Interview avec Gunt Photo Art

Gunt : interview à contre-courant

Dernière mise à jour le

Temps de Lecture : 4 minutes

Découvre mon interview à contre-courant avec le photographe Gunt du site Gunt Photo Art. Au menu : son rapport à la photographie, aux réseaux sociaux et au voyage.

Chaque mois, je te propose une rencontre avec une personne pour laquelle j’ai eu un coup de cœur. Selon mon invité, l’interview s’articule autour de la thématique du voyage, du street art, du marketing ou des réseaux sociaux.

Avant que j’oublie, tu peux également découvrir mes interviews avec :

Pour cet épisode 21, je te présente le photographe Gunt du site Gunt Photo Art. Il se définit d’ailleurs plus comme un preneur d’images.

Présentation de Gunt

Peux-tu te présenter en quelques lignes pour ceux ou celles qui ne connaîtraient pas encore ?

Gunt, 41 ans , photographe depuis 4 ans (ma passion), j’ai aussi un travail alimentaire. Au niveau de la photographie, j’ai une préférence pour les modèles atypiques. Je suis ouvert à tous types de projet avec des gens ayant des univers à partager avec de fortes personnalités.

Après, je fais aussi beaucoup de conventions de tatouages en France et en Europe comme pigiste pour Inked France et Tatouage magazine. Je suis photographe pour les conventions et je travaille aussi pour les particuliers.  Je suis en train de préparer des expositions pour 2018 (si tout va bien…).

Séance-photo avec le photographe Gunt
Séance-photo avec Gunt

Ton rapport aux réseaux sociaux

Que penses-tu des réseaux sociaux ?

Au niveau professionnel, je pense que c’est un outil très intéressant. Surtout, si on sait utiliser les algorithmes qui changent constamment, ce n’est pas jamais facile de comprendre comment assurer sa visibilité surtout aujourd’hui où beaucoup de personnes donnent énormément d’importance aux nombres de followers.

Comment les utilises tu ?

J’essaie de comprendre comment toucher un maximum de gens afin de les faire entrer dans mon univers photographique. Après, je m’y perds un peu, entre Twitter, Instagram, Facebook…

Combien de temps en moyenne chaque jour ?

Je garde toujours un œil dessus pour interagir avec mes contacts et aussi pour suivre l’actualité de la Polynésie où vit mon frère. Sinon pour mes photos, je dois y passer environ une ou deux heures par jour.

Ton réseau social préféré ?

Je dirais probablement Facebook.

Pourquoi ?

Je l’utilise depuis longtemps. C’est sympa de pouvoir partager des conneries. Je peux facilement joindre mon frère via Facebook Messenger. C’est vraiment pratique au niveau personnel. Après, si tu veux l’utiliser correctement professionnellement, il faut mettre la main au porte-monnaie (Facebook Ads).

Le photographe Gunt pendant une convention
Gunt pendant une convention

Ton rapport au voyage

Tes 3 coups de cœur en France ?

Les Alpes, le Périgord et la mer…

Pourquoi ?

Les Alpes pour l’immensité des montagnes, le calme qui apaise. Le Périgord pour la nourriture, le vin, les grottes.

La mer parce que j’aime l’eau. Peu importe l’endroit en France, même si j’ai une préférence pour les plages de la Côte d’Opale (où je suis né).

A l’étranger ?

La Belgique, l’Ecosse et Tahiti.

Ton prochain projet de voyage ?

Las Vegas voire d’autres pays, je ne sais pas trop. Peut-être Tahiti.

Pourquoi ?

Las Vegas pour suivre un couple d’amis qui vont s’y marier. Tahiti car c’est mon rêve de gosse, j’y suis déjà allé deux fois. La troisième sera pour y poser mes valises pour de bon !

Les bons moments avec le photographe Gunt

La carte blanche de Gunt

Après avoir passé beaucoup d’années auprès des patients , j’ai ressenti comme une lassitude, voire une tristesse s’immiscer en moi. Je perdais peu à peu mon empathie. Heureusement, j’ai redécouvert la photo qui m’a permis de rebondir. Je voyais des gens heureux avec qui je passais de bons moments.

Je me suis également mis à créer, à apprendre. Cela m’a permis de découvrir le monde du tatouage grâce auquel j’ai pu réaliser certaines  de mes envies : publications, couvertures de magazine, photos de pub, expositions… Après, je ne compte pas non plus m’arrêter là car c’est vraiment très enrichissant.

Où retrouver Gunt ?

Un grand merci encore à Gunt d’avoir participé à cette petite interview sans prétention. J’en profite aussi pour m’excuser auprès de lui car j’ai pris beaucoup de temps à publier son interview.

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 3 et 4 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net.  Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime la photographie. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A toi, quelle question aimerais-tu poser à Gunt ?

Tu es sur Pinterest ? Moi aussi ! Ne me laisse pas toute seule.

Découvre mon interview avec le photographe Gunt du site Gunt Photo Art. Au menu : son rapport à la photographie, aux réseaux sociaux et au voyage.
Gunt : interview à contre-courant

4 réponses
  1. Expression tatoo dit :

    Merci pour cet interview, j’en connait un peu plus sur ce photographe. J’ai déjà entendu parlé de lui par certains de mes amis et vu qu’il photographie souvent des personnes tatouées, le rencontrer serai sûrement une belle opportunité.

    Répondre
    • Guillaume Servos dit :

      Merci pour ton commentaire. Je crois que tu peux le contacter assez facilement via sa page Facebook. A bientôt sur mon blog pour d’autres d’interviews.

  2. Vaiana dit :

    J’adore les interview ! Ça permet d’en apprendre un peu plus sur les gens qu’on suit surtout qu’on a pas toujours l’idée de leurs poser ces questions… très bon article 😊

    Répondre
    • Guillaume Servos dit :

      Merci Vaiana, comment as-tu connu Gunt ? Qui aimerais-tu que j’interviewe par exemple ? A bientôt sur mon blog et bonne semaine à toi.

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *