Temps de Lecture : 8 minutes

Découvre mon interview avec Emilie Chapelon, modèle photo. Au menu : son rapport à la photographie, aux réseaux sociaux et au voyage.

Pour cet épisode 31, je te présente Emilie Chapelon (@emschiev), modèle photo sur Paris et Lyon.

Avant que j’oublie, tu peux également découvrir mes interviews avec :

Prêt(e) ?

Découvre mon interview avec Emilie Chapelon, modèle photo. Au menu : son rapport à la photographie, aux réseaux sociaux et au voyage.

Présentation d’Emilie Chapelon

Peux-tu te présenter en quelques lignes pour ceux ou celles qui ne te connaîtraient pas encore ?

Hello, je m’appelle Emilie Chapelon. J’ai 24 ans et je suis étudiante et modèle. Ce projet me fait voyager entre Paris et Lyon depuis 2 ans !

Présentation d'Emilie Chapelon
Crédit : Emilie Chapelon

Ton rapport à la photographie

Peux-tu nous raconter comment tu as commencé à être modèle ?

Bien sûr !

Tout a débuté il y a 2 ans. J’avais cette envie, déjà petite, d’être devant un appareil, sans trop savoir comment parvenir à intégrer ce milieu, une fois adulte !

Il y avait ces préjugés : être en agence de mannequins, avoir des mensurations de filles de magazines…

Mais les années passant, Instagram est arrivé !

C’est un peu le déclic : je pouvais passer devant un appareil plus professionnel sans être encore professionnelle moi-même.

Alors j’ai suivi des comptes de photographes dont j’appréciais le travail, et un jour l’un d’entre eux cherchait un modèle ; j’ai envoyé mon profil et j’ai été retenue ! C’est comme ça que j’ai fait mon 1er shooting.

Emilie en shooting
Crédit : Emilie Chapelon

Que ressens-tu quand tu es seule face à l’objectif ?

Je suis très détendue !

C’est toujours un moment un peu spécial, je prends énormément de plaisir à poser. Et il y a la curiosité : quelles photos me plairont ? Est-ce que le photographe apprécie également cette collaboration ? J’adore découvrir le résultat.

Je me sens vraiment dans mon élément !

Que ressens-tu quand tu vois les photos de toi suite à un shooting ?

De l’appréhension. J’espère toujours que le travail satisfera les 2 partis… Alors je regarde mon expression, le placement de mes mains, mon corps, la lumière, la composition. Je recherche cette dimension artistique.

De manière générale, je garde une petite dizaine de photos. Quand les photos plaisent autant au photographe qu’elles me plaisent à moi, je suis super contente !

Le ressenti d'Emilie quand elle voit ses photos en shooting
Crédit : Emilie Chapelon

Quel est ton rapport à ton corps ? A la nudité ?

Ca varie pas mal…

Parfois, je me sens bien, parfois pas du tout. Je crois que c’est pareil pour tout le monde ; des petits complexes qui gâchent un peu l’expérience.

J’essaie de travailler sur moi pour les accepter, et ne pas trop me focaliser dessus !

Pour la nudité, je n’ai aucun problème avec ! Au début, je faisais essentiellement du nu ; étrangement, je me sentais plus à l’aise comme ça.

Emilie Chapelon
Citation d'Emilie

Je n’en fais plus beaucoup aujourd’hui, mes objectifs ont changé. J’essaie d’entrer en agence. Il faut donc que je sache poser en vêtement, mais aussi que je gagne de l’aisance habillée !

Quelles sont tes limites en matière de photo ?

On m’a déjà proposé de faire du Shibari, mais je ne suis pas prête pour ça, et c’est un univers qui m’intéresse moins.

Les photos trop érotiques non plus. Je vais davantage vers des choses plus douces, plus sensuelles.

En réalité, ces limites sont également dépendantes des photographes avec qui je collabore. Je peux accepter du nu avec l’un, et refuser avec l’autre !

C’est aussi une affaire de confiance.

Peux-tu nous décrire le déroulement d’un shooting ?

Je pense qu’un shooting démarre en amont !

Et pour cela, il faut se préparer : définir l’angle, le lieu, et le stylisme.

La plupart du temps, lorsque je contacte un photographe, on en discute, et on décide ensemble si on fait appel ou non à une make-up artist (MUA).

Quand le projet est bien défini, on trouve une date, et a priori il n’y a aucune surprise !

As-tu des astuces pour être à l’aise devant l’objectif ?

Je pense que pour être à l’aise devant un objectif, il faut être à l’aise avec le photographe !

C’est à travers son œil et son objectif que l’on va pouvoir transmettre une émotion ; c’est lui qui va nous guider dans les poses à prendre, ajuster l’angle de la prise de vue, etc.

Emilie Chapelon
Citation d'Emilie

Une fois que l’on est en confiance, on rigole un peu, et on se détend petit à petit !

Il ne faut pas se mettre la pression, les shootings sont des moments super cools ! Et si l’on shoote dans la rue, malgré le monde autour, on se met dans notre bulle et on se concentre sur ce que l’on fait. Généralement on oublie vite les passants !

Quels conseils donnerais-tu à un(e) modèle débutant(e) ?

Ne te force pas à faire des photos que tu ne veux pas faire ! Même si tu es à l’aise avec le photographe. Il ne faut pas hésiter à dire non.

Emilie Chapelon
Citation d'Emilie

N’hésite pas non plus à contacter des personnes qui ont déjà travaillé avec tel photographe pour avoir leurs retours.

Ensuite : lance-toi !

Il arrive d’hésiter parce que l’on considère que l’on n’a pas assez d’expérience, ou que son travail semble inaccessible… Envoie quand même un message !

Au pire, il ne répondra pas. Mais dans le meilleur des cas, vous collaborerez. Je crois qu’il n’y a rien à perdre quoi qu’il arrive. J’aime bien y aller au culot.

Que souhaites-tu montrer à travers tes photos ?

Partager des émotions, inspirer des photographes, des make-up artists, des stylistes…

Qu’ils aient envie de suivre mon travail, la façon dont j’évolue, et collaborer avec eux ! Je souhaite que les photos que je partage donnent naissance à de nouveaux clichés, à de nouvelles rencontres, et que ce mouvement se perpétue.

On croit souvent que la photo est une chose très figée ; moi, je crois le contraire. C’est ce que j’aimerais montrer !

Qui sont les photographes qui t’inspirent ? Avec quel photographe rêves-tu de shooter ?

J’adorerai travailler avec :

Peux-tu nous partager ta meilleure expérience de shooting ?

Il y en a un bon paquet !

Je parlerai de ma rencontre avec Anne-Sophie Benoit (annesophie-photographe.com) !

On avait parlé en amont de l’organisation d’un shooting, et lorsque l’on s’est enfin rencontrées, une confiance spontanée s’est tout de suite installée !

On a mis du Rilès en fond, et c’était parti : on s’est immédiatement comprises, on savait ce que l’on attendait de notre collaboration, et les photos finales étaient incroyables. Il y a eu beaucoup de rires, et franchement ça fait du bien !

Ta pire expérience ?

Je n’en ai pas vraiment eue, je crois…

Il y a eu des shootings moins sympas que d’autres, dans lesquels je n’ai pas vraiment pris de plaisir, mais rien que je qualifierais de mauvaise expérience !

Quel photographe me conseillerais-tu d’interviewer ? Quel(le) modèle ?

Sans hésitations, Anne-Sophie Benoit !

C’est une photographe engagée ; elle travaille essentiellement avec des marques éthiques et inclusives. Son travail est très doux, très beau.

Pour la modèle, Marine Cateland (@eniramca) ! Elle m’inspire beaucoup, que ce soit dans ses poses ou dans les projets qu’elle choisit. Son travail est incroyable.

Ton rapport aux réseaux sociaux

Que penses-tu des réseaux sociaux ? Comment les utilises-tu ?

Je reste très pragmatique : ils me permettent de partager mon travail et me donnent de la visibilité.

Pour moi, ils sont le moyen de rencontrer des personnes avec lesquelles j’ai envie de travailler ; j’y trouve aussi beaucoup d’inspiration pour mes futurs projets !

Combien de temps en moyenne chaque jour ?

Je suis connectée en permanence !

Ton réseau social préféré ? Pourquoi ?

Insta !

C’est là que je découvre le plus de photographes, de modèles, et c’est aussi là que je peux partager ce que je fais. Oui, Insta, sans hésiter !

Ton rapport au voyage

Tes 3 coups de cœur en France ? Pourquoi ?

J’ai assez peu bougé en France…

Je suis surtout allée dans le Sud, à Perpignan, et à Paris. Et Saint-Etienne aussi, mais j’en suis originaire, donc ça ne compte pas vraiment !

A l’étranger ?

En revanche, j’ai pas mal pris l’avion.

En coup de cœur : Beyrouth, pour la richesse culturelle, la diversité des paysages, et pour la bienveillance des Libanais !

Prague, aussi : c’est la ville qui m’a le plus dépaysée à ce jour. J’ai adoré l’architecture, la couleur des bâtiments… Du blanc et du bleu, exclusivement !

Enfin, mon coup de cœur numéro 1, et de loin : Turin !

C’est une ville sous-cotée alors qu’elle vaut vraiment le coup d’œil ! Pour les couleurs, les petites rues, les restaurants, les panoramas incroyables… C’est une ville très photographique.

Comment prépares-tu tes voyages ? As-tu des rituels avant de partir ?

Avant chaque voyage, je prépare une liste de tout ce que je veux voir, de tout ce que je veux faire !

Une fois sur place, j’organise mes journées en fonction… Quand je voyage, j’ai une faim très kilométrique ! Il faut que je vois, il faut que je marche, il faut que je mange !

Ton prochain projet de voyage ? Pourquoi ?

Comme je viens de te dire, à chaque voyage, je vagabonde du matin au soir. Alors pour mes prochaines vacances, je veux me reposer : ce sera à la plage en Corse !

Carte blanche de Emilie Chapelon

Que vous soyez photographe, make-up artist ou styliste, n’hésitez pas à me contacter !

En ce moment, je cherche surtout à faire des photos de mode, et des portraits… mais je suis ouverte à la discussion et aux projets en tous genres !

Où retrouver Emilie Chapelon ?

Tu peux retrouver Emilie Chapelon sur :

Un grand MERCI à Emilie pour sa participation, son temps et son enthouisame à répondre mes questions.

A toi, une question à poser à Emilie Chapelon ?

Tu es sur Pinterest ? Moi aussi ! Ne me laisse pas toute seule.

Découvre mon interview avec Emilie Chapelon, modèle photo. Au menu : son rapport à la photographie, aux réseaux sociaux et au voyage.