Temps de Lecture : 12 minutes

Découvre mon interview avec Julia Mouftiez, webmarketing manager. Au menu : freelancing, réseaux sociaux, voyage…

Pour cet épisode 61, je te présente Julia Mouftiez, webmarketing manager. Elle aide les femmes entrepreneures en croissance à trouver plus de clients et à gagner du temps au quotidien (juliamouftiez.com).

Avant que j’oublie, tu peux également découvrir mes interviews avec :

Découvre mon interview avec Julia Mouftiez, webmarketing manager. Au menu : freelancing, réseaux sociaux, voyage…

Présentation de Julia Mouftiez

Peux-tu te présenter en quelques lignes pour ceux ou celles qui ne te connaîtraient pas encore ?

Bonjour, je m’appelle Julia Mouftiez et je suis maman de 2 garçons.

Mes valeurs principales sont la bienveillance, l’humour, l’optimisme, la liberté, l’authenticité, la créativité, la famille bien sûr et la rigueur.

J’ai donc du mal à côtoyer des personnes qui ne rentrent pas dans ces cases 🙂 ou en tout cas, je me tiens éloignée autant que possible des personnes toxiques ou trop négatives.

J’ai vécu en région parisienne pendant longtemps, avant de partir en expatriation en Norvège pendant 5 ans. Cette expérience aura été très riche puisqu’elle m’a permis de devenir maman d’une part, et de voir naître mon 1er projet professionnel.

Au niveau plus personnel, j’adore apprendre de nouvelles choses, les balades en forêt, les voyages, la musique, les séries et me marrer surtout !

Julia Mouftiez
Crédit : Julia Mouftiez

Ton rapport au freelancing

Peux-tu nous présenter ton parcours professionnel ?

J’ai commencé ma carrière dans les Ressources Humaines, où j’ai bossé pendant 10 ans.

Puis je suis partie en expat’ – en Norvège – avec mon mari, où j’ai décidé de me reconvertir. J’ai donc suivi une formation de coach de vie, pour laquelle j’ai été certifiée en 2015.

A mon retour, je me suis lancée et j’ai exercé mon activité pendant 3 ans. Pendant cette période, j’ai suivi des formations pour apprendre à promouvoir ma propre activité et je me suis prise d’une vraie passion pour le webmarketing. J’en ai donc fait mon métier 🙂.

Aujourd’hui, j’ai totalement délaissé le coaching, mais l’écoute et la bienveillance font toujours partie de mon approche avec mes clientes. Ce sont des femmes qui subissent une certaine pression et qui ont besoin d’être rassurée. Mes compétences humaines et plus “terre à terre” sont donc tout à fait complémentaires.

Pourquoi es-tu devenue freelance ?

Mon expatriation, et surtout et la naissance de mes 2 enfants, ont été de véritables éléments déclencheurs de ce choix.

Après avoir goûté à une certaine liberté, je ne me voyais pas retourner dans le monde du salariat ou subir 2 h par jour de transports en commun !

Pour moi, c’était vraiment important d’avoir du temps pour ma famille, de pouvoir offrir cette qualité de vie à mes enfants. Et de pouvoir réaliser quelque chose par moi-même bien sûr, qui me permettrait de me sentir utile, et de contribuer à quelque chose.

Julia Mouftiez
Citation de Julia

Le chemin a été loin d’être facile, mais 6 ans plus tard je suis encore là !

Quelles sont les principales qualités nécessaires pour être freelance ?

Tout d’abord, je dirais qu’il faut savoir être résilient, car on rencontre pas mal d’échecs.

Soit parce qu’on est tombé sur le mauvais client, soit parce qu’on s’est planté sur une offre… C’est donc important d’avoir les épaules pour cela, et de regarder plus loin… histoire de comprendre ce qui n’a pas marché, et ne pas se décourager.

D’autre part, c’est indispensable d’investir et de se faire accompagner même si on n’a pas le budget pour cela. Qu’il s’agisse de formations, de coaching ou de prestataires…

Bien sûr, cela fait toujours peur de “sortir de l’argent de la caisse” sans savoir si on va en retirer un retour sur investissement. Mais on en ressort toujours avec quelque chose : au minimum une expérience, au mieux un gain de temps et des méthodes pour passer à l’étape suivante.

Les principales qualités nécessaires pour être freelance d'après Julia
Crédit : Julia Mouftiez

Quelles sont les principales difficultés que tu as rencontrées dans ton parcours de freelance ? Comment les as-tu surmontées ?

Je me suis souvent sentie seule.

C’est difficile d’expliquer et de se sentir compris par quelqu’un qui ne vit pas dans le même “monde” que nous (celui de l’entrepreneuriat) : le manque de reconnaissance, l’insécurité financière, la charge mentale qu’on vit lorsqu’on travaille avec plusieurs clients… 

Julia Mouftiez

Les autres ont tendance à penser qu’en temps que freelance, on a de la chance parce qu’on gagne bien sa vie (alors que ce que l’on perçoit est loin d’être ce que l’on va se payer), qu’on a beaucoup de temps libre (alors qu’on travaille différemment)…

Bon, je schématise bien sûr, mais l’idée est que les personnes qui ne sont pas freelances n’ont pas idée de toutes les peurs et les frustrations que l’on peut ressentir, ni du manque de retour que l’on ne reçoit pas alors qu’on en aurait tellement besoin…

Ton meilleur souvenir avec un client ?

Honnêtement, je me sens très chanceuse de travailler uniquement avec des clientes avec qui je m’entends très bien…

Mais je crois que l’un de mes plus jolis souvenirs est celui du jour où j’ai reçu un petit colis d’une de mes clientes avec un mot me remerciant du travail que je faisais pour elle. Cela m’a énormément touché, et je l’ai toujours gardé sur mon bureau.

Ton pire souvenir avec un client/prospect ?

Il y en a beaucoup, mais je dirais que le pire d’entre eux est lié à une bêtise que j’ai faite à mes débuts et qui aurait pu être évitée.

Je me suis sentie vraiment très mal (vous vous rappelez, je suis une grande perfectionniste..) et la cliente en question m’a vraiment pourri la vie plusieurs semaines après que l’on ne travaille plus ensemble. Cela m’a beaucoup affecté, mais cela m’a aussi beaucoup appris.

Tes conseils pour un(e) freelance qui débute ?

  1. Bien travailler sur les fondations : qui veut-on aider, comment veut-on l’aider… C’est important de clarifier son positionnement pour communiquer de manière efficace.

    Une des premières choses que j’ai apprises, c’est qu’en s’adressant à tout le monde, on ne s’adresse à personne en réalité. Avoir un message clair en tête, cela permet d’attirer à soi les personnes avec qui on veut travailler.
  2. Se faire aider : on ne peut pas tout savoir, et c’est normal !

    Ne pas hésiter à se faire accompagner par des personnes qui ont déjà parcouru le chemin, c’est enrichissant et on avance beaucoup plus vite.

    Cela va pour du coaching, comme pour la réalisation d’un site internet : on ne peut pas tout faire soi-même, et c’est normal !

Tes astuces pour être productive ?

J’aime découper mes semaines par blocs de temps, afin d’être “focus” sur les dossiers sur lesquels je travaille : tel jour est consacré à telle cliente, tel jour à mes rendez-vous de vente…

Par exemple, le vendredi, c’est le jour pour ma communication et ma comptabilité 🙂.

À côté de cela, je désactive toutes mes notifications et je ne consulte mes mails que 2 fois par jour : j’ai remarqué qu’en allant regarder ma boîte mail entre 2 dossiers, j’avais beaucoup de mal à m’y remettre.

Enfin, j’organise le suivi de mes tâches par projet sur Notion. Ainsi quand je prépare l’organisation de ma semaine suivante (le vendredi), je sais quelles sont les tâches qui m’attendent et celles que je dois prioriser.

Ton rapport au blogging

Pourquoi as tu décidé de te lancer dans la création de ton site ?

Dans mon domaine d’activité, c’est essentiel de rassurer les personnes qui veulent travailler avec moi.

Mon site, c’est un peu le prolongement de moi-même : j’y montre qui je suis, avec qui j’ai déjà travaillé bien sûr, mais aussi mes valeurs, ma personnalité et tous les conseils que je peux donner au travers de mon blog.

Julia Mouftiez
Citation de Julia Mouftiez

La plupart des personnes qui font appel à moi passent par là pour se faire une 1ère idée avant de me contacter : je ne peux donc pas me passer de lui.

Peux-tu nous présenter ton site ?

Avec plaisir !

Je l’aime beaucoup, c’est ma webmaster Audrey Madelaine qui l’a conçu. Les couleurs sont pétillantes, il est chaleureux et je crois qu’on s’y sent bien.

C’était important pour moi d’avoir un site qui ressemble à mon chez moi, où on se sent en confiance et bien accueilli 🙂.

Combien de temps passes-tu en moyenne pour créer un article ?

Aujourd’hui, j’ai délégué la rédaction de la plupart de mes articles parce que je n’ai plus le temps de m’en occuper (poke Cécile Agusti).

Sinon, quand je prépare un article, cela me prend environ 2 heures en moyenne, sans compter le temps de relecture et la mise en page.

Peux-tu nous expliquer comment tu procèdes ? Les différentes étapes ?

Je commence par définir le thème que je vais aborder :

  • Qu’est-ce que ma cliente idéale a besoin ou envie d’entendre ?
  • Quel est le problème que je peux l’aider à résoudre ?

Puis, je découpe cette thématique en plusieurs étapes (qui correspondent généralement à des conseils), que je décortique les unes après les autres. Je fais en sorte de toujours donner une solution ou une piste de réflexion dans chaque partie, afin d’apporter de la valeur à mes lectrices.

Et enfin, je relis le tout et je le mets en page.

Une fois de plus, le fait de très bien connaître mon persona rend la création de mes contenus facile puisque je sais très bien de quoi ma cliente idéale a besoin. Je ne manque donc jamais d’inspiration.

Tes conseils pour un/une débutant(e) qui voudrait se lancer ?

Si on veut utiliser son blog pour montrer son expertise (dans le cadre d’une activité de service par exemple), je dirais qu’il est essentiel de bien connaître son client idéal déjà, pour savoir comment le toucher et l’aider, car ce sont les 2 choses qui lui donneront envie de s’adresser à vous.

Utiliser absolument un correcteur d’orthographe : une faute peut passer, plus cela peut totalement vous décrédibiliser.

Et enfin, ne pas oublier de s’amuser. Vos articles vous permettent de montrer votre personnalité et de partager votre point de vue, ne vous en privez pas !

Quels sont tes blogs préférés ?

Celui de ma super rédactrice, l’atelier plume (atelierplumes.fr/blog).

J’aime aussi beaucoup le style joyeux et bienveillant d’Adeline de TheBboost (thebboost.fr/blog).

Ton rapport aux réseaux sociaux

Que penses-tu des réseaux sociaux ? Comment les utilises-tu ?

Ce sont mes outils de travail n°1, je ne peux donc littéralement pas m’en passer !

Grâce à eux, je crée du lien avec ma communauté, je me fais connaître, je montre mon expertise… et je m’amuse à créer des contenus (oui, oui !).

Je sais que beaucoup de croyances négatives sont rattachées aux réseaux sociaux, mais comme pour n’importe quel outil de communication, je crois que tout est une question de manière de les utiliser.

En ayant une communication authentique et en créant un lien sincère avec ses abonnés, les réseaux sociaux peuvent vraiment devenir les partenaires de tout business en ligne.

Combien de temps en moyenne chaque jour ?

Je planifie ma communication un mois à l’avance (Facebook Lives, Newsletters, publications sur les réseaux sociaux…), ce qui me prend environ 1 à 2 heures chaque mois.

Puis je passe chaque semaine 1 heure à créer les contenus de la semaine suivante.

Ton réseau social préféré ? Pourquoi ?

Alors je sais que beaucoup de personnes le voient comme “has been”, mais dans mon cas c’est Facebook !

Pour moi, c’est celui qui se rapproche le plus d’un site internet car il permet de partager des choses plus “personnelles’ (dans une certaine mesure bien sûr) comme des actualités.

De plus, il propose la fonction “Live” que j’utilise pour créer des vidéos et inviter d’autres entrepreneurs. Pour moi, c’est vraiment un outil très intéressant à intégrer à sa communication.

Ton rapport au voyage

Tes 3 coups de cœur en France ? Pourquoi ?

  • Paris bien sûr, pour son architecture, sa vie culturelle et son charme intemporel.
  • La Baie de Somme pour sa nature sauvage et le charme du Touquet.
  • Le Périgord que j’ai découvert cet été pour la première fois, pour ses châteaux forts et ses paysages verdoyants.
Les 3 coups de cœur en France de Julia
Crédit : Julia Mouftiez

A l’étranger ?

  • Le Costa Rica, pour ses couleurs, la gentillesse de ses habitants, sa nature préservée et ses animaux extraordinaires.
  • La Thailande, pour ses multiples temples, ses tuk-tuks et la cuisine locale.
  • New York, pour son architecture, ses musées et très étonnamment la gentillesse des habitants rencontrés dans une si grande ville !

Comment prépares-tu tes voyages ? As-tu des rituels avant de partir ?

Alors je ne suis pas un modèle à suivre car que je parte en France ou à l’étranger, je prépare toujours ma valise la veille !

En revanche, je prépare une check-list plusieurs jours à l’avance que je complète au fur et à mesure. Croyez-le ou non, je n’ai jamais rien oublié 🙂.

Ton prochain projet de voyage ? Pourquoi ?

J’adorerais visiter l’Australie, le Canada ou le Mexique. L’Islande aussi. Et le Kenya (je m’arrête là).

La carte blanche de Julia Mouftiez

Lorsque je discute avec des entrepreneurs autour de moi, beaucoup semblent surpris de savoir que tout n’est pas rose tous les jours, parce que je n’en parle jamais.

Lorsqu’on communique sur les réseaux sociaux, on donne parfois une image lisse, organisée, sans forcément le vouloir, alors que la réalité n’est pas la même en “arrière-plan”.

Quand Guillaume m’a proposé cet article, j’ai tout de suite accepté car j’ai senti qu’il me permettrait de montrer cette part “vulnérable” que l’on ne voit pas forcément.

Même après 6 ans à mon compte, la reconnaissance de mes clientes, une liste d’attente de personnes qui veulent travailler avec moi et une organisation bien rodée, il m’arrive souvent de douter, de ressentir ce fameux syndrome de l’imposteur, de me sentir nulle.

Souvent, j’ai eu envie de tout abandonner parce que je ne me trouvais pas assez “qualifiée” pour continuer ou qu’une personne m’avait fait douter.

Être entrepreneur est une aventure merveilleuse, mais comme dans la vie de tous les jours cela implique de faire face à des obstacles.

Si j’avais un conseil à vous donner, ce serait de vous écouter, de faire preuve de bienveillance envers vous-même et surtout de célébrer vos avancées (même les plus petites). Et de ne pas vous fier aux modèles de “réussite” que vous voyez sur les réseaux sociaux.

Julia Mouftiez
Citation de Julia

Le Monde a besoin de tout ce que nous avons à offrir. Et je ne sais pas pour vous, mais je trouve l’idée que nous pouvons tou.t.e.s contribuer à le changer un peu, à notre manière, assez enthousiasmante, vous ne trouvez pas ?

Où retrouver Julia Mouftiez ?

Tu peux retrouver Julia Mouftiez sur :

Un grand MERCI à Julia pour son enthousiasme à participer à cette interview et sa bonne humeur communicative.

A toi, une question à poser à Julia Mouftiez ?

Tu es sur Pinterest ? Moi aussi ! Ne me laisse pas toute seule.

Découvre mon interview avec Julia Mouftiez, webmarketing manager. Au menu : freelancing, réseaux sociaux, voyage…