ai beaucoup lu, notamment deux livres que m’avait empruntés ma femme à la bibliothèque municipale :

  1. « Je sais que vous mentez » de Paul Ekman ;
  2. « Toute la vérité (ou presque) sur la malhonnêteté, comment on ment à tout le monde à commencer par soi-même) » .

Le livre de Dan Ariely popularise avec beaucoup de talent et d’humour les sciences cognitives et l’économie comportementale alors que le livre de Paul Ekman va en profondeur dans les mécanismes du mensonge et dans l’art de détecter les menteurs et les manipulateurs.

Au final, les deux livres sont très complémentaires. Je vous conseillerais de commencer par le livre de Dan Ariely avant d’approfondir le sujet avec celui de Paul Ekman.

Une dernière chose avant que j’oublie, tu peux retrouver ici mes derniers articles sur :

Qui est Paul Ekman ?

Paul Ekman est la référence mondiale en matière de mensonge.

Éminent psychologue américain, pionnier et expert dans l’étude des émotions et du langage non verbal, il a été formateur pour le FBI et la CIA.

Paul Ekman est également intervenu en tant que conseiller scientifique pour la série télévisée « Lie to me« . Son livre  « Je sais que vous mentez » est devenu une vraie référence dans la détection du mensonge.

Qu’est-ce qu’un mensonge selon Paul Ekman?

La définition du mensonge de Paul Ekman comprend le faire de dire des choses fausses ou de dissimiler des choses vraies.

Il existe donc deux manières primaires de mentir :

  1. Dissimuler ;
  2. Feindre.

En dissimulant, vous gardez pour vous une certaine quantité d’information sans pour autant dire quoi que ce soit de faux. En feignant, vous franchissez une étape supplémentaire dans le mensonge. Non seulement vous gardez pour vous des informations vraies mais vous faites semblant et vous présentez comme vraies des informations fausses.

Nous devons souvent combiner dissimulation et feinte pour opérer la tromperie même si parfois un menteur peut réussir en se limitant à la dissimulation.

Les questions sur le mensonge

Pour réussir à démasquer un menteur, Paul Ekman nous conseille 38 questions pour mesurer le degré de difficulté pour détecter le mensonge.  Prêt (e) ?

Paul Ekman nous conseille de nous poser d’abord les questions sur le mensonge, puis celles sur le menteur, avant de terminer par celles sur le détecteur.

#38 Le menteur peut-il anticiper exactement le moment où il doit mentir ?

OUI, la réplique est préparée et répétée => Difficile (à détecter).

NON, la réplique est improvisée et non préparée => Facile (à détecter).

1 mois d'essai gratuit à Tailwind

#37 Le mensonge implique-t-il seulement une dissimulation sans nécessité de feindre ?

OUI => Difficile à détecter.

NON => Facile.

Les questions sur les mensonges de Paul Ekman

#36 Le mensonge implique-t-il des émotions éprouvées sur le moment ?

NON => Difficile à détecter.

OUI => Facile à détecter.

Particulièrement si :

  1. Des émotions négatives (colère, peur ou détresse) doivent être dissimulées ou feintes ;
  2. Le menteur doit apparaître sans émotion et ne peut pas utiliser une autre émotion pour masquer les émotions éprouvées (qui doivent être dissimulées).

#35 Une indulgence est-elle accordée si le menteur avoue le mensonge ?

NON => Difficile à détecter.

Le menteur n’a plus de porte de sortie acceptable pour lui. Cela renforce nécessairement sa motivation à réussir.

OUI => Facile à détecter.

Vous avez une possibilité de susciter un aveu en créant de l’empathie avec le menteur ou en lui faisant peur…

#34 En termes de punition ou de récompenses l’enjeu est-il élevé ?

Selon Paul Ekman, c’est difficile à prédire. Un enjeu élevé peut augmenter l’appréhension de détection comme il peut motiver le menteur à faire encore plus d’efforts.

#33 La découverte du mensonge entraîne-t-elle une punition sévère ?

NON => Difficile à détecter même si la faible appréhension de détection peut induire des imprudences.

OUI => Facile à détecter.

La punition renforce l’appréhension de détection. Le mensonge peut être également perçu comme de la peur de ne pas être cru et produire de faux positifs (innocents qui perd ses moyens et passe pour un menteur en affichant les signes).

#32 Le simple fait d’avoir menti entraîne-t-il une punition sévère en dehors de la perte encourue suite à l’échec du mensonge ?

NON => Difficile à détecter.

OUI => Facile à détecter.

La punition renforce l’appréhension de détection. Si nous savons que la punition pour la tentative de mensonge est pire que la perte encourue en ne mentant pas, nous sommes davantage incités à ne pas mentir.

#31 La cible est-elle non lésée par le mensonge ou en tire-t-elle profit ? S’agit-il d’un mensonge altruiste qui ne profite pas au menteur ?

OUI => Difficile à détecter car moins de culpabilité de tromperie si le menteur en est convaincu.

NON => Facile à détecter.

Cela augmente la culpabilité de tromperie.

#30 S’agit-il d’une situation où la cible a des chances de croire le menteur et de ne pas soupçonner qu’elle est trompée ?

OUI => Difficile à détecter.

NON => Facile à détecter.

#29 Le menteur a-t-il déjà réussi à tromper la cible ?

OUI => Difficile à détecter.

Cela diminue l’appréhension de détection. Si la cible a honte ou souffre de devoir reconnaître qu’elle a été trompée, elle peut alors devenir une victime consentante.

NON => Facile à détecter.

#28 Le menteur et la cible partagent-ils des valeurs ?

NON => Difficile à détecter.

Cela diminue même la culpabilité de tromperie.

OUI => Facile.

Au contraire, cela augmente la culpabilité de tromperie.

#27 Le mensonge est-il autorisé ?

OUI => Difficile à détecter.

Cela diminue même la culpabilité de tromperie.

NON => Facile.

Au contraire, cela augmente la culpabilité de tromperie.

#26 La cible est-elle anonyme ?

OUI => Difficile à détecter.

Cela diminue même la culpabilité de tromperie.

NON => Facile.

#25 La cible et le menteur se connaissent-ils personnellement ?

NON => Difficile à détecter.

OUI => Facile à détecter.

Le détecteur sera plus capable d’éviter des erreurs dues aux particularités individuelles.

#24 Le détecteur doit-il cacher ses soupçons au menteur?

OUI => Difficile à détecter.

Le détecteur peut être absorbé par la nécessite de dissimuler. Il est alors moins attentif au comportement du menteur.

NON => Facile.

#23 Le détecteur détient-il une information que seul un coupable et non un innocent peut également détenir ?

NON => Difficile à détecter.

OUI => Facile.

Pratiquez le test du savoir coupable si le suspect est interrogé.

#22 Existe-t-il un auditoire qui sache ou soupçonne que la cible est trompée ?

NON => Difficile à détecter.

OUI => Facile.

Un auditoire renforce le plaisir de duper, l’appréhension de détection ou la culpabilité de tromperie.

Détecter les mensonges avec Paul Ekman

#21 Le menteur et le détecteur partagent-ils la même langue et le même horizon culturel et national ?

NON => Difficile à détecter.

Plus d’erreurs et de jugement des indices de tromperie.

OUI => Facile à détecter.

Meilleure possibilité d’interprétation des indices de tromperie.

Les questions sur le menteur

 Difficile à détecterFacile
#20 Le menteur a-t-il la pratique du mensonge ?OUI : en particulier s'il est spécialisé dans ce type de mensonge.NON
#19 Le menteur est-il inventif et habile ?OUINON
#18 Le menteur a-t-il bonne mémoire ?OUINON
#17Le menteur est-il beau parleur avec des manières convaincantes ?OUINON
#16 Le menteur utilise-t-il les muscles faciaux fiables comme renforcements du discours ?OUI : meilleure capacité à dissimuler ou feindre des expressions faciales.NON
#15 Le menteur est-il un acteur doué capable d'utiliser la technique Stanislavski ?OUINON
#14 Le menteur a-t-il des chances de se convaincre lui-même de son mensonge au point de croire que ce qu'il dit est vrai ?OUINON
#13 Est-ce un menteur-né ou un psychopathe ?OUINON
#12 La personnalité du menteur le rend-il susceptible de peur, culpabilité ou plaisir de duper ?NONOUI
#11 Le menteur a-t-il honte de ce qu'il dissimule ?Difficile à prédire, alors que la honte contribue à empêcher l'aveu, une fuite de honte peut trahir le mensonge.
#10Le suspect du mensonge peut-il éprouver peur, culpabilité, honte ou plaisir de duper même s'il est innocent et ne ment pas, ou s'il ment à propos d'autre chose ?OUI, impossible d'interpréter les indices d'émotionNON, les signes de ces émotions sont des indices de tromperie.

Les questions sur le détecteur

#8 Le détecteur a-t-il la réputation d’être difficile à tromper ?

NON => Difficile à détecter, notamment si le menteur a déjà réussi à tromper le détecteur.

OUI => Facile.

Cela augmente l’appréhension de détection et peut également augmenter le plaisir de duper.

#7 Le détecteur a-t-il la réputation d’être méfiant ?

C’est très difficile à prédire. Une telle réputation peut soit renforcer la culpabilité de tromperie, soit augmenter l’appréhension de détection.

#6 Le détecteur a-t-il la réputation d’être juste ?

NON => Difficile à détecter.

Le menteur a moins de chance d’éprouver de la culpabilité à tromper le détecteur.

OUI => Facile.

Cela augmente la culpabilité de tromperie.

#5 Le détecteur est-il dans le déni ? Évite-t-il les problèmes ? A-t-il tendance à toujours voir le meilleur chez autrui ?

OUI => Difficile à détecter.

Il ne remarquera probablement pas les indices de tromperie. Il sera aussi vulnérable aux erreurs de faux négatifs.

NON => facile à détecter.

#4 Le détecteur est-il exceptionnellement doué pour interpréter les comportements expressifs ?

NON => Difficile à détecter.

OUI => Facile.

Bien que le détecteur soit attentif aux indices de tromperie, il sera susceptible d’erreur de faux positifs.

#3 Le détecteur tire-t-il un bénéfice à ne pas détecter le mensonge ?

OUI => Difficile à détecter.

Le détecteur ignorera délibérément ou inconsciemment les indices de tromperie.

NON => Facile à détecter.

#2 Le détecteur est-il incapable de tolérer de ne pas savoir s’il est trompé ?

C’est très difficile à prédire. Le détecteur peut provoquer des erreurs faux positifs ou faux négatifs.

#1 Le détecteur est-il saisi d’un embrasement émotionnel ?

NON => Difficile à détecter.

OUI => Facile.

Les menteurs seront démasqués, mais des innocents seront jugés comme menteurs (erreur de faux positifs).

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 3 et 4 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net.  Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime la psychologie. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, tu aideras mon site à être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A vous, que pensez-vous des questions de Paul Ekman pour évaluer le degré de difficultés des mensonges ?

Tu es sur Pinterest ? Moi aussi ! Ne me laisse pas toute seule.

Découvrez l'art de détecter les mensonges avec l'éminent psychologue américain Paul Ekman. Au menu, l'essentiel du livre "Je sais que vous me mentez".
Comment détecter les mensonges (à coup sûr) selon Paul Ekman ?


Les solutions que je propose

Chef d’entreprise ou responsable marketing, je peux vous aider à :

  • Générer du trafic, des conversions et des ventes avec la création de contenus (newsletters, articles de blog, Facebook Ads, Instagram Ads, Pinterest Ads…),
  • Générer du trafic qualifié sur mon site internet avec Pinterest et/ou toucher plus de clients avec les Pinterest Ads.
  • Générer des prospects qui achètent avec les réseaux sociaux.

Also published on Medium.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *