Mon interview avec l'artiste RedBKode

Interview avec l’Artiste Pâtographe RedBKode

Temps de Lecture : 7 minutes

Découvre mon interview avec l’artiste RedBKode : son rapport à sa boutique, aux réseaux sociaux et sa carte blanche.

Chaque mois, je te propose une rencontre avec une personne pour laquelle j’ai eu un coup de cœur. Selon mon invité, l’interview s’articulera autour de la thématique du voyage, du street art ou du marketing.

Pour cet épisode 8, je te présente RedBkode (prononcer « Red+B+Kode ») , l’artiste aux petites pâtes alphabet, la pâtographe (shop.redbkode.com sa boutique, @RedBKode sur Twitter).

Présentation de RedBKode

partie présentation de l'interview avec RedBKode

Initiez-vous à la pâtographie avec RedBKode.

Peux-tu te présenter en quelques lignes pour ceux ou celles qui ne connaîtraient pas encore ?

Amoureuse des mots, je les détourne, joue, vibre et écris dans ma petite gueule… Artistique, ma GUEULERIE D’ART comme je l’appelle. Ma bouche devient le théâtre d’un univers féminin, coloré, coquin, gai fait de jeux de mots écrits avec des petites nouilles.

Je suis une femme lettrée, une bouche qui parle en silence, une langue vivante au service de la pâtographie, mon petit art-nouille.

Ton Rapport à Ta Boutique

Le rapport de RedBKode à sa boutique

Pourquoi as tu décidé de te lancer dans la création de ton site ?

Pour plusieurs raisons :

  • J’avais au préalable un site où j’étais très libre dans mon expression verbale et corporelle mais qui avait atteint ses limites (surtout dans ma reconquête personnelle et dans mon équilibre). Quand je suis arrivée sur les réseaux sociaux, j’ai vite compris (après plusieurs blocages et censures) que je n’étais pas tout à fait libre. Je pouvais très vite perdre toute visibilité si je perdais mes comptes.
  • La création d’un espace « préservé » me semblait indispensable, ainsi qu’une vitrine plus officielle afin de vendre mes créations, la mise en ligne du site RedBKode s’imposait donc à moi.

Peux-tu nous présenter ton site ?

Le site est un mix entre une expo et une petite boutique virtuelle à défaut de ne pas en avoir une en vrai. Je l’ai donc pensé comme si vous franchissiez mon pas de porte.

J’y présente dans mes Gueuleries d’Art mes visuels par thème (cela me semblait plus facile pour y naviguer, l’amour, l’humour, le vice, l’art…).  Ce n’est qu’une partie de mon travail car à ce jour j’ai plus de 800 visuels, mais ce sont les plus représentatifs de mon « travail ».

Ensuite vous pourrez découvrir les tirages photos, les objets dérivés (mugs-magnets …) ou mon calendrier 2018 et passer commande comme dans toute boutique en ligne.

Combien de temps passes tu en moyenne pour créer un article ?

Je ne crée pas d’articles à proprement dit. Je mets à jour (aussi bien les galeries que les goodies). Cependant, je passe beaucoup de temps sur les aspects non visibles pour mes visiteurs. Si je tenais un petit blog au départ, je ne le tiens plus (je l’expliquerai par la suite).

En moyenne je passe deux heures sur le site par semaine maintenant.

Peux tu nous expliquer comment tu procèdes ? Les différentes étapes ?

Pour mes mises à jour, ou sur le site en lui-même j’essaie toujours de m’imaginer en visiteur, en me demandant : « si tu arrives ici et que tu ne sais pas ce que j’y fais, est-ce que tu t’y retrouves ou comprends ? »

C’est pourquoi il y a quelques mois, j’ai effectué une grosse refonte des rubriques et de la présentation du site. Je crois que cette question doit se poser chaque jour et que j’ai encore du travail afin de l’améliorer. L’arrivée de nouveaux visuels ou produits me permettent de l’actualiser quasi toutes les semaines.

J’apporte aussi beaucoup de soin à mon référencement, à vérifier si on peut me trouver facilement (par exemple en ne tapant que « artiste + nouille + bouche » dans un moteur de recherche), à réfléchir à tout ce qui ne se voit pas forcément de prime abord.

Tes conseils pour un/une débutant(e) qui voudrait se lancer ?

Du courage, de la volonté et de l’énergie ! Bien comprendre ce que l’on veut et où on veut aller, qui toucher et comment.

Ne pas négliger l’impact sur la vie « réelle » et être bien organisé pour ne pas trop perturber la vie familiale, sociale, ou professionnelle. Mais la satisfaction est immense, surtout quand on reçoit en retour des encouragements, des messages de sympathie et que l’on crée de vraies amitiés.

Ton rapport Aux Réseaux Sociaux

le rapport de RedBKode aux réseaux sociaux

Que penses-tu des réseaux sociaux ? Comment les utilises-tu ?

Les réseaux sociaux sont indispensables si l’on veut promouvoir ou offrir de la visibilité à son travail. Ils sont cependant souvent chronophages au détriment de ses propres créations. C’est un peu le revers de la médaille. Alimenter les réseaux, c’est une part importante de temps qui n’est pas consacré à la part créative de son travail (d’où l’abandon du blog sur mon site par faute de temps).

Combien de temps en moyenne chaque jour ?

Entre tous (même si j’ai réduit au minimum – twitter, instagram et FB) c’est au minimum 3h/4h  par jour.

Il y a la partie visible et la partie émergée des réseaux, les messages privés qui eux prennent énormément de temps et les personnes qui les envoient demandent souvent une réponse immédiate…

Ton réseau social préféré ? Pourquoi ?

Twitter parce qu’il est rapide, réactif, moins sujet à censure et « viral ».

J’y ai mes meilleures interactions et je m’y amuse beaucoup !

Carte Blanche de RedBKode

la carte blanche de RedBKode

Avec la photographie en autoportrait, je limite volontairement mon champ d’action physique. Cette contrainte semble indispensable à mon esprit afin de ne pas en limiter les actions : Libre de mes « chaines ». Je peux alors explorer mon imaginaire et les sens (sémantiques) aussi bien que physiques (moment hors du temps et de plénitude lorsque je photographie les mots autant que les troubles de mon corps et de celui qui regarde).

La démarche artistique s’inclut aussi dans une acceptation de son corps de femme, s’affranchir des normes. Érotiser une nouille, c’est aussi démontrer que tout corps est érotisable (si une nouille l’est), artistique. Chaque femme doit pouvoir s’affranchir de ses complexes ou des images qu’on lui impose (perfection de corps). Ce qui importe c’est de vivre avec passion et d’aller à l’exploration de soi-même !

La pâtographie est également au-delà des images un art dédié aux femmes, un univers coloré, charmant, sexy et avec des codes très féminins qui leur plait et les amuse. Plus intimement cet Art Nouille est là pour m’amuser, me divertir et me guérir des souffrances de femme d’avant… Une résilience grâce aux petites pâtes, aux mots, à la photographie, un ART’musement salvateur et vital pour ma vie de femme.

Signature de fin de l'interview de RedBKode

Un grand merci à RedBkode d’avoir participé à cette petite interview sans prétention.  Tu peux la retrouver sur son Twitter (@RedBKode) et sur sa boutique (shop.redbkode.com). Tu peux aussi la voir dans le n°6 de Normal Magazine et dans l’émission Tracks sur Arte de mai 2015.

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 3 et 4 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net.  Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime la photographie. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A Toi, Que penses-tu de cette interview avec RedBKode ?

Envie d’apprendre à utiliser LinkedIn pour vendre ?Téléchargez ma formation gratuite syr LinkedIn et le social selling.

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *