Temps de Lecture : 9 minutes

Découvre mon interview avec la modèle photo Lady Body. Au menu : son rapport à la photographie, aux réseaux sociaux et au voyage.

Pour cet épisode 86, je te présente Lady Body, modèle photo (ladybody-book.fr).

Avant que j’oublie, tu peux également découvrir mes interviews avec :

Découvre mon interview avec la modèle photo Lady Body. Au menu : son rapport à la photographie, aux réseaux sociaux et au voyage.

Présentation de Lady Body

Peux-tu te présenter en quelques lignes pour ceux ou celles qui ne te connaîtraient pas encore ?

Je suis entrée dans le monde artistique très jeune (peinture, dessin, sculpture et tellement d’autres choses), mais je ne suis devenue modèle (photo) amateur que depuis quelques années.

J’aime à croire que je suis une modèle différente, je ne suis pas là, comme beaucoup de modèles pour me rassurer sur mon physique, mais pour raconter mon histoire.

Lady Body
Quand la modèle photo Lady Body se présente

Nous avons tous notre lot de souffrances, mais le mien était devenu trop dur à porter, je me suis créé un univers, un monde à moi, pour m’aider à survivre.

Mon compte instagram (lady_body_) est à 90% un autoportrait. Les clichés publiés sont associés à des titres et des musiques, parfois des textes, et l’ensemble forme un exutoire à ma souffrance.

Bien entendu je pose aussi pour des projets moins personnels, car cela me permet d’évoluer, d’apprendre et de m’améliorer.

Présentation de Lady Body
Crédits : @mdame_photographie et Lady Body

Ton rapport à la photographie

Peux-tu nous raconter comment tu as commencé à être modèle ?

J’ai commencé la photo après le décès de ma maman qui est décédée prématurément.

Je pense que c’était un désir qui était latent depuis longtemps, et cette perte m’a rappelé que je n’avais peut être pas le temps que j’espérais avoir pour aller au bout de mes aspirations.

Initialement, je m’intéressais principalement au body painting, (qui est une pratique qui me fascine et que j’espère apprendre un jour).

J’ai donc pris mon courage à 2 mains. J’ai contacté un ami modèle, qui m’a orienté et puis, j’ai eu la chance de rencontrer des artistes de talent qui m’ont fait confiance, qui m’ont donné ma chance, de fil en aiguille, j’ai tissé mon univers.

Peux-tu nous raconter comment tu as commencé à être modèle ?
Crédits : @lg_photography2.0 et Lady Body

Que ressens-tu quand tu es seule face à l’objectif ?

Je suis souvent mal à l’aise et nerveuse, et je le serai toujours. Je suis une personne anxieuse et j’ai constamment peur de ne pas être à la hauteur et de faire perdre leur temps aux personnes qui m’ont fait confiance.

Lady Body
Le ressenti de Lady Body quand elle est seule face à l’objectif
Que ressens-tu quand tu es seule face à l’objectif ?
Crédits : @mdame_photographie et Lady Body

Que ressens-tu quand tu vois les photos de toi suite à un shooting ?

Pour moi, c’est difficile de répondre à cette question.

Chaque photo, chaque session est différente, les émotions sont différentes à chaque fois. Certes il y a la satisfaction de voir le résultat final, mais il y a systématiquement des émotions connexes qui font que chaque découverte est unique et ne peut être généralisée.

Que ressens-tu quand tu vois les photos de toi suite à une shooting ?
Crédits : Skapal Photography et Lady Body

Quel est ton rapport à ton corps ? A la nudité ?

Je n’ai aucun souci avec la nudité, dès lors qu’il n’y a pas de vulgarité.

Après, je comprends tout à fait les personnes pudiques : s’accepter nu entend s’accepter avec ses défauts (la petite réserve de gras par ici, les vergetures par là, les cicatrices par ici), et ce n’est pas toujours évident.

Le rapport au corps et à la nudité de Lady Body
Crédits : @jibephotos_nudeart , @jibephotos et Lady Body

Quelles sont tes limites en matière de photo ?

Je refuse de faire des photos que je qualifierais de vulgaires. Bien sûr cela reste arbitraire puisque nous avons tous une définition propre de la vulgarité.

