Découvre mon interview avec Marine Aubonnet du podcast La Cohorte. Au menu : son rapport au freelancing, au podcasting, aux réseaux sociaux et au voyage.

Interview avec Marine du podcast La Cohorte

Temps de Lecture : 7 minutes

Découvre mon interview avec Marine Aubonnet du podcast La Cohorte. Au menu : son rapport au freelancing, au podcasting, aux réseaux sociaux et au voyage.

Chaque mois, je te propose une rencontre avec une personne pour laquelle j’ai eu un coup de cœur.

Selon mon invité, l’interview s’articule autour de la thématique de la photographie, du voyage, du street art, du marketing ou des réseaux sociaux.

Avant que j’oublie, tu peux également découvrir mes interviews avec :

Pour cet épisode 50, je te présente Marine du podcast La Cohorte qui est dédié à ceux qui ont créé leur job, qui mouillent la chemise tous les jours pour trouver des clients, qui donnent le meilleur d’eux-même pour les satisfaire.

Présentation de Marine

Peux-tu te présenter en quelques lignes pour ceux ou celles qui ne te connaîtraient pas encore ?

Hello, ici Marine ! J’ai créé le podcast La Cohorte il y a 2 ans.

Interview avec Marine du podcast La Cohorte
Marine du podcast La Cohorte

A l’époque, j’écoutais beaucoup de podcasts américains et j’avais très envie de lancer le mien.

Il me fallait juste trouver une idée… Je me suis vite rendu compte que ma vie de freelance pouvait constituer un bon sujet de départ.

En échangeant avec d’autres indépendants, j’ai réalisé qu’on partageait tous les mêmes problèmes alors pourquoi ne pas partager nos solutions ? C’est de ce cheminement qu’est née La Cohorte.

Ton rapport au freelancing

Peux-tu nous présenter ton parcours professionnel ?

Depuis 6 ans, je suis freelance. Mes spécialités :

  1. La création de contenus éditoriaux,
  2. La création de podcasts.

Avant cela, j’ai créé et développé Talons Academy avec une amie.

La mission de cette entreprise ? Aider les femmes à se sentir confiantes et élégantes en talons hauts !

Nous nous sommes beaucoup amusées mais nous n’avons pas réussi à en faire une multinationale. Nous sommes donc passées à autre chose…

Encore avant, j’ai été journaliste, j’ai aussi travaillé dans la finance.

Pourquoi es-tu devenu freelance ?

Au début, c’était pour moi un moyen de me refaire une réputation. Après l’échec de mon projet entrepreneurial, je me disais qu’aucune entreprise ne voudrait me recruter en CDI.

J’ai cependant très vite pris goût à ce mode de vie !

Quelles sont les principales qualités nécessaires pour être freelance ?

Être organisé(e) et un brin opportuniste.

Quelles sont les principales difficultés que tu as rencontrées dans ton parcours de freelance ? Comment les as-tu surmontées ?

L’isolement d’abord.

Pendant longtemps, j’ai travaillé de chez moi et j’ai mis du temps à me rendre compte que cela me ramollissait… J’ai rejoint une coloc de bureaux et tout est rentré dans l’ordre !

J’ai aussi du mal à me projeter dans le futur et à définir une stratégie solide pour ma petite entreprise.

J’échange beaucoup sur le sujet avec d’autres freelances, notamment grâce au podcast. Ces discussions sont toujours très enrichissantes.

Ton meilleur souvenir avec un client ?

Quand je soumets mes textes à mes clients et qu’ils les publient tels quels, sans aucune révision. Cela arrive souvent et c’est une vraie fierté. J’ai sans doute gardé un côté un peu scolaire !

Ton pire souvenir avec un client/prospect ?

J’ai démarré ma carrière de freelance dans les relations presse.

C’est un métier où il est très difficile de satisfaire ses clients (il n’y a jamais assez de parutions). Mes premières missions ont donc été très compliquées.

Tes conseils pour un(e) freelance qui se lance ?

Faire des bilans sur son activité tous les mois.

Par exemple, pour :

  1. Identifier ce qui a bien fonctionné/mal fonctionné,
  2. Ce qu’on aime faire/ce que l’on n’aime pas faire.
Le rapport au freelancing de Marine Aubonet du podcast La Cohorte
Crédit : Unsplash

Tes astuces pour être productif ?

La première, un peu bébête mais efficace : téléphone et ordinateur en mode « Ne pas déranger ».

Ensuite, je fais en sorte de m’entourer de gens qui savent se concentrer et travaillent dur. On est moins tentés de ne rien faire dans ce type de contexte !

Ton rapport au podcasting

Peux-tu nous présenter ton podcast?

La Cohorte est un rendez-vous hebdomadaire où l’on parle du quotidien des freelances. Une pause sonore pour prendre un peu de recul, s’inspirer et se motiver.

Les épisodes sont courts (moins de 20 minutes) et centrés sur une thématique précise.

Combien de temps passes tu en moyenne pour créer un épisode ?

Une journée environ.

Peux tu nous expliquer comment tu procèdes ? Les différentes étapes ?

Voici comment cela se passe la plupart du temps : je choisis d’abord un thème pour l’épisode. Ensuite, j’identifie les experts et/ou les freelances qui pourraient apporter un éclairage intéressant sur ce sujet.

Je prends contact avec les uns et les autres. J’organise les interviews, à distance ou en face à face quand cela est possible.

Ensuite, je monte (ce qui consiste à séparer les parties de la conversation que je souhaite utiliser des autres), j’écris l’introduction et la conclusion de l’épisode.

Et enfin, je mixe : je m’assure que la qualité du son est satisfaisante et homogène puis j’ajoute de la musique.

Tes conseils pour un/une débutant(e) qui voudrait se lancer ?

Il me paraît important que chacun s’interroge sur ses motivations :

  1. Est-ce que vous vous lancez dans le podcast parce que vous aimez le son, rencontrer des gens pour des interviews, raconter des histoires… ?
  2. Ou est-ce surtout un moyen pour vous de conquérir une audience, devenir une/un influenceur/se ?

Si vous penchez pour la 2ème option, cela vaut sans doute le coup de vous intéresser à d’autres types de contenu. Constituer une audience autour d’un podcast prend beaucoup beaucoup de temps !

Le rapport au podcasting de Marine Aubonet du podcast La Cohorte

Quels sont tes podcasts préférées ?

En ce moment, j’écoute Code Source du Parisien, des reportages avec analyses sur des faits d’actualité qui méritent d’être approfondis.

J’aime aussi beaucoup les podcasts de fiction. J’aime bien Noises du studio Bababam.

En anglais, je recommanderais The Truth et Vega : a sci-fi adventure podcast.

Ton rapport aux réseaux sociaux

Que penses-tu des réseaux sociaux ? Comment les utilises tu ?

Je n’ai pas d’opinion sur les réseaux sociaux, ils sont là, il faut faire avec !

Je m’en sers principalement comme source d’inspiration et comme outils de promotion pour le podcast.

Combien de temps en moyenne chaque jour ?

1 à 2 heures.

Ton réseau social préféré ? Pourquoi ?

Linkedin. J’y trouve des idées de sujets, des profils pour des témoignages… C’est top.

Aussi, j’ai l’impression que les posts y ont une durée de vie plus longue qu’ailleurs.

Ton rapport au voyage

Tes 3 coups de cœur en France ? Pourquoi ?

Aix-en-Provence, j’y passe beaucoup de vacances, parce qu’une partie de ma famille vit dans le coin.

Marseille, c’est une grande ville… Avec la mer ! Et j’y ai de plus en plus d’amis.

Paris, parce que, maintenant, je vis en banlieue et que, quand j’y retourne, je ne profite que des bons côtés.

A l’étranger ?

Rio, Tokyo, New York… J’aime les grandes villes.

Le rapport au voyage de Marine Aubonnet du podcast La Cohorte
New York City (photo d’illustration)

Ton prochain projet de voyage ? Pourquoi ?

Pas de projet concret, des idées : Bali, la Finlande, un road trip aux États-Unis ou en Mongolie…

Je suis très influençable : il suffit que je regarde une série, que j’écoute un reportage… pour avoir envie de découvrir où l’histoire se déroule.

La carte blanche de Marine du podcast La Cohorte

Hum, pas simple…

Je ne me sens pas de développer un sujet comme ça, à froid, j’ai plutôt l’habitude de poser les questions !

En revanche, j’ai une requête pour les freelances qui figurent parmi les nombreux lecteurs de cet article : jetteriez-vous une oreille au podcast ?

Cela m’intéresserait d’avoir votre avis ! Et si vous avez des idées de thème que je pourrais aborder, n’hésitez pas à me faire signe.

Où retrouver Marine et le podcast La Cohorte ?

Tu peux retrouver Marine et le podcast La Cohorte :

Merci à Marine pour sa confiance et sa réactivité. J’ai récemment découvert son podcast. J’aime beaucoup son ton et la qualité des intervenants. Le seul défaut : les épisodes sont trop courts !

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 3 et 4 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net. Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui est freelance. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A toi, quelle question aimerais-tu poser à Marine Aubonnet du podcast La Cohorte ?

Ne me laisse pas toute seule.

Découvre mon interview avec Marine Aubonnet du podcast La Cohorte. Au menu : son rapport au freelancing, au podcasting, aux réseaux sociaux et au voyage.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *