Mon interview avec la blogueuse sexo Kmille

Interview avec la blogueuse sexo Kmille

Temps de Lecture : 7 minutes

Découvre mon interview avec la blogueuse Kmille. Au menu : son rapport au blogging, aux réseaux sociaux, au voyage et sa carte blanche.

Chaque mois, je te propose une rencontre avec une personne pour laquelle j’ai eu un coup de cœur. Selon mon invité, l’interview s’articule autour de la thématique du voyage, du street art, du marketing ou des réseaux sociaux.

Pour cet épisode 22, je te présente la blogueuse Kmille du site « Les Dessous de Kmille« .

Présentation de Kmille

Peux-tu te présenter en quelques lignes pour ceux ou celles qui ne connaîtraient pas encore ?

Je ne suis pas forcément des plus habiles pour me présenter mais bon, je vais faire un effort.

Alors, moi c’est Kmille, j’ai 33 ans bientôt 34 (le 27-04-2018). Depuis quatre ans, je m’occupe du blog « Les Dessous de Kmille« . J’y propose des tests de sextoys et des conseils sexo. J’y partage aussi quelques expériences sexuelles. Depuis peu, je me suis également lancée le défi d’y proposer quelques histoires érotiques rédigées par mes soins ou par les auteurs-rices de mon blog.

présentation de la blogueuse sexo Kmille

Ton rapport au Blogging

Pourquoi as-tu décidé de te lancer dans la création de ton site ?

Au départ je voulais dévulgariser la sexualité, certaines pratiques et certains fantasmes. Le but était d’expliquer qu’il n’y avait pas de « norme » en matière de sexe. Petit à petit j’ai glissé vers les tests de sextoys ou de lingerie.

Bref, l’idée est de proposer une autre vision de la sexualité : Sans jugement.

Peux-tu nous présenter ton site ?

Et bien je le fais depuis deux questions déjà, plus et ce serait vraiment bizarre non ?

Le mieux, je pense, serait de venir le visiter, non ?

Combien de temps passes tu en moyenne pour créer un article ?

Cela dépend des articles… Pour un test, il me faut environ deux heures. Bien sûr, à ces deux heures s’ajoutent les différents tests du sextoy, la vidéo de présentation et les photos.

Pour une histoire érotique, il me faut une bonne semaine : entre la trame de l’histoire, l’écriture de celle-ci, sa correction et sa relecture.

Pour les autres articles (conseils sexo et expériences sexuelles), il me faut environ une heure en moyenne.

Peux-tu nous expliquer comment tu procèdes ? Les différentes étapes ?

Pour les tests c’est toujours le même process.

Je reçois le sextoy, l’appréhende, j’adore le prendre en main puis voir comment l’utiliser. Ensuite, je filme ma vidéo de présentation puis je lis la documentation (ou pas). Puis, vient la période du test qui peut s’étaler sur deux semaines. Durant cette période, mon smartphone s’alimente de mes notes sur le sextoy. Pour finir, je prends les photos et je rédige ma review (évaluation).

Pour les histoires coquines, je réfléchis à une idée. Mon smartphone se nourrit à nouveau de mes notes. Je pense aussi aux personnages et je rédige la trame. Ensuite à sec, j’écris mes idées, les ordonne et je laisse l’ensemble reposer. J’y reviens une à deux semaines après et soit mon imagination est motivée, soit l’histoire est abandonnée. Si je suis inspirée, c’est parti pour des heures de rédactions, relecture et soumission de l’histoire à mon premier lecteur. Souvent, il m’apporte beaucoup de remarques.

Les autres articles sont beaucoup plus simples. Je parle de mes expériences, je les écris, les relis et si c’est bon pour moi, je publie.

Tes conseils pour un/une débutant(e) qui voudrait se lancer ?

Le blogging est chronophage. Il faut bien l’avouer et très peu reconnu. Entre Google qui ne référence pas forcément bien notre blog et les lecteurs qui peuvent ne pas apprécier nos articles, très franchement, il faut le faire par plaisir uniquement.

Je conseillerais donc de se lancer par plaisir sans attendre une quelconque reconnaissance.

Il faut aussi se demander si ce qu’on va proposer intéressera nos futurs lecteurs. Si tout ça est ok pour vous alors lancez-vous.

Quels sont tes blogs préférés ?

J’apprécie énormément le blog de Stella Tanagra. Pour ceux qui ne la connaissent pas c’est une autrice de talent que je ne saurais que trop vous recommander.

Ensuite, je suis une lectrice assidue du blog de Charlie. J’apprécie son ton, sa façon d’aborder les tests de sextoys. Là encore, n’hésitez pas à visiter ce blog, parfois décalé mais toujours intéressant.

le rapport au blogging de la blogueuse sexo Kmille

Ton rapport aux réseaux sociaux

Que penses-tu des réseaux sociaux ? Comment les utilises tu ?

J’utilise les réseaux sociaux pour rester proche de mes lecteurs assidus. Ne faisant pas de rencontre c’est pour moi la seule possibilité d’avoir un lien avec mes Brigands. C’est aussi un moyen efficace de promouvoir mes articles.

Combien de temps en moyenne chaque jour ?

Euh … trop

Mon smartphone y est connecté h24 et je réponds à tous les messages privés que je reçois alors sans être ingérable ça représente tout de même quelques heures 😉

Je dirais trois ou quatre heures par jour voire plus quand je parle avec mes Brigands les plus assidus.

Ton réseau social préféré ? Pourquoi ?

Clairement Twitter. Aujourd’hui plus tolérant avec les sites comme le mien. Facebook et Google+ censurent à tout va, enfin je ne vais pas relancer de polémique mais bon…

Ton rapport au voyage

Tes 3 coups de cœur en France ? Pourquoi ?

Paris parce que c’est la première ville qui a su me faire vibrer, dans laquelle je me sentais vivante. Par contre je nierai t’avoir dit ça.

Toulouse, car c’est une ville qui sait vivre sans se prendre la tête et sérieusement, la bouffe y est trop bonne.

Et pour finir j’adore la Bretagne pour ses paysages et puis, j’ai un peu de sang breton qui circule dans mes veines.

A l’étranger ?

J’adore le Portugal. Bon, je ne suis pas forcément objective entendu que mon homme est portugais hi hi hi…

Ton prochain projet de voyage ? Pourquoi ?

Hélas actuellement je n’ai pas de voyage de prévu.

La carte blanche de Kmille

Je vais parler de la « normalisation » de notre société. Je trouve ce sujet important et pas que pour le sexe, même si bon, je suis mieux placée pour parler de sexualité.

Aujourd’hui, nous nous devons d’être les plus lisses possibles sous peine d’être marginalisés. Je trouve ça plus que dommageable car c’est le signe d’une société malade.

Je reçois de plus en plus de mails me demandant si je trouve telle ou telle pratique sexuelle « normale ». Ces personnes sont souvent en souffrance, tourmentées et craignent d’être trop « perverses » ou simplement marginales…

Ainsi, peu importe nos idées, peu importe que nous soyons d’accord ou non, toute notion de débat a disparu au profit d’une norme moralisatrice et destructrice.

Plus simple, sans doute, que de faire preuve d’empathie :

  • Une femme qui fait du porno est, au mieux, une salope ;
  • Un homme qui aime la sodomie est un homo ;
  • Le candaulisme est l’art et la manière de faire cocu son homme avec brio…

Nous avons oublié l’intérêt de la compréhension. Je pense que pour mieux vivre en société il est important, plutôt que de montrer l’autre du doigt, de le comprendre. Tout irait si bien si on prenait le temps de se connaître un peu mieux, non ?

Où retrouver Kmille ?

Tu peux retrouver Kmille sur :

Un grand merci encore à elle d’avoir participé à cette petite interview sans prétention. Je tenais particulièrement à remercier Kmille qui a répondu très rapidement à ma demande d’interview.

Le logo des Dessous de Kmille

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 3 et 4 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net.  Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime le blogging. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A toi, que penses-tu de mon interview avec Kmille ?

Ne me laisse pas toute seule !

Découvre mon interview avec la blogueuse Kmille. Au menu : son rapport au blogging, aux réseaux sociaux, au voyage et sa carte blanche.

Épingle-moi maintenant sur Pinterest.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *