9 tactiques pour manipuler les média selon Ryan Holiday

9 Tactiques pour manipuler les média selon Ryan Holiday

Temps de Lecture : 8 minutes

Découvrez comment générer des ventes en manipulant les média et internet. Les tactiques de Ryan Holiday sont extraites  de son excellent livre de « Croyez-moi, je vous mens » à l’époque où il était encore directeur marketing d’American Apparel. Prêt à vous initier à la persuasion et à la manipulation ?

Je ne sais pas vous mais moi, je suis un gros consommateur de podcasts (voir 5 podcasts incontournables à écouter sur l’entrepreneuriat et le marketing). Beaucoup de podcasts se concluent souvent  par la question rituelle : quels sont les livres que tu recommandes ? Une fois sur deux, les intervenants recommandent « La semaine de 4 heures » de Tim Feriss et une fois sur trois, ils recommandent également « Croyez-moi, je vous mens » de Ryan Holiday.

J’avais déjà lu plusieurs articles de Ryan Holiday sur Medium. Dans « Croyez-moi, je vous mens« , nous plongeons dans les coulisses de l’information 2.0 où la course au sensationnalisme et aux clics sont un incroyable terrain de jeu pour les marketeurs sans foi ni loi.

Une dernière chose avant que j’oublie, tu peux retrouver ici mes derniers articles sur le marketing digital :

#9 Les blogueurs sont pauvres : Aidez-les à payer leurs factures

Qui n’a jamais rêvé de gagner de l’argent en sirotant un cocktail au bord d’une piscine en Thaïlande ? La vie de blogueur ou d’influenceur vous fait rêver. Pourtant gagner de l’argent avec internet ou les réseaux sociaux est loin d’être un long chemin tranquille.

Pour faire simple, vous avez le choix entre 4 grandes options :

  1. Vendre directement vos produits et vos services ;
  2. L’affiliation, vous faites la promotion d’un produit sur votre site et vous touchez un pourcentage sur les ventes ;
  3. Les partenariats directs ;
  4. La publicité en ligne.

La meilleure option est de vendre directement vos propres produits ou vos services. Avec l’affiliation, n’espérez pas gagner plus d’une centaine d’euros à moins que votre site draine plusieurs millions de visiteurs par mois.

Les partenariats sont intéressants mais souvent réservés aux plus grands sites. Je ne vous parle même pas de la publicité. Vous savez les fameuses bannières qui vous énervent tant ! Vous êtes payés quelques centimes du clic.

Offrez-leur des cadeaux

Autant vous dire que si les blogueurs veulent devenir riches ou déjà payer leurs factures, ils doivent trouver d’autres sources de rémunération.

Vous me voyez venir maintenant. L’un des moyens les plus rapides de faire parler d’un produit sur internet et sur les réseaux sociaux est de le distribuer gratuitement aux blogueurs.

Ryan Holiday proposait ensuite aux blogueuses les plus populaires un contrat publicitaire qui prévoyait de les rémunérer chaque fois qu’une personne achetait un article sur leur site après avoir vu leurs photos.

A votre niveau, vous pouvez appliquer les mêmes méthodes en contactant des micro-influenceurs qui ont une audience active et engagée. Pensez maintenant à toutes les instagrameuses qui mettent telle ou telle marque de vêtements.

Et ce n’est rien comparé à ce que font les Apple et les Samsung !

Offrez-leur des cadeaux. Ryan Holiday

Conflits d’intérêt ?

Comment ne pas être d’accord avec Ryan Holiday sur la question des conflits d’intérêt même si, depuis l’écriture de son livre, nous assistons à plus de transparence. Ceci dit, c’est encore très variable d’un support à un autre et d’un média à l’autre.

Il semble évident que les journalistes ne devraient pas être rétribués par les personnes auxquelles ils consacrent leurs articles, ni posséder d’investissements dans leur domaine d’activité (comme le fait d’être actionnaire d’une entreprise dont on doit rendre compte).

#8 Racontez aux média ce qu’ils veulent entendre

Les journalistes sont rarement en position d’établir eux-mêmes la vérité d’un fait, puisqu’ils n’en sont pas directement les témoins. Pour appuyer leurs déclarations, ils sont entièrement soumis à des sources qui agissent dans leur propre intérêt.

Quelles sont ces sources si intéressées ?

Tous ceux qui ont quelque chose à vendre, qu’il s’agisse d’un produit, d’un service ou d’un programme politique. Des personnes comme vous et moi.

1 mois d'essai gratuit à Tailwind

 La technique de la fuite volontaire

Exemple : faire la promotion de visuels promotionnels. Envoyez-les anonymement par mail à un blog influent en écrivant : « J’ai trouvé des visuels confidentiels sur les serveurs de la société X . Je ne suis pas censé les montrer mais les voici. »

Les communiqués de presse 2.0

Souvenez-vous : les blogueurs ont peu d’argent et peu de temps. Ils vont adorer vos communiqués de presse, vous faites le travail à leur place. Le contenu est déjà écrit, l’angle est déjà déterminé et le sujet est vendeur.

En plus, les blogueurs sont souvent soumis à une incroyable pression qui les pousse à produire des publications sans pouvoir prendre le temps d’enquêter, de vérifier l’information et de s’entretenir avec leurs sources.

Dans certains cas même, le sujet qu’ils traitent est si sensationnel qu’ils ne prendront pas le risque de  se faire dépasser par la concurrence.

#7 Donnez-leur ce qui se partage, pas ce qui est intéressant

Selon les résultats de l’étude sur les phénomènes viraux de la Wharton School qui a analysé 7 000 articles du New York Times,

Le plus puissant facteur de la viralité repose sur l’intensité de la colère que provoque un article.

Les réactions extrêmes (positives ou négatives) ont un très fort impact sur la manière dont votre contenu va être partagé. Plus un article provoque la colère du lecteur, mieux c’est. Heureusement, cela marche aussi avec le sourire !

Évitez néanmoins la tristesse. Elle suscite peu d’enthousiasme et nuit au partage social. Retenez que plus un article provoque chez le lecteur une sensation de bien-être, ou au contraire un sentiment d’inconfort, plus il a des chances d’intégrer la liste des articles les plus partagés.

La colère, la peur ou la joie, nous incite à partager les contenus.

#6 Captez l’attention de vos lecteurs

Ryan Holiday a fait une capture d’écran des amorces les plus populaires du « New York Times » (16 avril 2011). Voici le résultat (toute ressemblances avec la page d’accueil de Yahoo est fortuite, lol) :

  • Peut-on mourir à force de rester assis ?
  • Le sucre est-il toxique ?
  • Les téléphones portables causent-ils des tumeurs au cerveau ?

Les  questions biaisées attirent l’attention de vos lecteurs et les incitent à cliquer. Les analyses montrent qu’une question bien posée rapporte deux fois plus de résultats qu’un point d’exclamation martelé avec force !

Laissez planer le mystère, et apportez des éclaircissements après le clic.

Captez leur attention selon Ryan Holiday

#5 Vendez-leur ce qu’ils savent vendre

Généralement, nous ne lisons pas un seul et unique blog. Les lecteurs sont rarement fidèles aux blogs. Il n’y a donc pas de confiance à bâtir.

Si vous avez des ressources limitées et que vous êtes soumis aux contraintes d’un média difficile, il n’existe qu’une poignée de solutions : l’extrémisme, le sexe, la polémique et la haine. Le manipulateur des média sait que les blogueurs savent que ces thématiques font vendre.

Contrairement au système d’abonnement qui repose sur la confiance, la fréquentation fondée sur le nombre de visiteurs uniques n’est dicté que par l’immédiateté et l’impulsion, peu importe si les informations doivent être déformées pour la déclencher.

#4 Mettez le paquet sur les gros titres

Souvenez-vous, le succès des contenus est régi par le nombre de clics. C’est votre titre qui attirera l’attention du public. Dans le terrible monde des visiteurs uniques de page, rien n’est aussi important qu’un bon pitch pour séduire les clients potentiels.

Chaque jour, vous devez trouver des titres plus racoleurs et plus excitants que la veille. Posez-vous la question : « Quel est le titre qui va nous apporter plus de clics que les autres ? « plutôt que la question : « quel est le titre qui convient le mieux ? « .

#3 Suscitez la réaction

Le top 10 des articles les plus lus ou la page tendance de YouTube sont maintenant souvent la boussole pour les rédacteurs en chefs et les blogueurs.

Dites-vous qu’un contenu d’importance dissimulé sous une apparence neutre et ennuyeuse n’a aucune chance dans le monde du blogging. Les média ont peur du silence car elles ne savent pas l’interpréter. Un bon article est un article qui suscite des commentaires et des partages.

Attention au dilemme de Warnock

Le dilemme de Warnock propose plusieurs explications au silence :

  1. Le message est correct. L’information est claire et ne nécessite pas de commentaire supplémentaire.
  2.  Personne n’a lu le message.
  3. Le message est trop long et trop détaillé, et personne ne veut gaspiller d’énergie pour le partager.
  4. Personne n’a pas compris le message.
  5. Personne ne s’intéresse au message.

#2 Utilisez la technologie contre elle-même

Règle n° 1 : un producteur de contenus ne doit jamais s’arrêter de produire. Demandez à Casey Neistat !

Règle n°2 :  les gens sont saturés de contenus distrayants. Le taux de rebond moyen des sites d’information est supérieur à 50% (2% pour mon blog). En clair, la moitié des visiteurs quittent un site aussitôt après y être rentrés.

Les contenus sont généralement courts et traitent souvent le sujet de manière superficielle.

Ryan Holiday nous conseille sarcastiquement de faire une croix sur la qualité, de réduire nos contenus à leur forme la plus basique : la provocation.

#1 Faites comme tout le monde : inventez des informations

Le monde est ennuyeux, mais les informations sont excitantes. L’art du journalisme est de transformer un sujet ennuyant en un sujet captivant en trouvant le bon angle. Les journalistes doivent donc concevoir l’accroche capable de générer des clics, chercher l’image qui va capter l’attention, susciter des commentaires et des liens.

Ryan Holiday est très critique envers les journalistes et les blogueurs. Il leur reproche principalement de  :

  1. Ne pas suffisamment vérifier leurs informations ;
  2. Rechercher le clic à tout prix ;
  3. Privilégier le sensationnalisme à la vérité.

A partir de ce constat, il devient assez facile pour des responsables marketing de manipuler et de tordre l’information pour nourrir les blogueurs.

Ryan Holiday ne nie pas d’ailleurs sa contribution à la création d’un système médiatique conçu pour tromper, berner et voler chaque seconde du bien le plus précieux dont nous disposons : notre temps.

Dans « Croyez-moi, je vous mens« , Ryan Holiday nous dévoile ses combines pour mieux les dénoncer ensuite. A vous de voir de ce que vous ferez de ces informations !

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 3 et 4 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net.  Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime le marketing digital. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A toi, que penses-tu des tactiques de Ryan Holiday ?

Les solutions que je propose

Chef d’entreprise ou responsable marketing, je peux vous aider à :

  • Générer du trafic, des conversions et des ventes avec la création de contenus (newsletters, articles de blog, Facebook Ads, Instagram Ads, Pinterest Ads…),
  • Générer du trafic qualifié sur mon site internet avec Pinterest et/ou toucher plus de clients avec les Pinterest Ads.
  • Générer des prospects qui achètent avec les réseaux sociaux.

Tu es sur Pinterest ? Moi aussi ! Ne me laisse pas toute seule.

Découvrez comment générer des ventes en manipulant les média et internet. Les tactiques de Ryan Holiday sont extraites  de son excellent livre de "Croyez-moi, je vous mens" à l'époque où il était encore directeur marketing d'American Apparel. Prêt à vous initier à la persuasion et à la manipulation ?
9 Tactiques pour manipuler les média selon Ryan Holiday

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *