Temps de Lecture : 10 minutes

Découvre mon interview avec Nathalie Deleau, web entrepreneur et e-commerçante. Au menu : entrepreneuriat, réseaux sociaux, voyage…

Pour cet épisode 64, je te présente Nathalie Deleau, web entrepreneur et e-commerçante (nathaliedeleau.com). Pour la petite histoire, je l’ai découverte via « Les rendez-vous du marketing« , le podcast de Danilo Duchesnes où elle partageait dans un double épisode son expérience de la publicité sur Pinterest (#42 et #43). Je t’invite vraiment à écouter ces 2 épisodes. Ils sont passionnants et apportent beaucoup de valeur.

Suite à ça, je l’ai contacté via LinkedIn pour la féliciter. Elle m’a proposé un café Zoom. J’ai dit OUI et on a papoté 1h sur le marketing Pinterest. Franchement, c’était très, très sympa.

Avant que je n’oublie, tu peux également découvrir mes interviews avec :

Prêt.e ?

J'interviewe Nathalie Deleau (web entrepreneur + e-commerçante)

Présentation de Nathalie Deleau

Peux-tu te présenter en quelques lignes pour ceux ou celles qui ne te connaîtraient pas encore ?

Bonjour, Nathalie Deleau, je suis passée du journalisme au e-commerce en 2017. Un virage à 180° si on peut dire ! J’ai été motivée par la liberté d’emploi du temps qu’offre l’entreprenariat et la soif de nouvelles connaissances.

Aujourd’hui, je vis de mon activité d’e-commerçante et de formatrice sur Pinterest. Ma spécialité : la publicité sur Pinterest pour l’e-commerce. Une activité où il est nécessaire de savoir se remettre en question et de s’adapter à un marché qui évolue rapidement et constamment.

Nathalie Deleau
Crédit : Nathalie Deleau

Ton rapport à l’entrepreneuriat

Peux-tu nous présenter ton parcours professionnel ?

J’ai commencé par travailler en tant que journaliste. Un métier qui m’attirait par son aspect « rencontres » et ouverture à différents milieux professionnels. J’étais d’abord plus à l’aise à l’écrit puis à la suite d’un stage, la radio a été une révélation pour moi : un format laissant la place à davantage d’authenticité et de spontanéité.

J’ai travaillé en tant que remplaçante à Radio France pour effectuer reportages et présentation des journaux à l’échelle locale et nationale. Cela a été une belle opportunité de mieux découvrir la France puisque j’étais amenée à travailler dans des stations de radio du nord au sud du pays (plus de 20 stations au total).

Je retiens une expérience passionnante et formatrice. Il fallait faire preuve d’adaptation et maîtriser son stress (il m’est arrivé de devoir courir pour arriver à l’heure devant le micro !). Mais la précarité liée à ce métier, l’éternel CDD sans cesse renouvelé m’offrait personnellement peu de perspectives.

Pourquoi es-tu devenue entrepreneure ?

À mes 30 ans, après 6 années de journalisme, j’ai ressenti un fort besoin d’autonomie et de liberté d’action. Cela a été une remise en question difficile, mais nécessaire à mon bien-être intérieur.

J’ai découvert l’e-commerce au détour d’une vidéo YouTube et j’ai complètement accroché au concept de boutique en ligne. En 1 an d’entreprenariat, j’ai appris à maîtriser davantage d’outils et de compétences qu’en 6 années de salariat.

J’en ai retenu du positif même si la 1ère année a été très compliquée au niveau financier. J’avais mis toutes mes économies pour me former et investir dans les publicités. J’ai rapidement décroché un travail en tant que community manager, une des compétences que j’avais acquises lors de cette 1ère année. Cela m’a permis de refaire surface et de continuer à nouveau à mon compte.

Quelles sont les principales qualités nécessaires pour être entrepreneur ?

Je pense qu’il est important de savoir travailler seul (et d’aimer cela) et de manière organisée.

Évidemment, il n’y a pas qu’un seul type d’organisation. L’essentiel est de s’y retrouver en établissant par exemple une certaine clarté au niveau de ses dossiers. Il est nécessaire aussi de développer des qualités de vendeur. C’est l’aspect qui a été le plus difficile à développer pour moi.

En parallèle du fait de développer ses compétences, savoir vendre et se vendre est crucial.

Quelles sont les principales difficultés que tu as rencontrées dans ton parcours d’entrepreneure ? Comment les as-tu surmontées ?

Justement cette peur de vendre.

J’ai fait appel à un business coach qui m’a été d’une aide précieuse. Il m’a motivée à me lancer à l’aide d’un script de vente ce qui m’a permis de décrocher mon 1er client en coaching e-commerce.

Dans ce domaine, c’est vraiment l’expérience qui permet de s’améliorer. Donc prendre les appels régulièrement a été un réflexe compliqué au départ et plus naturel avec le temps.

Ton meilleur souvenir avec un client ?

Un couple à qui j’ai permis de faire un bond de 50 000€ de CA en un mois avec leur boutique e-commerce, alors qu’ils partaient de 0. Un an plus tard, ils sont partis à Dubai pour vivre la vie qu’ils souhaitent. Je suis fière d’avoir pu contribuer à leur réussite. Ils ont d’ailleurs dépassé le maître, et c’est très bien comme ça.

Ton pire souvenir avec un client/prospect ?

Un client qui, sous prétexte de relation amicale, a insisté pour que je lui fournisse un service gratuit. Cela a rompu toute amitié et toute relation professionnelle.

Aujourd’hui, pour moi, c’est devenu une règle : un service, quel qu’il soit, doit être rémunéré. L’argent est aussi un moyen d’apporter de la reconnaissance. Je pense que l’échange de services, le troc, peut aussi fonctionner dans certains cas, à condition d’avoir une grande confiance réciproque.

Nathalie Deleau
Citation de Nathalie Deleau

Tes conseils pour une entrepreneur.e qui débute ?

Selon moi, il est important de se spécialiser dès le départ. On peut être tenté d’accepter tous les contrats qui passent, mais à moyen terme, la spécialisation apporte une notoriété et une crédibilité qui permet de mieux se projeter et s’organiser.

Tes astuces pour être productive ?

Pour être productive, je ménage d’abord mon état de forme du mieux que je peux. J’essaie de dormir suffisamment et de prendre rendez-vous avec moi dès le matin. Si j’ai des moments difficiles dans la journée, j’aurai au moins apprécié cette phase de connexion avec moi, que ce soit en lisant, en marchant ou en regardant ce qui se passe autour de moi.

En termes de méthode de travail, je pratique souvent le batching, le fait de regrouper des tâches similaires à la suite les unes des autres. Dans ce cas-là, je ferme notifications et boîte mail de manière à être plus concentrée.

Nathalie Deleau
Citation de Nathalie

Ton rapport aux réseaux sociaux

Que penses-tu des réseaux sociaux ? Comment les utilises-tu ?

Les réseaux sociaux sont de fabuleux outils pour relayer sa communication. Depuis l’an dernier, j’ai fait pas mal de tests sur différents réseaux pour voir là où je me sentais le plus à l’aise et où je pouvais avoir le plus d’impact en termes de visibilité.

Je les utilise donc pour partager mon expertise et communiquer sur mes offres. Je fais également de la veille sur l’e-commerce et Pinterest.

Le rapport aux réseaux sociaux de Nathalie
Crédit : Nathalie Deleau

Combien de temps en moyenne chaque jour ?

Je dois y passer 1 à 2 heures par jour facilement. D’autant que je me suis mise à faire des vidéos sur YouTube et cela demande un important travail de préparation.

Ton réseau social préféré ? Pourquoi ?

J’ai en 2 :

  • Pinterest,
  • YouTube…

Mais en fait, on peut plutôt parler de plateformes de recherche ! YouTube est ma télévision et Pinterest l’endroit où je travaille.

Pour connecter entre professionnels, Linkedin est plus adapté selon moi.

Que penses-tu de Pinterest ? Comment l’utilises-tu ?

Pinterest est une plateforme sur laquelle je me sens bien. J’aime beaucoup les valeurs de positivité, d’inspiration et d’inclusion qui y sont partagées. Il est difficile de s’énerver sur Pinterest !

Nathalie Deleau
Citation de Nathalie Deleau

Je l’utilise au quotidien pour la gestion de campagnes publicitaires, en semaine pour poster en organique.

Ton rapport au voyage

Tes 3 coups de cœur en France ? Pourquoi ?

L’île de Bréhat et son microclimat. Il s’agit d’une île bretonne où la végétation est atypique. On peut y voir des eucalyptus, palmiers, figuiers, lauriers-roses… On y circule uniquement à pied ou à vélo (il y a de rares voitures) et on pourrait croire que l’on est parti très loin en voyage.

Les Baux de Provence : un magnifique village perché au cœur des Alpilles. Avec ses monuments historiques et ses belles pierres, il attire beaucoup de touristes chaque année. On y voit de jolies maisons anciennes restaurées avec goût.

Le Pays basque : c’est une région dans laquelle j’ai eu l’occasion de passer lorsque je travaillais pour la radio (Bayonne, Biarritz). Le climat est agréable et beaucoup de traditions y ont été conservées.

À l’étranger ?

L’île de Malte : j’y ai vécu 7 mois de 2020 à 2021. C’était une expérience inoubliable : la mer n’est jamais bien loin, elle y est transparente. Un paradis pour la plongée ou pour travailler tout en profitant d’un climat agréable. Malte est composée de plusieurs îles et les 3 principales sont toutes différentes. Il y a beaucoup d’internationaux sur place et il est facile de s’intégrer avec la langue anglaise.

Le Québec, j’ai eu l’occasion de faire une année d’études à Montréal en 2009. J’ai adoré l’ouverture d’esprit et la sympathie des Québécois. Quand on vient de France, tout y est plus grand : les routes, les voitures, les espaces, les campus… On sait qu’on est en Amérique du Nord. Mis à part les hivers rudes (-20 degrés en moyenne), c’est un endroit très agréable où l’on peut vite décrocher un job.

L’Andorre où je vis maintenant. Un petit pays niché dans les Pyrénées qui compte plus de 300 jours de soleil par an. Il y fait bon vivre, l’air est de très bonne qualité, à tel point que la longévité sur place est l’une des plus élevées au monde. Pour moi, un must quand on veut combiner business, famille et santé. Beaucoup d’activités liées à la montagne évidemment : le ski, la randonnée et aussi un des plus grands spas d’Europe.

Les coups de cœur à l'étranger de Nathalie
Crédit : Nathalie Deleau

Comment prépares-tu tes voyages ? As-tu des rituels avant de partir ?

Je pars toujours avec un Guide du Routard ou autre guide complet sur la destination. Ensuite, je visite les principales attractions, monuments de l’endroit, puis j’affine en consultant les groupes Facebook d’expatriés. Cela permet d’avoir des conseils de personnes qui vivent déjà sur place.

Ton prochain projet de voyage ? Pourquoi ?

Si tout se passe comme prévu, je partirai prochainement au Kyrghystan, un pays assez méconnu du grand public. Un ami originaire de ce pays nous propose, moi et mon compagnon, de découvrir l’endroit. Étant donné que j’aime sortir des sentiers battus, c’est une opportunité de voyage à ne pas manquer.

La carte blanche de Nathalie Deleau

Puisqu’on parle de freelancing et d’entreprenariat, j’aimerais développer le sujet des rôles modèles. Il est souvent compliqué de trouver ses marques en tant qu’indépendant. Personnellement, quand je me suis lancée à mon compte, personne dans mon entourage n’était entrepreneur à part un oncle avec qui je n’ai jamais eu l’occasion d’échanger sur le sujet.

On peut travailler seul et ne pas se sentir seul.

D’abord en échangeant avec des personnes comme soi. Pour ça, il est important de saisir les opportunités de networking, que ce soit en réel (cafés, salons, conférences…) ou en virtuel (à travers les réseaux sociaux, les calls, zoom…). Investir dans un espace de coworking peut également être un avantage si on a de la difficulté à travailler chez soi et que l’on souhaite connecter avec des personnes sur le lieu de son travail.

Personnellement, j’ai fait un peu les 3 jusqu’à maintenant.

Ensuite, les repères peuvent venir des lectures que l’on fait. Il existe tout un tas de livres sur le business. Ils permettent de nous donner des pistes de réflexion et d’action sur les meilleures méthodes de faire fonctionner son entreprise. En lisant des biographies comme celles de Phil Knight, fondateur de Nike ou Richard Branson, fondateur du groupe Virgin, j’ai pu mesurer à quel point on peut partir de 0 et fonder un empire. Cela m’a fait comprendre que tout est possible à celui ou celle qui ose poursuivre ses rêves, prendre des risques et rester aligné avec ses valeurs et sa vision, peu importe les échecs et les victoires.

Où retrouver Nathalie Deleau ?

Tu peux retrouver Nathalie Deleau sur :

Un grand MERCI à Nathalie pour son enthousiasme à répondre mes questions et pour sa réactivité.

À toi, une question à poser à Nathalie Deleau ?

Tu es sur Pinterest ? Moi aussi ! Ne me laisse pas toute seule.

J'interviewe Nathalie Deleau (web entrepreneur + e-commerçante)