Temps de Lecture : 8 minutes

Découvre mon interview à contre-courant avec Lady Shagass (Desculottées). Au menu : son rapport au blogging, aux réseaux sociaux, au voyage et sa carte blanche.

Pour cet épisode 4, je te présente la blogueuse Lady Shagass (desculottees.com) qui parle d’amour et de sexualité en toute liberté.

Avant que j’oublie, tu peux également découvrir mes interviews avec :

Découvre mon interview à contre-courant avec Lady Shagass (Desculottées). Au menu : son rapport au blogging, aux réseaux sociaux, au voyage et sa carte blanche.

Présentation de Lady Shagass

Peux-tu te présenter en quelques lignes pour ceux ou celles qui ne connaîtraient pas encore ?

Coucou, mon blaze de blogueuse est Lady Shagass !

J’ai créé Desculottees.com il y a maintenant 4 ans. Pour le moment, je tiens ce blog en parallèle de mon activité professionnelle de consultante en communication.

Lady Shagass
Lady Shagass

Ton rapport au blogging

Pourquoi as tu décidé de te lancer dans la création de ton site ?

Depuis petite, j’ai toujours eu une affinité plus forte avec les garçons. Jusqu’à l’adolescence, j’étais ce qu’on aime appeler un “garçon manqué” (no comment sur cette expression…).

En tout cas, je me suis toujours sentie très à l’aise pour aborder des sujets ou pour me comporter en société d’une manière que les autres filles n’osaient pas toujours faire, probablement pour des raisons d’éducation.

Cela a été le cas aussi dans ma manière de penser et de vivre la sexualité dès mon adolescence. J’ai toujours vu la sexualité comme une joie, comme un jeu et un élément de bien-être. J’ai eu envie de transmettre :

Montrer qu’on peut être une femme, parler ouvertement de sexe et ne pas voir cela comme une corvée qu’on doit à son mec, mais vraiment comme un réel plaisir pour soi et avec l’autre.

Lady Shagass

Peux-tu nous présenter ton site ?

Desculottées est un blog qui souhaite décomplexer les femmes et les hommes sur la sexualité, briser certains tabous, en abordant le sujet de manière ludique.

Il y a un réel désir de faire réfléchir les lecteurs et les lectrices, d’inciter à la tolérance et de déconstruire certains clichés. On y trouve des articles de fond, des interviews, des tests produits (sextoys, lingerie…), des critiques d’ouvrages…

Les thématiques sont larges : polyamour, règles, cunnilingus, libertinage ou encore comment faire l’amour quand t’as un chat…

Lady Shagass

Il n’y a pas vraiment de limites ni de tabous. La sexualité est un vaste sujet, alors pourquoi se brider ?

Aujourd’hui, il y a désormais quatre autres rédactrices qui m’accompagnent dans cette aventure. Cela permet également de faire varier les sujets et les styles d’écriture. C’est vraiment chouette !

Combien de temps passes tu en moyenne pour créer un article ?

Très honnêtement, cela varie beaucoup. Je dirais en moyenne qu’il me faut entre trois et cinq heures en fonction du sujet et du type de billet.

Par exemple, pour un article de fond, il y a un travail plus important en amont de la rédaction. Je vais lire d’autres articles sur le sujet, parfois même me procurer un ouvrage de référence à lire, éventuellement interroger des gens et bien sûr prendre le temps d’évaluer mon propre jugement. Ses articles demandent plus de temps, mais c’est aussi généralement les plus populaires. L’effort est donc récompensé.

En revanche, pour la retranscription d’interviews, il me faut une heure et pour un test sextoy, entre une et deux heures environ. Il y a bien sûr le temps de faire le test ou d’interviewer une personne, ou encore de lire un ouvrage que je ne compte pas. Cela diffère vraiment d’une fois sur l’autre.

Peux tu nous expliquer comment tu procèdes ? Les différentes étapes ?

Les étapes sont les suivantes :

  1. Choix du sujet ;
  2. Analyse, recherche sur le sujet et mise à plat de mon point de vue ;
  3. Rédaction de l’article ;
  4. Choix des images et “resize” de celles-ci pour les réseaux sociaux (si besoin) ;
  5. Vérification que l’article soit bien SEO-friendly ;
  6. Publication.

Pour les tests sextoys, une fois l’objet reçu, je prends d’abord des photos du packaging et de l’objet. Ensuite, je note mes premières impressions sur l’ensemble avant de le tester.

Généralement, je rédige l’article après l’avoir testé une fois. J’aime vraiment partager ma première impression. Je trouve que la première rencontre avec l’objet est la plus authentique.

Cependant, cela peut m’arriver d’écrire l’article après plusieurs essais, si j’ai eu du mal à me faire un avis ou que je n’ai vraiment pas été convaincue la première fois.

Tes conseils pour un/une débutant(e) qui voudrait se lancer ?

Il faut avoir en tête que lancer un blog et le faire vivre est une activité très chronophage. Il faut écrire régulièrement, faire attention à son référencement, travailler sa communication sur les réseaux sociaux, gérer ses partenariats quand on en a etc.

Tu dois constamment te creuser la tête pour trouver des sujets, rester en veille sur l’actualité aussi pour ne pas louper des opportunités de prise de parole et surtout rester à l’écoute de tes lecteurs pour être en mesure de t’améliorer chaque jour.

Être blogueur (se) demande un vrai investissement temps et c’est rare que cela rapporte de l’argent.

Lady Shagass

Par conséquent, je conseillerais de se lancer si on a vraiment le désir de s’exprimer sur un sujet qui nous tient à cœur et de le faire avant tout par passion.

Quels sont tes blogs préférés ?

J’aime beaucoup le blog Paris Derrière, qui essaie de nous faire réfléchir sur la sexualité avec profondeur et une bonne dose d’humour, en abordant des sujets tabous et en partageant des bons plans sorties sexo. Par ailleurs, Emmanuelle Julien qui tient le blog écrit très très bien.

Je vais aussi citer Le Tag Parfait, qui est un magazine en ligne mais que je suis depuis ses débuts en tant que blog. J’aime beaucoup cette démarche culottée d’informer sur l’industrie du porno web, d’en expliquer les coulisses. C’est un univers décrié, très montré du doigt et pourtant que tout le monde visionne en secret. J’aime cette audace de proposer des articles de fond (souvent très bien écrits) sur le sujet.

Ton rapport aux réseaux sociaux

Que penses-tu des réseaux sociaux ? Comment les utilises tu ?

Je pense que c’est le nouvel opium du peuple. Il y a une forme de beauté laide dans ces réseaux.

Je les utilise quotidiennement comme beaucoup d’entre nous. Je m’en sers pour la communication de blog et également dans le cadre de mon activité salariée. Cependant, dès que je pars en voyage, je limite radicalement mon usage, pour lever plus souvent les yeux vers ce qui m’entoure ou les baisser sur un livre.

Je me méfie toujours des addictions. Elles inquiètent mon désir de liberté.

Lady Shagass

Combien de temps en moyenne chaque jour ?

Trop.

Ton réseau social préféré ? Pourquoi ?

J’adore Instagram, surtout depuis qu’ils ont mis en place les stories. C’est une plateforme que je trouve encore ludique même si je ne sais pas combien de temps cela va durer.

Son ergonomie est agréable. J’aime bien ce travail d’esthétisme sur les photos et l’outil de messagerie. En plus, la publicité n’a pas encore totalement envahi la plateforme.

Ton rapport au voyage

Tes 3 coups de cœur en France ? Pourquoi ?

Je suis allée plusieurs fois passer des week-ends à Bordeaux et je trouve cette ville magnifique. Elle me semble très agréable à vivre, avec un emplacement idéal à proximité de l’Atlantique et des dunes du Pilat.

La ville de Tours reste dans mon coeur, car j’y ai grandi jusqu’à mes 15 ans. J’y ai donc de superbes souvenirs, car j’ai fait découvrir cette ville à de nombreux amis lorsque j’étais étudiante.

Enfin, je citerais la petite ville Le Vésinet dans les Yvelines, car mon lycée s’y trouvait et que c’est là que j’y ai rencontré mes deux meilleurs amis et celui qui est toujours mon compagnon aujourd’hui. C’est un coin bourgeois très joli, agréable à vivre et calme.

A l’étranger ?

Sans hésitation, la place numéro 1 va à Hawaii. Ce fut mon premier voyage solo quand j’avais 21 ans et depuis, l’aloha spirit est resté en moi ! Je ne rêve que d’une chose, y retourner quand je pourrai de nouveau me le permettre financièrement.

Ensuite, l’Indonésie où j’ai séjourné durant deux mois avec mon compagnon en 2016. Coup de coeur pour l’île de Java, qui est peu investie par les touristes et où il est possible de faire des rencontres locales incroyables et de découvrir des trésors cachés.

Enfin, la ville de Budapest où j’ai vécu un an et qui reste actuellement ma ville préférée d’Europe, parmi celles que je connais. C’est une ville qui m’a beaucoup surprise et où j’ai vraiment aimé vivre.

Ton prochain projet de voyage ? Pourquoi ?

Justement, je pars la semaine prochaine à Budapest voir mes amis durant une semaine. Mais mon prochain voyage longue distance et longue durée devrait être le Brésil, d’ici la fin de l’année.

La Carte blanche de Lady Shagass

J’aimerais dire à chacun de prendre le temps de se déconnecter des écrans pour se reconnecter physiquement à soi et aux autres. Il me semble important de s’octroyer des moments de vide, de regarder, de toucher et s’ancrer dans le réel.

Le désir, la sensualité, la sexualité, la séduction, la tendresse, l’amour ont besoin d’un esprit présent à ce qu’il fait et d’un corps réceptif. J’adore les possibilités incroyables que nous offre ce monde ultra-connecté, mais n’oublions pas de préserver la beauté d’un monde charnel, aussi bien dans notre rapport au corps qu’à la nature.

Se toucher, toucher les autres, toucher la Terre, tout cela nous connecte au monde et participe de la beauté de l’instant. “Faire l’amour”, n’est-ce pas une expression magnifique quand on y pense ?

Logo du blog Desculottées

Où retrouver Lady Shagass et son blog Déculottées ?

Un grand merci encore à Lady Shagass d’avoir participé à cette petite interview sans prétention. Je la suis depuis longtemps sur les réseaux sociaux et j’ai pris beaucoup de plaisir à faire cette interview avec elle.

A toi, une question à poser Lady Shagass?

Tu es sur Pinterest ? Moi aussi ! Ne me laisse pas toute seule.

Découvre mon interview à contre-courant avec Lady Shagass (Desculottées). Au menu : son rapport au blogging, aux réseaux sociaux, au voyage et sa carte blanche.

Also published on Medium.