Les limites en matière de photo de Lady Body
Crédits : Nicolas Keshvari et Lady Body

Peux-tu nous décrire le déroulement d’un shooting ?

Chaque shooting est différent, puisque j’entre dans l’univers d’une personne différente à chaque fois (ou presque) et que chacune a sa manière de travailler.

Par contre, un shooting doit toujours avoir été préparé à l’avance. J’échange toujours avec le photographe avec qui je vais créer et je me renseigne toujours sur la personne. J’aime savoir à l’avance où je vais et à qui j’ai affaire.

Le déroulement d’un shooting avec la modèle photo Lady Body
Crédits : @lg_photography2.0 et Lady Body

As-tu des astuces pour être à l’aise devant l’objectif ?

Oublier l’objectif et être soi-même.

Quels conseils donnerais tu à un(e) modèle débutant(e) ?

  1. Toujours échanger avant le shooting : définir un cadre, un lieu et les conditions.
  2. Toujours se renseigner sur le photographe et autres artistes avant la rencontre (auprès de modèles ayant créé avec cette personne, auprès d’autres artistes…).
  3. Ne pas hésiter à dire NON.
  4. Fixer à l’avance les conditions de l’échange: collaboration ou prestation. Pour ma part je ne pose qu’en collaboration.
Quels conseils donnerais tu à un(e) modèle débutant(e) ?
Crédits : @lg_photography2.0 et Lady Body

Que souhaites-tu montrer à travers tes photos ?

J’aime transporter les gens dans une petite partie de mon univers qui est composé de clichés et d’images qui me ressemblent et me définissent.

Ils racontent mon histoire, et sont très souvent le reflet de mon âme.

Qui sont les photographes qui t’inspirent ? Avec quel photographe rêves-tu de shooter ?

Je m’inspire de tous et de tout le monde.

J’aime m’inspirer du travail de grands photographes comme m’inspirer de comptes de photographes amateurs très peu suivis.

J’ai surtout besoin que l’image me touche. Elle peut être très belle, parfaite techniquement, si elle ne dégage pas une émotion particulière, elle me laissera indifférente.

Je suis tentée de répondre que je n’ai pas de photographe qui me fascine au point d’en rêver.

J’admire l’univers de quelques artistes, mais je ne les nommerais pas ici car les nommer reviendrait à quémander un shooting, voire leur forcer la main, chose que je déteste faire.

Peux-tu nous partager ta meilleure expérience de shooting ?

Chaque expérience est unique et ne peut pas être comparée aux autres.

Ta pire expérience (Il n’y a pas d’obligation, c’est comme tu veux) ?

Je les évite en échangeant avant la rencontre.

Quand on accepte de poser nu, on attire souvent des fauxtographes (il n’y a ici pas de faute d’orthographe) et il est important de rester prudent.

Quel photographe me conseillerais-tu d’interviewer ? Quel(le) Modèle ?

Je suis tentée de te répondre: tous les photographes avec qui j’ai travaillé. Mais je vais réduire la liste avec certains thèmes intéressants :

Quel photographe me conseillerais-tu d’interviewer ? Quel(le) Modèle ?
Crédits : @gil_strec et Lady Body

D’autres artistes mériteraient d’être cités, mais ont été cités dans des interview précédents ou ont déjà été interviewés (kyle firson et viper par exemple).

Ton rapport aux réseaux sociaux

Que penses-tu des réseaux sociaux ? Comment les utilises-tu ?

Les réseaux sociaux sont de plus en plus toxiques pour l’art, car ils sont pollués par des restrictions plus idiotes et hypocrites les unes que les autres qui dénaturent le travail des artistes.

Lady Body

Après, j’utilise Instagram parce que c’est une manière efficace de communiquer et de partager mon univers, mais je suis en train de créer un book en ligne pour m’affranchir en partie du carcan des réseaux sociaux.

Combien de temps en moyenne chaque jour ?

Il y a quelques mois j’aurais répondu entre 4 et 5 heures par jour. Aujourd’hui, je dirais 1 à 2 heures maximum.

Ton réseau social préféré ? Pourquoi ?

Instagram, car artistiquement c’est celui que j’utilise le plus.

Ton rapport au voyage

Tes 3 coups de cœur en France ? Pourquoi ?

Je voyage peu en France, malgré le fait qu’il y ait tant de belles choses à voir comme :

  • L’ile de Ré (hors saison !) : le côté préservé de l’île me plait énormément.
  • Les Gorges du Verdon : j’ai adoré arpenter les sentiers de randonnée.
  • La vallée de la Restonica en Corse, une des plus belles régions pour faire de la randonnée, une nature magnifique mais peut-être un peu trop de monde pour moi par là-bas.

A l’étranger ?

Je suis amoureuse de l’ouest américain.

Quand je vais en Utah, je refais à chaque fois une randonnée : White Dome.

Cette randonnée regroupe tout ce que j’aime :

  • Le climat aride de l’Utah,
  • Une nature préservée,
  • Une journée seule au monde au milieu de la nature. D’ailleurs, si tu souhaites interviewer une blogueuse voyage passionnée par les USA je te conseille Laetitia du blog « Complétement à l’ouest« . C’est grâce à elle que j’ai découvert ce lieu magique.

Les fonds marins d’Egypte. Je suis une amoureuse de l’océan et de son peuple, donc la mer Rouge est une évidence.

Un de mes meilleurs souvenirs à l’étranger est l’observation des baleines à bosse à Monterey (Etats-Unis). Je n’avais jamais vu de baleine d’aussi près, ces êtres vivants sont fascinants et tellement impressionnants.

Comment prépares-tu tes voyages ? As-tu des rituels avant de partir ?

Les voyages en France sont toujours faits au dernier moment, je choisis un lieu, je me renseigne sur les choses à voir, les randonnées à faire, et hop c’est parti.

Pour les road-trips à l’étranger, je les prépare à l’avance. Je définis mon trajet, mes randonnées, mes activités et je ne laisse rien au hasard, ou presque.

Les voyages plus reposants, je les prépare de manière plus souple, mais je m’arrange tout de même pour ne jamais me retrouver sans rien faire, car je ne supporte pas ça.

Ton prochain projet de voyage ? Pourquoi ?

J’attends avec impatience la réouverture des frontières pour pouvoir retourner aux Etats-Unis, mais j’ai tellement d’autres projets de voyages : la Corée, le Mexique, le Monde, la Lune, Mars et le fin fond de l’univers.

Carte blanche de Lady Body

Je pourrais parler de millions de choses, mais je vais simplement reprendre un texte que j’ai rédigé il y a quelques temps pour l’une de mes publications :

Comme vous le savez déjà je suis une amoureuse de l’océan, de son peuple, de ses mystères et de ses légendes…

Je suis donc d’autant plus affectée quand ce monde et son peuple souffrent. «Si les massacres sanglants de dauphins aux îles Féroé et au Japon choquent à juste titre l’opinion publique, une tuerie plus insidieuse et d’ampleur encore plus grande est perpétrée chaque année en France, plus particulièrement le long de la façade atlantique » (Source sea shepherd france )

Je suis à chaque fois horrifiée et effondrée en lisant les articles qui relatent les morts en masse de cétacés causées par les chalutiers français. Aujourd’hui les captures par les engins de pêche sont considérées comme la principale menace pesant sur la survie des cétacés, pourtant protégés.

Actuellement le taux d’échouage enregistré par les scientifiques est 30 fois supérieur au taux normal. Avec en moyenne 6 000 dauphins tués par an sur la façade atlantique.

Aujourd’hui le massacre quotidien de l’océan Atlantique se déroule impunément sous notre nez pour remplir vos assiettes…

Ignorer c’est approuver, approuver c’est participer, participer au massacre, à la mort de l’océan !

Et, n’oubliez jamais que SI L’OCEAN MEURT, NOUS MOURRONS (Paul Watson, Sea Shepherd).

Où retrouver Lady Body ?

Tu peux retrouver Lady Body sur :

Un grand MERCI à Lady Body pour sa confiance et sa disponibilité.

A toi, quelle question aimerais-tu poser à Lady Body ?

Tu es sur Pinterest ? Moi aussi ! Ne me laisse pas toute seule.

Découvre mon interview avec la modèle photo Lady Body. Au menu : son rapport à la photographie, aux réseaux sociaux et au voyage.