Comment le street art influence nos cœurs, nos esprits et nos actes ? Découvre l'art de l'enchantement et comment les street artistes se font aimer ?

Street Art : comment susciter l’enchantement

Temps de Lecture : 9 minutes

Comment le street art influence nos cœurs, nos esprits et nos actes ? Découvre l’art de l’enchantement et comment les street artistes se font aimer ?

Ce mois-ci, j’ai lu l’excellent livre de Guy Kawasaki « L’art de l’enchantement » et tu me connais, je n’ai pas pu m’empêcher de faire un parallèle entre le street art et le marketing.

Dans son livre, Guy nous décrypte comment :

  • Se faire aimer
  • Créer la confiance
  • Se préparer
  • Réussir un lancement
  • Vaincre les résistances
  • Faire perdurer l’enchantement

Je ne sais pas vous mais moi, j’ai vu certaines similarités avec les problématiques d’un street artiste.

En France, les mots marketing et communication sont pratiquement des gros mots dans la bouche de certains.

Pourtant, la vocation du marketing est juste de faciliter la rencontre entre un vendeur (le street artiste) et des acheteurs (vous et moi).

Ensemble, je te propose que nous décryptions ces mécanismes.

Avant que j’oublie, tu peux aussi découvrir :

Prêt(e) ?

L’enchantement, c’est quoi ?

L’enchantement peut survenir au détour d’une rue à la vue d’un beau graffiti, d’un street art, d’une boutique ou simplement sur internet.

Il provoque instantanément un changement des sentiments, des esprits et des actions.

L’enchantement transforme les situations et les relations. Il convertit l’hostilité en politesse. Il transforme la politesse en affinité, les sceptiques et les cyniques en adeptes.

Guy Kawasaki
Comment le street art influence nos cœurs, nos esprits et nos actes ? Découvre l'art de l'enchantement et comment les street artistes se font aimer ?
Streetart à Grenoble (France)

Quand l’enchantement est-il nécessaire ?

Je suis sympa alors je vais t’épargner les méthodes confirmées (ou pas) pour gagner un euro, une roupie ou un yuan.

L’enchantement relève d’une toute autre logique.

L’objectif des street artistes n’est pas de gagner de l’argent ou de nous manipuler, mais plutôt de nous combler de joie.

Tu es d’accord avec moi ?

Voici des situations où l’enchantement est essentiel :

  • Viser des résultats nobles et idéalistes. Tu veux rendre le monde meilleur ? Pour cela, le street artiste ne peut pas se contenter de relations ordinaires. Il doit convaincre son audience de faire le même rêve que lui .
  • Prendre des décisions inhabituelles et difficiles. Plus le changement est difficile, plus le besoin d’enchantement est important.
  • Remettre en cause des habitudes bien établies. La majorité du temps, nos habitudes nous simplifient la vie et nous permettent de prendre les bonnes décisions rapidement. Mais elles peuvent aussi empêcher l’adoption d’une idée nouvelle qui remet en cause le statu quo.
  • Se méfier de la foule. La foule n’est pas toujours sage ! Elle peut nous conduire sur la voie de la stupidité et des choix médiocres. L’enchantement est nécessaire aussi bien pour que les gens se démarquent de la foule que pour qu’ils la rejoignent.
  • Avancer en dépit du retard ou de l’absence de feedback. Parfois, il faut beaucoup de temps pour voir le résultat de nos efforts. Un intérêt modéré ne suffit pas. Le street artiste doit charmer son audience pour qu’elle lui reste fidèle. Nous n’imaginons pas toujours bien le temps nécessaire pour réaliser tel ou tel street art.
L'objectif des street artistes n'est pas de gagner de l'argent ou de nous manipuler, mais plutôt de nous combler de joie.  street art et enchantement
Grenoble (France)

Street artiste, comment te faire aimer ?

Certains créent le bonheur où qu’ils aillent, d’autres partout d’où ils partent.

Oscar Wilde

Que tu sois street artiste ou pas, si tu veux produire une bonne première impression, tu dois déjà surveiller :

  • Ton sourire,
  • Ta tenue vestimentaire,
  • Ta poignée de main,
  • Ton vocabulaire.
Street art, comment se faire aimer.
Tavin Davis à l’HOTEL 128, Street Art City (Lurcy-Lévis, France)

Accepte les autres

Si tu veux que le public t’aime, il faut qu’il t’accepte. Pour qu’il t’accepte, il faut aussi que tu les acceptes.

Nous ne sommes pas binaires

Le public n’est pas intelligent ou idiot, intéressant ou sans intérêt.

Nous avons chacun nos forces et nos faiblesses, nos côtés positifs et négatifs, nos compétences et nos insuffisances.

Il y a toujours quelqu’un de meilleur que toi en quelque chose. 

Personne n’est supérieur à tout le monde en tout !

Désolé… (lol)

Nous avons plus de similitudes que de différences avec les autres

A la base, presque tout le monde a envie d’amour, de faire quelque chose qui a du sens et de profiter de la vie.

Les gens méritent qu’on leur donne une chance

Comme dit ma maman, ne juge pas les gens avant d’avoir parcouru plusieurs kilomètres dans leurs pompes !

Reste proche de ton public (merci Instagram)

Je ne sais pas si tu as déjà fait attention à ça mais les gens que tu aimes sont souvent ceux que tu vois le plus souvent.

On peut aussi dire que c’est parce que tu les vois souvent que tu es arrivé à les aimer.

Avec les réseaux sociaux, les street artistes peuvent interagir directement avec leur audience sans filtre.

Pourquoi s’en priver ?

Street art, reste proche de ton public
Street Art City

N’impose pas tes valeurs

J’aimerais qu’on me prenne comme je suis.

Vincent van Gogh

Je crois que les meilleurs enchanteurs, street artiste ou non, savourent les différences entre les systèmes de valeurs des gens et choisissent un modèle d’inclusion.

Montrer plutôt que juger, faire réfléchir plutôt que condamner…

Je crois que les meilleurs enchanteurs, street artiste ou non, savourent les différences entre les systèmes de valeurs des gens et choisissent un modèle d'inclusion.
Street Art City (Lurcy-Lévis, France)

Crée des situations où tout le monde gagne

Les street artistes qui se font aimer créent des situations où chacun gagne. Le street art a permis l’embellissement de quantité de quartiers dans le monde.

L’embellissement de ces quartiers a permis de redonner de la fierté à ses habitants et a souvent redonné un second souffle à ses quartiers.

Je pense par exemple à Brick Lane ou à Brixton à Londres.

Ose provoquer, ose insulter

Tu connais cette citation de Timothy Jay ?

Les mots tabous persistent parce qu’ils peuvent intensifier la communication émotionnelle à un niveau que nous ne pouvons pas atteindre avec des mots non tabous.

Timothy Jay

Le fait de provoquer permet d’attirer l’attention, de créer de la solidarité, de démontrer sa force et de relâcher la tension.

A terme, cela permettra aussi d’accroître ton acceptation par le public.

Le fait de provoquer permet d'attirer l'attention, de créer de la solidarité, de démontrer sa force et de relâcher la tension. street art et enchantement
Grenoble (France)

Comment réussir ton lancement (street art) ?

Il n’y a pas d’art abstrait. On doit toujours avoir un point de départ. Ce n’est qu’ensuite qu’on peut effacer les traces du réel.

Pablo Picasso

Raconte une histoire

Lois Kelly, l’auteur de Beyond Buzz, nous propose quatre types de scénario :

  • Des aspirations exceptionnelles : ton héros veut améliorer le monde et il a la conviction qu’il y a un meilleur moyen de s’y prendre.
  • David contre Goliath : Goliath part avec un avantage énorme. Il dispose de ressources incroyables et d’une arme immense mais David dégaine son arme secrète et inflige une défaite à Goliath défiant l’idée qu’il est impossible qu’un petit puisse l’emporter sur un gros !
  • Exemples de courage : Nos héros ont connu l’injustice, la douleur et la souffrance et pourtant, ils persévèrent et accomplissent des choses remarquables.
  • Des histoires personnelles : Tu peux aussi juste te contenter d’être personnel pour illustrer ton street art.
Street art et enchantement, raconte une histoire
Grenoble (France)

Immerge ton public dans ton street art

Tu veux faire mieux que de raconter des histoires ?

Plonge ton public dans ton street art.

Comment ?

Si tu nous captives, nous oublierons l’heure. Nous perdrons cynisme et scepticisme et nous seront même prêts à mouiller notre tee-shirt pour ton street art.

Encourage ton public à essayer

Le récit et l’immersion, c’est bien pour susciter l’intérêt pour ton street art mais si tu incitais également ton public à essayer.

Pour être allé à plusieurs festivals street art, les gens sont avides d’essayer.

Pour cela, ton test doit être :

  • Facile,
  • Immédiat,
  • Peu cher ou gratuit,
  • Concret,
  • Réversible.
street art, encourage ton public à essayer
Gus Van Hillik, Grenoble (France)

Comment vaincre les résistances ?

Pour voler, il faut s’appuyer sur la résistance (de l’air).

Maya Lin

Je ne sais pas toi mais cette citation m’a bien fait rigoler.

Guillaume, pourquoi sommes-nous si réticents au changement ?

Un street artiste qui veut enchanter son public doit d’abord comprendre la raison de la réticence des individus à aimer son street art.

Nous pouvons identifier cinq sources communes de résistance au changement :

  1. L’inertie. Nos relations existantes, notre confort dans le statu quo et nos occupations freinent le changement.
  2. La peur de limiter nos options. Prendre une décision équivaut à réduire les options et nous effraie.
  3. Peur de faire une erreur.
  4. L’absence d’exemples, quand il n y a pas d’exemples, les gens n’ont pas de comportement à copier.
  5. Ton street art craint !
Un street artiste qui veut enchanter son public doit d'abord comprendre la raison de la réticence des individus à aimer son street art.
Okuda, Angers (France)

Fournit une preuve sociale

C’est bête mais la preuve sociale rassure. Cela veut simplement dire que si d’autres aiment, c’est que cela doit être bien, normal, cool…

Bref, tu comprends l’idée…

Crée de la rareté

Ce qui est rare est précieux, nous attribuons plus de valeur à ce que nous croyons être rare.

Montre ta magie à ton public

Nous adorons voir les street artistes en action.

Quand nous sommes témoins de ta magie, nous développons un intérêt supplémentaire pour ce que tu fais et nous sommes plus susceptibles d’acheter, de soutenir ton idée ou de rejoindre ta cause.

C’est une des raisons qui explique le succès grandissant des festivals street art ou de la Street Art City.

Street art, montre ta magie à ton public.
Grenoble (France)

Enchante tous les influenceurs

Ne définis pas tes cibles de manière trop étroite. Ne vise pas que les personnes qui adopteront facilement ton street art.

Cette approche peut se retourner contre toi.

Par exemple, essaie aussi de convaincre tes :

  • Parents,
  • Grands-parents,
  • Voisins, professeurs, entraîneurs…

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 3 et 4 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net.  Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime le street art. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A toi, que penses-tu de mon parallèle entre enchantement et street art ?

Envie de recevoir mon guide gratuit du street art 2018 avec les 100 meilleures photos de l’année ?

Téléchargez maintenant le guide gratuit du street art 2017.

Ne me laisse pas toute seule.

Comment le street art influence nos cœurs, nos esprits et nos actes ? Découvre l'art de l'enchantement et comment les street artistes se font aimer ?
Épingle-moi maintenant sur Pinterest.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *