Interview de la blogueuse et romancière Ève de Candaulie

Interview Avec la Blogueuse et Romancière Ève de Candaulie

Temps de Lecture : 5 minutes

Découvre mon interview avec la blogueuse et romancière Ève de Candaulie. Au menu : son rapport à l’écriture de son blog, aux réseaux sociaux et sa carte blanche.

Chaque mois, je te propose une rencontre avec une personne pour laquelle j’ai eu un coup de cœur. Selon mon invité, l’interview s’articule autour de la thématique du voyage, du street art, du marketing ou des réseaux sociaux.

Pour cet épisode 16, je te présente Eve de Candaulie (evedecandaulie.fr). Son blog est consacré à toutes les formes d’expression de la sexualité, notamment artistiques.

Présentation d’Eve de Candaulie

Peux-tu te présenter en quelques lignes pour ceux ou celles qui ne connaîtraient pas encore ?

Au départ, je suis surtout curieuse, hédoniste et naturiste. Pour l’instant, j’ai écrit deux romans libertins plutôt solaires, crus et réflexifs : Mon mari est un homme formidable et L’infidélité promise. Le troisième est en cours et parlera de la maternité et de la sexualité, toujours d’inspiration autobiographique, comme les deux premiers.

L'infidélité promise d'Eve de Candaulie

« L’infidélité promise » d’Eve de Candaulie

Ton Rapport à Ton Blog

Pourquoi as-tu décidé de te lancer dans la création de ton site ?

J’ai suivi les conseils du responsable de la communication d’un grand site de rencontres libertin. J’ai eu de la chance d’avoir un coup de pouce technique pour l’hébergement du site et l’installation de WordPress sur le serveur, grâce à une amante (Merci Alice). En une soirée ensemble, début 2014, j’étais lancée et après j’ai tout appris par moi-même.

Peux-tu nous présenter ton site ?

Tous les dimanches matin, je mets en ligne une publication. Je le fais selon mes envies. J’ai une section  “article” pour des textes, des récits, des reportages abordant différentes approches de la sexualité, une section “teaser” pour tous les contenus sexuellement explicites, une section “liens” pour mes coups de cœurs où je parle spécifiquement d’autres personnes, d’autres sites, et une section “interviews” pour toutes les rencontres de personnes formidables que je peux faire (que ce soit des designers de sextoys, de lingerie, des photographes, des peintres, des auteurs, des créateurs de sextech, des libertin.e.s…).

Combien de temps passes-tu en moyenne pour créer un article ?

Je passe entre 2 et 5 heures pour la rédaction et la mise en ligne d’un article. Mais la préparation est très variable. C’est parfois instantané comme ça peut être l’aboutissement de semaines de réflexions.

Peux-tu nous expliquer comment tu procèdes ? Les différentes étapes ?

J’ai une liste avec toutes mes idées, qui donne lieu à un calendrier des publications trimestriel. Comme je me fais plaisir, rien n’est fixe. Je vis ma vie et l’écriture coule de source. Certains articles émergent en cours de route, d’autres ne verront jamais le jour, parce que je les ai dépriorisés trop longtemps et que je ne me sens plus de les écrire. Cela m’arrive d’écrire sur commande pour d’autres et dans ce cas-là, je publie l’article également sur mon site.

Tes conseils pour un/une débutant(e) qui voudrait se lancer ?

Vivre intensément, savoir quels sont tes objectifs en créant un blog et questionner en quoi cela répond à tes besoins profonds.

Lisez la blogueuse et romancière Eve de Candaulie

Ton Rapport Aux Réseaux Sociaux

Que penses-tu des réseaux sociaux ? Comment les utilises-tu ?

C’est un booster d’audience pour moi. J’utilise Facebook, Twitter, Instagram. J’aime bien la spécificité de chacun, bien que FB soit très limitant dès que tu parles de sexualité. J’aime suivre les news des autres personnes influentes. Je les utilise spontanément dès que je veux partager des moments magiques du quotidien.

Combien de temps en moyenne chaque jour ?

Au moins une heure je dirais, si on mettait bout à bout toutes mes pauses “réseaux sociaux”. Je le vis un peu comme une récréation.

Ton réseau social préféré ? Pourquoi ?

Twitter, parce que je peux donner, recevoir, échanger de l’information, des points de vue.

La Carte Blanche d’Eve de Candaulie

J’ai envie de vous parler de mon pseudo. J’ai choisi Eve de Candaulie, parce que c’est une référence au candaulisme. Il s’agit d’un trip dans lequel on est excité par le fait de voir, ou juste de savoir, son ou sa partenaire avoir des rapports sexuels avec une tierce personne.

Dans mon cas, mon mari est excité par le fait que je vois des amant.e.s avec ou sans lui. Du coup, j’ai l’habitude d’organiser mon emploi du temps, de rencontrer des nouvelles personnes d’âges et de milieux très différents, de vivre des expériences hors-normes.

Du coup, quand j’ai commencé à écrire, ma motivation première était la suivante : “mon besoin d’écrire est né du décalage entre ma vie verticale et horizontale” (que l’on retrouve dans le descriptif de mon compte Twitter). Et bien, c’est encore aujourd’hui ma principale source de motivation.

Let’s GO! Team jury Miss @wyylde_officiel Kiss Kiss 😘

Une publication partagée par Eve Candaulie (@eve_de_candaulie) le

Un grand merci encore à Eve de Candaulie d’avoir participé à cette petite interview sans prétention. Tu peux la suivre sur son blog (evedecandaulie.fr), sur Twitter (@Eve2Candaulie) et sur Instagram (@eve_de_candaulie)

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 3 et 4 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net.  Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime lire. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A Toi, Que penses-tu de cette Interview avec Ève de Candaulie ?

Envie d’augmenter votre visibilité ? De trouver de nouveaux clients avec Internet et les Réseaux Sociaux ?Contactez-moi Guillaume Servos

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *