Connais-tu vraiment Grenoble ? Découvre des anecdotes insolites que tu ignores certainement sur La Bastille, son téléphérique, le Drac, la révolution…

Grenoble : 5+1 anecdotes insolites que tu ignores

Dernière mise à jour le

Temps de Lecture : 6 minutes

Connais-tu vraiment Grenoble ? Découvre des anecdotes insolites que tu ignores certainement sur La Bastille, son téléphérique, le Drac, la révolution…

Coronavirus COVID-19 : loin de moi, l’envie de dramatiser la situation ou au contraire de la sous-estimer, je vous invite juste à respecter les consignes des autorités compétentes et n’oubliez pas que dans 98 % des cas, tout se passe bien. Pour en savoir plus, www.gouvernement.fr/info-coronavirus.

OK, je suis lyonnais mais j’ai une tendresse spéciale pour Grenoble, notamment pour sa scène street art (balade street art à Grenoble avec son itinéraire détaillé).

Dans une autre vie, lorsque je travaillais pour Canal Plus, j’y allais régulièrement pour le travail.

Si tu ne connais pas Grenoble, ferme les yeux et imagine-toi une immense cuvette avec une vue à couper le souffle sur les Alpes.

La première fois, cela fait drôle de se balader en ville et de voir les sommets alpins enneigés en même temps.

Après, on ne va pas se mentir, Grenoble est loin d’être la plus belle ville de notre magnifique région Rhône-Alpes-Auvergne mais elle reste très agréable à explorer le temps d’une journée.

Avant que j’oublie, tu peux aussi découvrir mes anecdotes insolites sur :

#1 Le téléphérique de Grenoble fut le 1er téléphérique urbain au monde

Le savais-tu : le téléphérique urbain est aujourd’hui très tendance dans le monde ?

Berlin, Londres, New York, Medellín, La Paz ou Ankara possèdent déjà le leur.

Le téléphérique de Grenoble fut le 1er téléphérique urbain au monde
Crédit : Pixabay

Attention, le téléphérique est loin d’être un caprice de villes riches. Il représente avant tout un moyen de transport :

  • Propre,
  • Économe en énergie,
  • Silencieux.

Bref, il a tout pour plaire à l’heure de la COP 21.

Construit en 1934, le téléphérique de Grenoble est tout simplement le 1er téléphérique urbain au monde.

Ses cabines en forme de bulles transparentes relient le centre-ville au site fortifié de la Bastille.

Un mot sur la Bastille de Grenoble

Avec son architecture imposante et sa vue imprenable sur les Alpes, le site fortifié de la Bastille est incontournable à Grenoble.

le site fortifié de la Bastille
Crédit : Unsplash

Construite au XIXe siècle, classée maintenant aux monuments historiques, culminant à plus de 400 mètres d’altitude, elle fait la fierté des grenoblois.

Tu peux la rejoindre en téléphérique, en voiture ou à pied… « It’s up to you » comme disent nos amis anglais.

Lyon Booking

#2 La ville s’appelait Grelibre sous la révolution

Non, on ne rigole pas ! Je sais c’est très bizarre… Et pourtant, c’est vrai.

A l’époque, les révolutionnaires souhaitaient effacer toutes traces en rapport avec la noblesse et l’église. « Gre-Noble » se transforma donc en Grelibre.

PROMIS, ce n’est pas une blague !!

En creusant, j’ai vu que certains historiens remettaient en cause cette anecdote insolite.

Affaire à suivre…

Si ce n’est pas le cas, je te conseille de t’asseoir bien confortablement avant de lire la prochaine anecdote. Tu vas être soufflé !

Prêt(e) ?

#3 Le cours Jean-Jaurès est la 3 ème plus longue avenue rectiligne d’Europe

Je répète le cours Jean-Jaurès à Grenoble est LA 3 ème PLUS LONGUE avenue rectiligne d’Europe avec ses 7,8 km de long.

A titre de comparaison, le cours Jean-Jaurès est 4 fois plus long que les Champs Elysées (1,9 km) à Paris.

Le cours Jean-Jaurès est la plus longue avenue rectiligne d’Europe
Crédit : Unsplash

Au niveau européen, elle est juste devancée par le Corso Francia de Turin et l’Avinguda Diagonal de Barcelone.

Impressionnant ?

Pour la petite histoire, l’avenue était à l’origine une digue. Dans son histoire, elle changea 4 fois de nom.

Aujourd’hui, elle traverse 3 communes différentes :

  • Grenoble,
  • Échirolles,
  • Le Pont-de-Claix.

#4 Quand les grenoblois déplacent le cours du Drac

Maintenant que tu as été soufflé par mon anecdote sur le cours Jean-Jaurès, laisse-moi te parler du Drac.

Si tu n’es jamais allé à Grenoble, le Drac est l’une des rivières qui traverse la ville avec l’Isère.

Il n’a pas toujours été à son emplacement actuel. En réalité, il était plutôt situé à l’emplacement du cours Jean Jaurès.

Étonnant, non ?

OK Guillaume et tu connais l’origine du nom Drac ?

Absolument pas…

Après quelques recherches, j’ai trouvé que le nom viendrait d’un mélange entre de l’occitan (drac pour lutin) et du latin (« drago » pour dragon).

De nombreuses légendes populaires l’associent à un génie des eaux représenté sous forme de diable.

Attention, apparemment, il prendrait un malin plaisir à attirer les gens dans l’eau pour les noyer.

#5 La passerelle Saint-Laurent fut pendant longtemps LE SEUL pont de Grenoble

Encore un symbole fort de Grenoble, la Passerelle Saint-Laurent remonte à l’époque romaine. Jusqu’au XVIIe siècle, elle fut même le seul pont de la ville.

La passerelle Saint-Laurent fut pendant longtemps le seul pont de Grenoble
Crédit : Pixabay

Comme tu peux l’imaginer, elle représentait alors une infrastructure stratégique. Elle représentait même l’unique manière de traverser l’Isère.

Je suis gentil, Je vais te passer tous les détails. Retiens juste que la passerelle a été victime de nombreuses inondations. Elle fut reconstruite à maintes reprises avant d’être aujourd’hui transformée en pont piétonnier.

#6 Et si tu partais en week-end à Cularo (Grenoble) ?

Cularo (ou Cularone pour les latinistes) est le petit nom gaulois de Grenoble. La 1 ère référence officielle écrite remonte au 6 juin 43 avant JC.

Et si tu partais en week-end à Cularo ?
Crédit : Unsplash

Attention : de nombreuses traces archéologiques laissent penser que le site fut habité bien avant.

Avec la christianisation (en 381), Cularo change de nom pour devenir Gratianopolis.

Pour la petite histoire, si tu te balades dans le centre-ville, tu peux apercevoir des plaques rondes au sol avec l’inscription Cularo.

Elles désignent l’emplacement des premiers remparts de Grenoble.

Fascinant, non ?

A retenir (et à partager)

Connais-tu vraiment Grenoble ? Découvre des anecdotes insolites que tu ignores certainement sur La Bastille, son téléphérique, le Drac, la révolution…
Infographie « Grenoble : 5+1 anecdotes insolites que tu ignores »

En savoir plus :

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 4 et 5 heures de travail. Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime Grenoble. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A toi, quelle est ton anecdote insolite préférée sur Grenoble ?

Tu es sur Pinterest ? Moi aussi ! Ne me laisse pas toute seule.

Connais-tu vraiment Grenoble ? Découvre des anecdotes insolites que tu ignores certainement sur La Bastille, son téléphérique, le Drac, la révolution…
Grenoble : 5+1 anecdotes insolites que tu ignores certainement

2 réponses
    • Guillaume Servos dit :

      Merci beaucoup Ariane et très content que cela te plaise.

      Bonne après-midi et à bientôt sur le blog,

      Guillaume

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *