Découvre les 10 street artistes que j'ai découvert lors de ma dernière visite de l'HOTEL 128 de la Street Art City. Au menu : Zurik, Rachel Bergeret, Kelkin, Fedor, Joris, Issac Malakkaï.

10 artistes que j’ai découverts à l’HOTEL 128

Temps de Lecture : 13 minutes

Découvre 10 street artistes que j’ai découverts lors de ma dernière visite de l’HOTEL 128 de la Street Art City. Au menu : Zurik, Rachel Bergeret, Kelkin, Fedor, Joris, Issac Malakkaï.

Chaque année, avec ma femme, nous essayons d’aller à la Street Art City pour voir l’évolution du projet et surtout pour en prendre plein les yeux. Je dois dire que, cette année, nous avons encore pris une grosse claque.

Avant que j’oublie, tu peux aussi découvrir :

Avant de rentrer dans le vif du sujet, prêt (e) pour un petit mode d’emploi ?

Mode d’emploi de l’HOTEL 128

  1. Chaque année, de mars à août, les (street) artistes investissent une chambre pour y créer leur univers, du sol au plafond.
  2. Chaque premier septembre, les visiteurs découvrent les nouvelles chambres réalisées dans la saison.
  3. A chaque fin de saison, le livre HOTEL 128 du millésime en cours est édité à 1 280 exemplaires numérotés. Il est remis aux souscripteurs lors d’une rencontre exceptionnelle organisée en présence des artistes. Evidemment, c’est également l’occasion de se faire dédicacer son exemplaire.

Depuis septembre 2018, 98 chambres sont livrées. Les 30 dernières seront livrées en septembre 2019.

Pour être totalement transparent, ma dernière visite remonte à août 2018, je n’ai donc pas pu voir les 30 dernières chambres livrées en septembre (2018).

Ma sélection ne s’appuiera donc que sur les 68 chambres que j’ai pu visiter.

Comment ai-je fait ma sélection des (street) artistes ?

Autant te dire que cela a été une véritable torture de choisir uniquement 10 artistes pour cet article, j’ai choisi les artistes selon deux critères majeurs :

  1. Le coup de cœur que j’ai ressenti en découvrant leur chambre ;
  2. Les informations que j’ai pu recueillir sur eux sur internet.

Attention, ce n’est absolument pas un classement !

#10 La street artiste colombienne Zurik

Honneur aux femmes pour commencer, tu sais que j’adore mettre en avant les street artistes femmes sur mon blog. Je pense par exemple à Zabou, Vinie, Alice Pasquini

Chambre « Reflejo » de l’HOTEL 128

La chambre « Reflejo » de Zurik est l’une de mes préférées à l’HOTEL 128.

J’ai notamment adoré cette femme avec ses grandes lunettes de soleil et son beau rouge à lèvres violet. Après, je dois te confesser un truc : j’adore le violet.

La chambre est vraiment dingue. Quelle claque tu te prends quand tu ouvres la porte de la chambre ! J’avoue que j’aimerais bien avoir une toile de Zurik chez moi. Et toi ?

La chambre "Reflejo" de Zurik à l'HOTEL 128 à la Street Art City

La chambre « Reflejo » de Zurik à l’HOTEL 128

Biographie

Zurik est née à Bogota (Colombie) en 1990. Elle se définit avant tout comme une graffeuse. Elle a commencé par le dessin et la peinture à 9 ans.

Après des études de graphisme à l’Université Nationale de Colombie, Zurik commence le graff dans les rues. Elle s’initie progressivement à de nouvelles techniques et explore différentes associations de couleurs.

La street artiste colombienne Zurik à l'HOTEL 128 de la Street Art City

Zurik en action…

Zurik est maintenant une artiste à temps plein. Elle voyage et elle peint dans le monde entier au rythme des festivals street art.

Où retrouver Zurik ?

Zurik est actuellement basée à Barcelone en Catalogne.

Tu peux la retrouver sur son :

  1. Instagram (@zurik_1),
  2. Site internet en espagnol et en anglais. Il est très beau et très informatif, je te le recommande (https://zurik.co).

 

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par ZURIK (@zurik_1) le

#9 La Street artiste grenobloise Rachel Bergeret

Rachel Bergeret est née en 1975 près de Grenoble en Isère.

Dans la biographie de son site, elle se définit comme un :

« joli brin de femme à l’allure stylée et pétillante d’humour ».

Chambre « Liberté » de l’HOTEL 128

Quand tu rentres dans la chambre « Liberté » de Rachel Bergeret, tu vois immédiatement cette femme tout droit sortie d’un rêve avec cette très belle citation :

Dîtes-moi qui je suis, si cela me plaît d’être cette PERSONNE là alors je remonterai. Sinon, je reste ici jusqu’à que je sois quelqu’un d’autre… »

Bref, cette chambre est inspirante, très onirique. Nous faisons littéralement une plongée dans ses rêves, dans son intimité d’artiste. En ressortiras-tu indemne ?

La chambre Liberté de Rachel Bergeret à l'HOTEL 128 de la Street art City

La chambre « Liberté » de Rachel Bergeret à l’HOTEL 128

Biographie

Très vite, Rachel Bergeret est inspirée par la mode. Elle commence d’abord comme styliste puis s’oriente naturellement vers les arts plastiques.

Elle développe rapidement ses propres collections notamment de la corseterie, des robes de mariée et des robes de soirée.

Pendant près de douze ans, Rachel Bergeret collabore à de nombreuses collections entièrement brodées. D’ailleurs, elle se rend en Inde plusieurs fois par an.

Parallèlement, Rachel Bergeret continue de peindre. En 2011, elle choisit la peinture comme unique activité professionnelle.

En 2013, elle inaugure sa galerie en plein cœur du Marais.

A partir de fin 2014, Rachel Bergeret rencontre son public sous forme de Live Painting. Elle souhaite ainsi rapprocher le street art et la peinture plus traditionnelle.

Pour en savoir plus sur sa biographie, c’est par ICI.

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par Rachel Bergeret (@rachelbergeret) le

Où retrouver Rachel Bergeret ?

Rachel Bergeret est basée en région parisienne.

Tu peux notamment la retrouver sur son :

  1. Instagram (@rachelbergeret),
  2. LinkedIn
  3. Site internet (www.rachelbergeret.com).

#8 Zokatos, le street artiste français au nom grec

Zokatos est un street artiste bercé par la contre-culture des années 90. Naturellement, il se tourne vers la rue comme terrain d’expression.

Zokatos garde du graffiti sa brutalité, sa force évocatrice et une certaine conception de la peinture.

Chambre « Opéra la voix zier » de l’HOTEL 128

Zokatos raffole de l’abstraction lyrique… Sa chambre « Opéra la voix zier » nous plonge dans son univers lyrique.

Malheureusement, je n’ai pas pris de photo de sa chambre. Par contre, tu peux retrouver son street art dans les extérieurs de la Street Art City.

la fresque de Zokatos lors de son passage à la Street Art City

A droite sur la photo

Biographie

Zokatos est né en 1984. Ses compositions abstraites et colorées détonnent avec l’univers grisonnant des cités parisiennes de son enfance. Son œuvre est riche et variée.

Il mêle art urbain et art abstrait. Zokatos passe facilement de la bombe à l’aquarelle, de la toile à la sculpture.

Pour en savoir sur sa biographie, c’est par ICI.

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par Zokatos (@zokatos) le

Où retrouver Zokatos ?

Zokatos est actuellement basé à Londres (le chanceux).

Tu peux notamment le retrouver sur son :

  1. Instagram (@zokatos),
  2. Site internet (zokatos.com).

#7 Le street artiste parisien Serty 31

Derrière le blaze Serty 31 (pseudo des street artistes) se cache Alexander Rajkovic.

Chambre « Crystalisium Extensia » de l’HOTEL 128

La chambre « Crystalium Extensia » de Serty 31 est très graphique avec des lignes très épurées. Après quelques recherches sur internet, je vois que Serty est diplomé en art graphique. Etonnant, non ?

Sur son site internet, tu peux lire :

Diplômé en art graphique, sa vision se concentre sur un design graphique aux lignes pures extrêmement léchées.

Serty 31 est également spécialisé dans l’identité visuelle, les stratégies de marque, le print, la photographie et les illustrations.

La chambre Crystalisium Extensia de Serty 31 à l'HOTEL 128 de la Street Art City

La chambre « Crystalisium Extensia » de Serty 31 à l’HOTEL 128

Biographie

Depuis 1991, Serty 31 utilise son blaze dans l’univers du graffiti français. Il est né et vit toujours à Paris, avec sa femme et ses deux enfants (cf la biographie de son site internet).

Actuellement, il est directeur artistique et designer graffiti. Serty 31 entretient une grande passion pour l’esthétisme, l’art, les jouets, l’architecture moderne, le street art et aussi les nouvelles technologies.

Où retrouver Serty 31 ?

Son blaze vint du verbe sertir en français :

« fixer un accessoire (œillet, fermoir) sur un article en cuir par écrasement au maillet ou à la pince à sertir ».

 

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par /// The Infamous Serty31™ /// (@serty31) le

Tu peux retrouver Serty 31 sur son :

#6 Kelkin

Kelkin est un jeune artiste de 23 ans assoiffé de créativité (jusque là rien d’étonnant, lol). Comme énormément de (street) artistes, il pense sa vie comme un « art » à part entière. Il ne vit que pour ça.

Ses œuvres sont pleines de symboles mystiques, de motifs abstraits et de messages subliminaux et transcendantaux.

Son passage à l’HOTEL 128 est une véritable étape dans son évolution artistique. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est sa bio Artsper

Chambre « Vive la cité des rêves » de l’HOTEL 128

J’avais déjà repéré son travail lors de mes précédentes visites de la Street Art City sans y être plus sensible que ça. Bref, j’aimais moyen.

Je pense que le côté abstrait m’avait un peu perdu.

Par contre, sa chambre « Vive la cité des rêves » a été une vraie révélation. Elle est vraiment très inspirante. Ce côté très hypnotisant met nos sens en émoi. Personnellement, j’y vois une certaine réflexion sur l’infini. Et toi ?

La chambre Vive la cité des rêves de Kelkin à l'HOTEL 128 de la Street Art City

La chambre « Vive la cité des rêves » de Kelkin à l’HOTEL 128

Biographie de Kelkin

Kelkin cherche à créer un art total, sans barrières, ni lois contraignantes…

« Kelkin dit laisser sa main le guider sans frein cartésien ni rationnel et laisser parler ses émotions, sa sensibilité qui le poussent vers une recherche constante de nouvelles textures, d’autres matières et d’improbables effets visuels. »

Il est doté d’une extrême curiosité. Kelkin exploite les moindres recoins de son imagination. Il se nourrit de son désir permanent d’expérimentation.

Où retrouver Kelkin ?

Tu peux notamment le retrouver sur :

#5 Fedor

Fedor est le troisième membre du collectif (crew) RUA avec Draw et Contra.

Avec son approche graphique très technique, il représente souvent des animaux dans des contextes vibrants d’émotions.

Artsper le classe dans  les artistes émergents à suivre. Tu es maintenant prévenu !

Sa chambre « Rise and Shine » est clairement l’une des plus puissantes de l’HOTEL 128.

La chambre Rise and Shine de Fedor à l'HOTEL 128 de la Street Art City

La chambre « Rise and Shine » de Fedor à l’HOTEL 128

Où retrouver Fedor ?

Tu peux retrouver Fedor notamment sur son :

 

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par Fedor.Rua (@fedor.rua) le

#4 Stinkfish

Stinkfish est un street artiste né au Mexique mais qui a principalement grandi à Bogota (Colombie).

Chambre « Hogar » de l’HOTEL 128

La chambre « Hogar » de Stinkfish est fascinante à plus d’un titre. Je pourrais passer des heures à admirer la finesse de son travail…

La chambre Hogar de Stinkfish à l'HOTEL 128 de la Street Art City

La chambre « Hogar » de Stinkfish à l’HOTEL 128

Stinkfish utilise plusieurs techniques, allant du graffiti au collage. Son travail attire toujours l’œil avec ces couleurs riches.

Biographie

Depuis son plus jeune âge, Stinkfish parcourt Bogota dans tous les sens. Il reste fasciné par l’être humain. Il rejoint naturellement un groupe constitué d’autres artistes.

Ensemble, ils se mettent à peindre sur les murs de la capitale colombienne.  Entre traditions et modernité, son travail oscille en permanence entre culture contemporaine et historique (Inca, Maya…).

Aujourd’hui, Stinkfish voyage dans le monde entier, toujours à la recherche de nouvelles inspirations.

Où retrouver Stinkfish ?

Tu peux notamment retrouver Stinkfish sur :

 

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par stinkfish (@stinkfishstink) le

#3 Le street art onirique Issac Malakkaï

Issac Mallakaï est membre du Crew OGT qui regroupe également Danjer, Otes, Rabodiga, Diam, Mankey, Belin…

Son nom signifie « messager »en Hébreu.

Chambre « Naturaleza madre » de l’HOTEL 128

Encore une grosse claque (une de plus, lol)…

La chambre « Natureleza madre » est  vraiment incroyable. Par certains côtés, elle nous replonge dans l’univers du film Avatar de James Cameron. Tu as le droit de ne pas être d’accord !

Contrairement à beaucoup de ses collègues, Issac Malakkai ne s’inspire pas de la culture Hip-Hop.

La chambre Naturalezza Madre d'Issac Mallakaï à l'HOTEL 128 de la Street Art City

La chambre « Naturalezza Madre » d’Issac Mallakaï à l’HOTEL 128

Son travail reflète plutôt ses expériences, son vécu et son quotidien. Des visages croisés dans le métro, une promenade en forêt… Son carnet et son crayon ne le quittent jamais ! Blog Stripart.

Biographie

Depuis l’enfance, Issac Malakkaï dessine pour passer le temps. L’absence de console vidéo (chez lui) le pousse à explorer son imaginaire créatif. Comme quoi, l’ennui peut avoir aussi du bon ?

En 2000, il fait ses premiers pas sur les murs d’Almeria (Espagne). Sans être un expert,  son travail dégage une mélancolie certaine.

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par Isaac Malakkai OGT crew (@malakkai) le

Où retrouver Issac Malakkaï ?

Issac Malakkaï est actuellement basé à Bilbao (Espagne).

Tu peux aussi le retrouver sur son :

#2 Joris

Joris est un artiste peintre autodidacte. Diplômé des Beaux Arts, il est également professeur de graffiti sur la région de Paris.

Avis aux intéressés…

Chambre « Libre comme l’air » de l’HOTEL 128

Sa chambre « Libre comme l’air » est l’une des dernières que j’ai visitées. J’ai bien aimé le côté pop de son street art.

En parallèle à ses actions de peintre décorateur d’intérieur, Joris aime évoluer dans la rue et pratiquer l’art du graffiti.

Toujours curieux, il s’intéresse à toutes les techniques picturales : peinture à la bombe, peinture à l’huile, acrylique, aquarelle…

Biographie

En 2012 Joris gagne le premier prix des artistes de la ville de Paris pour son tableau ” Le bain d’amour« .

 

Joris aime également participer à des festivals de graffiti et de musique. Il aime particulièrement interagir avec le public : mélanger les couleurs, les cultures et partager sa passion.

D’ailleurs, il organise régulièrement des événements pour combiner les arts. Affaire à suivre…

Où retrouver Joris ?

Joris vit et travaille à Paris.

Tu peux notamment le retrouver sur son :

 

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par ≡ JORIS ≡ (@jorisdelacour) le

#1 Le street art subversive de Tavin Davis

Tavin Davis est un artiste américain en pleine expansion, originaire de l’état rural du Montana (Nord-ouest des Etats-Unis).

Chambre « Like me, like me, like me » de l’HOTEL 128

Sa chambre « Like, me, like me, like me » explore avec beaucoup d’humour les travers de notre société qui est (trop) rythmé par notre activité incessante sur les réseaux sociaux.

La chambre Like me, like me, like me de Tavin Davis à l'HOTEL 128 de la Street Art City

La chambre « Like me, like me, like me » de Tavin Davis à l’HOTEL 128

Tavin Davis nous tend un miroir sur notre société accro aux « like ». Nous ne pouvons plus nous passer de notre smartphone… Dans le marketing, nous parlons aussi de Vanity metrics  !

Bref, grosse claque en perspective dans cette chambre.

Où retrouver Tavin Davis ?

Tu peux notamment le retrouver sur son :

 

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par Tavin Davis (@tavindavisarts) le

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 3 et 4 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net.  Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime le street art. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A Toi, Quel artiste de l’HOTEL 128 exposerais-tu chez toi ?

 Envie de recevoir mon guide gratuit du street art 2018 avec les 100 meilleures photos de l’année ?

Téléchargez maintenant le guide gratuit du street art 2017.

Ne me laisse pas toute seule, épingle-moi maintenant !

Découvre 10 street artistes que j'ai découverts lors de ma dernière visite de l'HOTEL 128 de la Street Art City. Au menu : Zurik, Rachel Bergeret, Kelkin...

Épingle-moi maintenant !

2 réponses
  1. cyril cvprince dit :

    un coup de coeur pour la chambre « Hogar » de Stinkfish, ce melange graph et collage est superbe il me parle je ne serai dire pourquoi. c est un sentiment, une sensation qui me fait vibrer. merci pour ce joli partage.

    Répondre
    • Guillaume Servos dit :

      Merci Cyril, l’art ne s’explique pas, il se ressent comme j’aime bien à le dire. Merci pour ton commentaire et bonne journée.

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *