Découvre mon interview avec Yann Leonardi, spécialiste Growth et Marketing et créateur du podcast AARRR Appliqué. Au menu : son rapport à l’entrepreneuriat, au podcasting, aux réseaux sociaux et au voyage.

Interview avec Yann Leonardi du podcast AARRR Appliqué

Temps de Lecture : 8 minutes

Découvre mon interview avec Yann Leonardi, spécialiste Growth et Marketing et créateur du podcast AARRR Appliqué. Au menu : son rapport à l’entrepreneuriat, au podcasting, aux réseaux sociaux et au voyage.

Chaque mois, je te propose une rencontre avec une personne pour laquelle j’ai eu un coup de cœur.

Selon mon invité, l’interview s’articule autour de la thématique de la photographie, du voyage, du street art, du marketing ou des réseaux sociaux.

Avant que j’oublie, tu peux également découvrir mes interviews avec :

Pour cet épisode 54, je te présente Yann Leonardi, spécialiste Growth et Marketing (yannleonardi.com) et créateur du podcast AARRR Appliqué.

Présentation de Yann Leonardi

Peux-tu te présenter en quelques lignes pour ceux ou celles qui ne te connaîtraient pas encore ?

Je m’appel Yann Leonardi, et je suis consultant Marketing et Growth. Je crois que je peux dire que je suis un “Doer”.

Le marketing, comme tout ce que je sais d’ailleurs, je l’ai appris en le pratiquant.

Et j’en ai appris des choses depuis 2011, l’année où j’ai commencé à faire du marketing digital, au travers du développement de startups, de marques, d’entreprises et de e-commerces pour mon compte, en tant qu’employé, ou en tant que consultant.

Présentation de Yann Leonardi du podcast AARRR appliqué
Crédit : Yann Leonardi

Ton rapport au freelancing et à l’entrepreneuriat

Peux-tu nous présenter ton parcours professionnel ?

J’ai d’abord été ingénieur du son, puis entrepreneur, et désormais consultant (pour le moment).

C’est un parcours un peu atypique qui a été drivé par la curiosité. Découvrir de nouvelles choses, ouvrir de nouvelles possibilités.

Pourquoi es-tu devenu entrepreneur ?

Quand je me suis lancé dans l’entrepreneuriat, c’était pour construire quelque chose, travailler pour moi et pas pour une entreprise dans laquelle je n’avais pas d’intérêts (financiers je veux dire).

Quelles sont les principales qualités nécessaires pour être entrepreneur ?

Sans hésiter la curiosité.

C’est la curiosité qui vous aide à comprendre les gens, votre audience, vos clients, votre équipe.

Yann Leonardi

C’est la curiosité qui permet d’apprendre une nouvelle compétence quand elle manque dans votre équipe pour lancer une activité.

Quelles sont les principales difficultés que tu as rencontrées dans ton parcours de freelance ? Comment les as-tu surmontées ?

Je crois que la plus grande difficulté en tant que freelance est de packager des offres avec un pricing. Afin de pouvoir proposer un devis clair, et à peu près fidèle.

Se spécialiser un minimum aussi.

Et ça c’est dur, car, même si on est capable d’avoir un périmètre plus large, ce n’est pas intelligible pour les clients.

Choisir c’est renoncer.

Ton meilleur souvenir avec un client ?

J’ai plein de bons souvenirs avec des clients.

Mais le mieux c’est quand on te fait pleinement confiance, que tu peux expérimenter, et que ça marche.

Ton pire souvenir avec un client/prospect ?

Je n’ai jamais eu de mal à avoir des clients, donc je n’ai jamais été dans la position d’accepter de travailler avec des gens que je n’appréciais pas ou qui ne me suivaient pas dans ma façon de voir le marketing et la growth.

En général, quand je sens que je ne suis pas aligné avec un client, je coupe tout de suite.

Donc la mauvaise expérience s’arrête là.

Tes conseils pour un entrepreneur qui débute ?

S’entourer de gens plus compétents si possible.

Sinon, faire ou apprendre à faire pour les compétences qui manquent.

Mais, dans l’absolu, faire des projets, faire, et encore faire.

De toute façon, vos premiers projets ne vont pas marcher donc le but au début est de :

  1. Engranger de l’expérience,
  2. Faire toutes les erreurs possibles le plus rapidement possible et être meilleur pour réussir les projets suivants.

Tes astuces pour être productif ?

Et bien bizarrement, de se laisser du temps de procrastination.

Je reviens d’une période de ma vie ou j’essayais de tout optimiser, en testant toutes sortes de techniques de productivité.

Et il s’avère que je suis plus productif, quand je n’essaie pas d’optimiser constamment en me transformant en machine, mais quand je me laisse des petits temps de procrastination.

Ton rapport au podcasting

Pourquoi as tu décidé de te lancer dans la création de ton podcast ?

En fait, je suis un fan de podcasts, et j’ai juste essayé de faire le podcast que j’aurais voulu écouter.

Les podcasts marketing existants ne me convenaient pas. Du coup, j’ai décidé de le faire moi-même.

C’était aussi pour pouvoir rencontrer des gens et pratiquer le podcast dans une stratégie de content marketing. Ce que je n’avais encore jamais fait.

Le rapport au podcasting de Yann Leonardi du podcast AARRR appliqué
Crédit : Yann Leonardi

Peux-tu nous présenter ton podcast?

AARRR Appliqué est un podcast pour aider à faire grossir son business.

Cela part du principe que le framework de croissance AARRR, qui est utilisé souvent dans le monde des startups, est tout à fait utilisable pour n’importe quel type de business.

J’ai donc des invités divers qui me parle d’une activité spécifique, d’une spécialité, avec toujours comme structure d’interview les étapes du framework AARRR.

C’est à dire :

  • Acquisition,
  • Activation,
  • Retention,
  • Referral,
  • Revenue.

Combien de temps passes tu en moyenne pour créer un épisode ? Peux tu nous expliquer comment tu procèdes ? Les différentes étapes ?

Il faut du temps pour prospecter, trouver les invités qui acceptent : temps indéfini.

Préparer l’interview en 2 heures + 2 heures d’enregistrement, je dirais bien 4 heures de montage en moyenne, sans compter les déplacements.

Je tiens à voir les gens en face à face, donc je voyage si nécessaire : Belgique, Lyon…

Tes conseils pour un/une débutant(e) qui voudrait se lancer ?

Pareil, faire.

Pas de matos, pas d’expérience, on s’en fiche, on fait quand même.

La qualité sonore sera nulle, mais ce n’est pas grave, cela s’améliorera au fur et à mesure.

Quels sont tes podcasts préférées ?

Ton rapport aux réseaux sociaux

Que penses-tu des réseaux sociaux ?

C’est juste indispensable pour une activité commerciale.

A titre perso, je m’en passerais volontiers. A part YouTube peut être.

La chaîne YouTube de Yann Leonardi

Comment les utilises-tu ?

Comme je suis dans le marketing, je passe ma vie dessus. C’est là où il y a les plus grosses opportunités de croissance.

Combien de temps en moyenne chaque jour ?

Beaucoup trop…

Ton réseau social préféré ? Pourquoi ?

Je préfère YouTube. Comme je suis curieux, je passe beaucoup de temps à apprendre des trucs.

Rien que sur la chaîne Arte déjà…

Ton rapport au voyage

Tes 3 coups de cœur en France ? Pourquoi ?

Nantes, 44, West Coast, c’est là d’où je viens.

Paris, à force d’y vivre on s’habitue, mais quand même. L’histoire, les monuments, c’est quand même impressionnant.

Sinon, il y a plein d’autres endroits très beaux. Récemment, j’ai découvert le pays basque. Je ne connaissais pas du tout cette partie de la France.

A l’étranger ?

Laguna Beach en Californie, au coucher du soleil. La quiétude absolue.

Sinon, l’Italie, en long et en large, et surtout dans les restaurants.

Ton prochain projet de voyage ? Pourquoi ?

En dehors du fait que je vis en alternance à différents endroits.

Le Japon je pense, je suis très attiré par cette culture.

J’avais prévu un énorme voyage au Japon. Je devais atterrir le 14 mars 2011 à Tokyo mais Fukushima a annulé mon voyage.

Depuis, je n’ai jamais eu l’occasion de le faire ce gros voyage. Faut que je trouve le temps.

Comment prépares-tu tes voyages ? As-tu des rituels avant de partir ?

Je me renseigne sur la bouffe et l’histoire. Mais sans mentir, plus sur la bouffe, je ne repars pas sans avoir goûté tous les trucs locaux.

Yann Leonardi

La carte blanche de Yann Leonardi

Juste dire que c’est important de lancer des projets, de faire des trucs.

Tout le monde n’est pas fait pour être entrepreneur ou freelance. Par contre, faire des choses apporte de l’assurance, de l’expérience, de nouvelles compétences.

Cela permet également de faire des rencontres, créer des opportunités qui ne se seraient jamais présentées à vous autrement, en particulier, pour ceux qui viennent de milieux moins favorisés.

On a tendance à vivre sous des plafonds de verre. On n’imagine même pas ce qu’il y a au-dessus.

Pour vaincre l’appréhension de se lancer, il faut juste se rappeler qu’en vérité tout le monde s’en fout de ce que vous faites. Personne ne vous attend, donc pas de complexe.

Yann Leonardi

Où retrouver Yann Leonardi ?

Tu peux retrouver Yann Leonardi :

Merci à Yann pour sa confiance et son enthousiasme. Je suis un grand fan de son podcast AARRR appliqué que je vous conseille chaudement.

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 3 et 4 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net. Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui est freelance ou entrepreneur. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A toi, quelle question aimerais-tu poser à Yann Leonardi ?

Tu es sur Pinterest ? Moi aussi ! Ne me laisse pas toute seule.

Découvre mon interview avec Yann Leonardi, spécialiste Growth et Marketing et créateur du podcast AARRR Appliqué. Au menu : son rapport à l’entrepreneuriat, au podcasting, aux réseaux sociaux et au voyage.
Interview avec Yann Leonardi du podcast AARRR Appliqué

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *