C'est bientôt Noël et tu as déjà épuisé ton stock d'idées ? Découvre ma sélection de livres street art à offrir. Au menu : les plus belles fresques du monde, le street art à Paris et le bestiaire urbain

Street art : 3 livres à offrir pour Noël

Temps de Lecture : 6 minutes

C’est bientôt Noël et tu as déjà épuisé ton stock d’idées ? Découvre ma sélection de livres street art à offrir. Au menu : les plus belles fresques du monde, le street art à Paris et le bestiaire urbain.

Si tu es angoissé à l’approche de Noël, si tu n’es pas fan de toute cette effervescence autour des achats en masse, tu es bien au bon endroit.

Je parle des fameux cadeaux que nous « devons » offrir et de toutes ces choses que nous recevons et qui finissent (trop souvent) au fond d’un placard…

Je ne sais pas toi mais de plus en plus, je m’interroge sur le minimalisme.

Au passage, je te conseille vraiment le très bon documentaire de Netflix sur le sujet et le très bon article du Blog du Dimanche sur « 11 choses à offrir pour un Noël minimaliste« .

Rassure toi, je ne vais pas te parler de la surconsommation, de gâchis… Au contraire, je vais te parler de trois livres pratiques, inspirants et qui rendent simplement heureux en les ouvrant.

C’est bon, tu es prête (e) ?

Avant que j’oublie, tu peux aussi découvrir :

#3 Street Art International de Lou Chamberlin aux éditions Solar

Le livre street art international de Lou Chamberlin à offrir pour Noël

De Varsovie à Londres, de Tokyo à New York, de Melbourne à Santiago du Chili, découvre dans ce livre les street art les plus inspirants et les plus insolites.

La photographe Lou Chamberlin capte avec beaucoup de talent et beaucoup de sincérité la beauté éphémère de l’art urbain.

Son livre est un beau témoignage sur la vitalité de la scène street art dans le monde.

Street Art International se décompose en 5 grandes parties :

  1. L’Europe avec Londres, Bristol, Dublin, Paris, Berlin, Varsovie, Barcelone, Rome…
  2. L’Amérique du Nord avec New York ;
  3. L’Amérique du Sud avec Rio de Janeiro, Santiago, Valparaiso ;
  4. L’Asie avec Tokyo
  5. L’Australie et la Nouvelle-Zélande avec Victoria, Melbourne, Sydney, Perth, Adélaïde, Auckland…

Mon avis sur Street Art International

Avant que j’oublie, tu peux découvrir ICI mon test complet de Street Art International. Avant de te révéler ce que j’ai aimé du livre de Lou Chamberlin, je tiens juste à dire que je ne suis ni un critique littéraire, ni un expert de street art.

Par contre, j’ai adoré :

  • Les photos. Quel plaisir de feuilleter ce très beau livre et d’être émerveillé page après page ! Les photos sont sublimes et c’est assurément l’un des grands atouts du livre.
  • Les biographies des street artistes. Je ne sais pas toi mais moi, je suis souvent frustré de ne pas connaître le nom de l’artiste à chaque fois. Dans Street Art International, tu trouveras (presque) toujours le nom de l’artiste avec la petite biographie qui va bien.
  • Le découpage géographique. Il nous permet de découvrir des villes dans lesquelles nous ne soupçonnerions pas l’existence d’une scène street art aussi vivante. Toi, tu connaissais Lodz, Varsovie ou Bilbao pour leur scène street art ?

#2 Guide du street art à Paris de Stéphanie Lombard aux éditions Alternatives

le guide du street art à Paris de Stéphanie Lombard à offrir pour Noël

Dans ce livre, nous découvrons les meilleurs endroits pour voir du street art à Paris (et dans ses environs) à travers neuf itinéraires.

Pour chaque balade, tu découvriras :

  • Une carte indiquant l’itinéraire à suivre, les sites à voir et les bonnes adresses ;
  • Un itinéraire détaillé (très pratique) ;
  • Des rubriques pour mieux découvrir les street artistes emblématiques du quartier ;
  • Des focus pour ne pas manquer les artistes incontournables ;
  • Un zoom pour en savoir plus sur le mouvement street art (techniques, associations, événements, galeries…).

Mon avis sur le Guide du street art 2018

En toute transparence, j’ai seulement la première édition (2017). Depuis, Stéphanie Lombard a sorti la version 2018 qui semble très proche de l’ancienne.

Dans le Guide du street art à Paris, j’ai adoré :

  • Le format (14-18,5 cm) qui est vraiment très pratique. Idéal quand tu veux l’apporter avec toi en balade.
  • Les itinéraires. Ils sont détaillés et très bien faits même si tu n’as pas un grand sens de l’orientation (petit clin d’œil pour ma femme).
  • Les photos. Elles sont très belles et donnent toujours un bon aperçu de la balade, sans non plus trop spoiler.
  • Les bonnes adresses.

#1 Bestiaire urbain de Sophie Pujas aux éditions Tana

le livre street art bestiaire urbain de Sophie Pujas à offrir pour Noël

Avec ma femme, nous aimons beaucoup les représentations d’animaux dans le street art. J’ai donc lu avec un intérêt certain le très bon article de Streep consacré au livre de Sophie Pujas.

J’adore quand les animaux s’invitent dans la ville et toi ?

« Nostalgie de la nature ou sauvagerie apprivoisée ? L’animal se révèle comme l’un des motifs les plus riches du street art. Transformant les villes en vastes champs d’expérience, cultivant le plaisir de l’imprévu et de la rencontre magique, de l’incongru et du détonant, les artistes urbains se font anatomistes et portraitistes de ce zoo à ciel ouvert. »

Bestiaire urbain témoigne de toute l’inventivité des street artistes qui investissent nos rues préférées pour notre plus grand plaisir.

Simple goût du jeu ou réelles motivations écologiques ? Chacun se fera sa propre opinion.

Sur la superbe couverture, tu as peut être reconnu Mosko. Sinon, je t’invite à lire ma rencontre en 5 photos avec Mosko. Le livre se divise en six chapitres. Chacun apporte les témoignages précis de plusieurs artistes.

Par exemple, nous apprenons que la majorité des artistes savent pertinemment ce qu’ils cherchent à provoquer avec leur travail :

  • Envie de partager, de choquer, de questionner,
  • Messages écologiques,
  • Envie de rébellion,
  • Envie de rêve également.

D’après Streep, les photos complètent bien les propos des 80 artistes présents dans Bestiaire urbain. Elles renforcent habilement leur témoignage sur leur manière de travailler et d’appréhender leur sujet.

Qui est Sophie Pujas ?

Sophie Pujas est journaliste au Point. Elle est également l’auteur de :

  1. « Street Art, poésie urbaine » (2015),
  2. « Street Art, jeux éphémères » (2016),
  3. « Pirates ! L’art du détournement culturel » (2017).

N’ayant pas encore lu, je m’abstiendrai à donner mon avis personnel sur ce livre. 

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 3 et 4 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net.  Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime la street art. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A Toi, Quel est le livre street art que tu lirais en premier ?

 Envie de recevoir mon guide gratuit du street art 2018 avec les 100 meilleures photos de l’année ?

Téléchargez maintenant le guide gratuit du street art 2017.
Ne me laisse pas toute seule !

C'est bientôt Noël et tu as déjà épuisé ton stock d'idées ? Découvre ma sélection de livres street art à offrir. Au menu : les plus belles fresques du monde, le street art à Paris et le bestiaire urbain

Epingle-moi maintenant sur Pinterest !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *