Découvre mon interview avec Romain Lazzarotto du podcast Sur les routes de l'Asie. Au menu : son rapport au podcast, aux réseaux sociaux et au voyage.

Interview avec Romain Lazzarotto du podcast “Sur les routes de l’Asie”

Temps de Lecture : 10 minutes

Découvre mon interview avec Romain Lazzarotto du podcast Sur les routes de l’Asie. Au menu : son rapport au podcast, aux réseaux sociaux et au voyage.

Chaque mois, je te propose une rencontre avec une personne pour laquelle j’ai eu un coup de cœur. Selon mon invité, l’interview s’articule autour de la thématique du voyage, du street art, du marketing ou des réseaux sociaux.

Avant que j’oublie, tu peux également découvrir mes interviews avec :

Pour cet épisode 32, je te présente Romain Lazzarotto du podcast sur les « Sur les routes de l’Asie« . A retrouver sur Apple Podcasts, Google Podcasts, Spotify et YouTube.

Présentation de Romain Lazzaroto du podcast Sur les routes de l’Asie

Peux-tu te présenter en quelques lignes pour ceux ou celles qui ne connaîtraient pas encore ?

Je m’appelle Romain Lazzarotto. Je suis français et j’ai 34 ans. Depuis 8 ans, je vis à Singapour.

Auparavant j’ai vécu 2 ans et demi au Vietnam. Cela fait donc plus de 10 ans que je vis et “respire” Asie !

Je travaille dans les services web et les nouvelles technologies. Mais j’ai aussi la chance de beaucoup voyager dans ce merveilleux continent aux mille facettes…

Romain du podcast sur les routes de l'asie, au travail sur la route en Inde

Romain, au travail sur la route en Inde

Ton rapport au podcast

Pourquoi as tu décidé de te lancer dans la création de ton podcast?

Depuis que j’ai mis le pied en Asie, je suis mordu de voyage. J’ai la chance d’avoir dans ma famille Thierry Robinet, spécialiste reconnu du voyage d’aventure en Asie depuis la fin des années 70.

Il vit en Indonésie depuis plus de 40 ans. Quand je lui rends visite chez lui à Bali, nous parlons beaucoup de ses aventures passées, en tant que guide mais aussi logisticien pour de nombreuses émissions de télévision (Ushuaïa Nature, La Terre vue du viel, Thalassa, Faut pas rêver, Koh Lanta, etc.).

Ces longues discussions me passionnaient, tant son vécu est riche et fantastique, et je me disais que je ne voulais pas être le seul à entendre ces histoires…

J’ai alors eu envie de partager toutes ces discussions en les enregistrant et en les publiant sur Internet…

C’est comme cela que l’idée du podcast m’est venue !

Et puis j’aime l’audio depuis longtemps. Petit, je m’enregistrais souvent sur mon magnétophone. Je crois que j’ai toujours eu envie de créer une émission.

Peux-tu nous présenter ton podcast?

En une phrase, “Sur les routes de l’Asie” est LE podcast du voyage d’aventure et découverte en Asie.

Il s’agit d’interviews audio (en général entre 30 minutes et 1 heure) de personnes qui ont une véritable connaissance du terrain et des peuples et régions d’Asie, souvent avec des anecdotes croustillantes pour l’auditeur.

L’objectif est simple : éveiller la curiosité, donner envie de voyager et de partir à l’aventure !

Les discussions sont décontractées et naturelles. On va au bout des sujets en gardant cette “patte” aventure et découverte qui distingue le contenu que je propose de ceux générateurs de clics.

Romain du podcast sur les routes de l'asie en enregistrement avec Thierry Robinet

Romain en enregistrement avec Thierry Robinet

Ici pas de “top 10 des choses à faire” dans un pays donné.

Dans mon podcast, ce sont les experts qui ont la parole, et je mets un point d’honneur à faire des découvrir des lieux et peuples insolites, peu connus du grand public.

Et puis, il y a aussi toute une série d’invités qui viennent parler d’exploits physiques et sportifs. Des tours du monde, des ascensions de montagnes et de volcans… Il y en a pour tous les goûts !

Combien de temps passes tu en moyenne pour créer un épisode ?

Entre la préparation de l’interview, l’enregistrement lui-même, le montage, la création des images, la publication sur le site, les réseaux sociaux et le site web : de 7 à 10 h en fonction de sa durée.

Peux tu nous expliquer comment tu procèdes ? Les différentes étapes ?

Pour l’interview elle-même, j’avais tendance au début à la “scripter”. C’est-à-dire à préparer de manière assez détaillée mes questions et leur enchaînement.

Avec l’expérience, j’ai commencé à laisser beaucoup plus libre cours à la discussion naturelle, avec bien sûr toujours une petite liste de points-clés que je souhaite aborder avec l’invité.

Je réalise l’enregistrement grâce à de petits micros USB ou connectés à mon smartphone.

J’édite ensuite sur le logiciel GarageBand (sur Mac) et j’héberge le fichier MP3 sur un service spécialisé.

Je conçois une petite image pour l’épisode sur Photoshop. Je prépare les notes de l’épisode et publie le tout sur mon site web fait via WordPress.

Romain en enregistrement avec Martin pour l'émission Sur les routes de l'asie à Bénarès, podcast

Romain en enregistrement avec Martin pour l’émission Sur les routes de l’Asie à Bénarès

Le flux du podcast est ensuite mis à jour sur différentes plateformes : Apple Podcasts, Google Podcasts et Spotify, pour ne citer que les principales.

C’est beaucoup de travail à faire tout seul, mais étant à l’aise avec la technologie, le principal challenge est de trouver le temps.

Tes conseils pour un/une débutant(e) qui voudrait se lancer ?

  • De ne pas trop attendre pour le faire.

Je suis un mauvais exemple ! J’ai passé des semaines (si ce n’est des mois) à réfléchir à chaque petit détail avant de me lancer (nom du podcast, choix du micro, création du logo, site web, etc.).

Il faut aussi dire que j’ai tout fait moi-même de A à Z. Ces choses-là peuvent attendre, mais si vous avez le contenu, foncez et vous vous améliorerez petit à petit.

  • De faire du contenu pérenne dans le temps (“evergreen” comme on dit en anglais), afin que des personnes qui découvrent votre podcast plus tard puissent avoir le plaisir d’avoir tout un tas d’épisodes précédents à écouter.

Ce n’est pas possible quand on traite de l’actualité par exemple, quelque soit le domaine. Si toutefois c’est ce que vous avez choisi, foncez quand même car c’est le contenu qui prime !

Quels sont tes podcasts préférés ?

  • Wapx (une compilation de merveilles sonores concoctée tous les mois par l’unique Walter Proof)
  • Rendez-vous Tech (pour me garder au fait de l’actualité tech)
  • Nouvelle Ecole (interviews très inspirantes d’entrepreneurs, mais il est malheureusement terminé depuis peu)
  • L’ensemble des podcasts “Choses à savoir” (enfin de la culture générale à la carte et par petites doses !)

Ton rapport aux réseaux sociaux

Que penses-tu des réseaux sociaux ? Comment les utilises tu ?

Il s’agit de formidables outils de promotion pour le type de contenu que je propose, et aussi pour fédérer une communauté.

Hélas, si je prends l’exemple de Facebook, les résultats sont assez décevants car l’algorithme sélectif des posts fait que les messages ne sont jamais vus par tout le monde.

Par exemple, on peut avoir une page suivie par 1200 personnes et n’apparaître sur les flux que de 200 d’entre eux, ce qui est assez frustrant. Il faut donc avoir une énorme communauté pour que cela commence à être intéressant pour le créateur de contenu.

Dans mon cas, je les utilise principalement pour annoncer la publication d’un nouvel épisode, ou partager des photos ou petites news.

Dans le cas de l’audio, le partage n’est pas facile sur les réseaux sociaux, je pense qu’il y a toujours un modèle à trouver. Un “Netflix” du podcast avec un référencement digne de ce nom et des fonctions de partage innovantes se fait toujours attendre…

Combien de temps en moyenne chaque jour ?

Je n’y vais pas tous les jours, loin de là.

J’y passe quelques minutes seulement quand j’ai quelque chose à publier, ou un commentaire auquel répondre…

A la fois j’aimerais avoir plus de temps à y consacrer, et en même temps l’aspect chronophage me repousse un peu. Je préfère passer du temps sur la création de contenu.

Ton réseau social préféré ? Pourquoi ?

Je ne pense pas en avoir un qui soit mon préféré absolu, mais dans le cadre de mon podcast il faut bien dire que Facebook donne les meilleurs résultats.

Je vois aussi un certain intérêt à développer mon compte Instagram (mais je n’en suis encore qu’au début).

A terme, ce ne sera peut-être plus que celui-ci d’ailleurs.

Romain pour l'émission J'irai interviewer Antoine de Maximy chez lui, podcast sur les routes de l'asie

Romain pour l’émission J’irai interviewer Antoine de Maximy chez lui

Ton rapport au voyage

Tes 3 coups de cœur en France ? Pourquoi ?

Au final, j’ai beaucoup plus voyagé et connais beaucoup plus l’Asie que la France !

Il y a tellement de régions de notre pays où je ne suis encore jamais allé…

Mais de ce que je connais le mieux, les Alpes et la Provence ont ma préférence, pour leur beauté sauvage et leur art de vivre.

Je suis de la région Rhône-Alpes et je trouve que c’est un coin fantastique en France !

Si on parle des villes, je suis à chaque fois émerveillé quand je me balade à Paris… C’est cliché mais c’est vrai, c’est la plus fantastique des villes du monde !

A l’étranger ?

C’est un peu tricher, mais j’ai envie de citer toute l’Asie du Sud-Est pour commencer. Que ce soit au Laos, en Birmanie, en Indonésie ou aux Philippines par exemple, tout est sujet à l’émerveillement dans cette partie du monde.

Et puis si je devais en choisir un, je dirais le Vietnam, premier pays asiatique où j’ai foulé le pied, ce qui a créé un attachement particulier.

Pour moi, le Vietnam est un pays de choix en Asie avec :

  • une diversité géographique folle,
  • une cuisine délicieuse,
  • des villes trépidantes,
  • un profond sentiment de liberté pour les voyageurs que nous sommes.

L’Inde, immense pays à la culture si éloignée de la nôtre et si unique en même temps.

L’Inde est le pays des sens, de l’évasion culturelle, de la découverte permanente. C’est très intense, souvent éreintant, mais on en ressort toujours grandi.

Inutile de préciser à quel point sa géographie est riche et sa myriade de peuples extraordinaire.

L’Inde est la source de tellement de choses, c’est l’une des plus anciennes civilisations. Il y en a pour tout le monde dans ce pays continent.

Pour sortir un peu de l’Asie, j’ai eu un coup de cœur pour l’archipel d’Hawaii, où je suis allé en lune de miel en 2016. La nature y est tout simplement spectaculaire.

Ce n’est pas surprenant qu’elle soit d’ailleurs le décor de tant de films. En particulier l’île de Kauai, véritable joyau au beau milieu du Pacifique.

Ton prochain projet de voyage ? Pourquoi ?

Je suis papa depuis peu et de fait, les voyages vont un peu ralentir en 2019…

Cependant, je commence déjà à penser à un séjour au Japon à l’automne, pays dont je ne connais que les villes de Tokyo et Kyoto pour le moment, et qui m’intéresse au plus haut point pour sa nature et la culture raffinée de ses habitants.

Avant cela, peut-être un week-end ou deux dans une destination bien connue en Asie et où j’ai toujours plaisir à retourner, que ce soit à Bali ou en Thaïlande…

La carte blanche de Romain (Sur les routes de l’Asie)

La création de contenu en ligne (articles de blogs, vidéos, podcasts…) est devenue si accessible ces dernières années que nous fourmillons aujourd’hui de merveilles, disponibles gratuitement.

Et souvent, la “masse” l’ignore !

Personnellement, je ne me renseigne presque plus sur l’actualité via les médias traditionnels (que ce soit la télévision, la radio, les magazines…).

Aujourd’hui, ce sont de petits créateurs comme moi qui m’informent, via leurs podcasts et autres. Aujourd’hui, il y en a  pour tous les goûts et force est de constater que la qualité est là.

Seuls les experts de leurs sujets perdurent dans cette branche, et de surcroît vont beaucoup plus loin dans les sujets. Sans parler du lien qui se créé entre le créateur indépendant et le “consommateur”.

Malheureusement, il y a encore des progrès à faire en terme de découverte de ces contenus, surtout pour l’audio.

En tout cas, j’adore l’époque dans laquelle nous vivons. Jamais, il n’a été aussi facile de s’enrichir à ce niveau de qualité sur ses passions et intérêts.

Soutenons ces créateurs d’un nouveau genre !

Et soutenez “Sur les routes de l’Asie” bien sûr si ce que je fais vous apporte quelque chose :

https://fr.tipeee.com/surlesroutesdelasie.

Un immense merci !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sur les routes de l’Asie (@surlesroutesdelasie) le

Où retrouver Sur les routes de l’Asie ?

Tu peux retrouver Sur les routes de l’Asie sur :

Un grand merci encore à Romain du pocast Sur les routes de l’Asie pour le temps qu’il m’a consacré et sa confiance. Je suis un grand fan de son podcast. A chaque fois, je prends beaucoup de plaisir à écouter son podcast avec mon fils Théo qui a un an (lol).

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 3 et 4 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net.  Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime l’Asie. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A Toi, quelle question aimerais-tu poser à Romain Lazzarotto (Sur les routes de l’Asie) ?

Ne me laisse pas toute seule !

Découvre mon interview avec Romain Lazzarotto du podcast Sur les routes de l'Asie. Au menu : son rapport au podcast, aux réseaux sociaux et au voyage.

Épingle-moi maintenant sur Pinterest !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *