Street art : ce que les marketeurs peuvent apprendre des street artistes en matière de marketing.

Street Art : ce que les artistes peuvent nous apprendre en marketing

Temps de Lecture : 8 minutes

Découvre 4 leçons que les marketeurs peuvent apprendre des street artistes en matière de marketing. Au menu : street art, personal branding, partage et viralité sur les réseaux sociaux, design et qualité des contenus.

Récemment, j’ai décidé de tester la plateforme de blogging Medium après avoir entendu plusieurs recommandations dans différents podcasts. Pour tous ceux qui comme moi ne connaissaient pas, Medium est une alternative pour tous ceux qui ne souhaitent pas avoir un blog WordPress. Sur Medium, tu écris comme dans LinkedIn Pulse sans trop te soucier ni de la technique ni du SEO.

Cette plateforme est notamment très populaire aux Etats-Unis mais encore peu connue en France. Elle offre en outre du contenu de très bonne qualité à forte valeur ajoutée.  Comme tu me connais déjà un peu, j’aime tester de nouveaux trucs. Je me suis donc lancé en publiant mon premier article « Réseaux sociaux : comment influencer son audience« .  D’ailleurs si tu es aussi sur Medium, n’hésite pas à me faire un petit coucou. Coïncidence ou pas, je suis aussi tombé sur un très bon article (en anglais) de Lyle McKeany traitant de deux de mes grandes passions : le street art et le marketing (Lien vers l’article « What street artists can teach us about marketing« ).

Même si j’ai beaucoup aimé son article,  j’ai immédiatement eu envie d’apporter ma petite touche personnelle avec ma propre sensibilité de marketeur et de fan de street art. C’est la première fois que je mélange street art et marketing, je compte donc sur toi pour me donner ton opinion en commentaire.

Marketing & street art, WTF

Je vois déjà ton visage dubitatif derrière ton écran de smartphone en train de faire la grimace. Pourquoi associer marketing et street art dans le même article ?

En France, nous adorons opposer les matières artistiques aux matières plus « scientifiques » dites sérieuses. Personnellement, cela m’a toujours dérangé. Je n’aime pas cet élitisme intellectuel et cette manière de tout vouloir faire rentrer dans une case.

Je sais que parler marketing à un artiste, c’est un peu comme parler économie de marché à un fan de Mélenchon. Et pourtant, il est bon de rappeler que faire du marketing n’est pas une chose réservée aux affreux libéraux américains qui mangent des enfants. Le marketing est simplement un ensemble d’actions qui visent à rapprocher une offre et une demande. Les street artistes font du marketing sans le savoir. Et inversement, les marketeurs ont beaucoup à apprendre des artistes en matière de marketing. Pas encore convaincu ? Il ne me reste que 1 000 mots avant que cet article s’autodétruise.

Affirme ta personnalité, ton style, tes opinions avec le personal branding

Le personal branding est un processus en 4 étapes qui permet de prendre en main sa communication personnelle, afin de se démarquer et de se faire reconnaître dans son environnement professionnel.

Le principal objectif du personal pranding est de mettre en place une stratégie de communication personnelle en travaillant sur son identité professionnelle. Peu importe notre secteur d’activité, aujourd’hui nous avons tous besoin de nous démarquer de nos concurrents pour mettre en avant nos qualités professionnelles, notre expertise et développer notre notoriété.

Personal branding et street art

Prenez Zabou, Mr Cenz ou C215. Leur street art nous provoque immédiatement une réaction viscérale. C’est ce qui rend leur travail si unique et si populaire dans le monde. La plupart des personnes auront exactement le même ressenti que toi ou moi. Ces street artistes ont réussi à créer un style unique immédiatement identifiable. Banksy est probablement l’un des meilleurs exemples.

L’un des objectifs de tout marketeur est créer une marque forte. Cela commence souvent par une culture d’entreprise forte avec des valeurs fortes. Prenez Apple, nous associons immédiatement cette marque à innovation, créativité ou liberté que nous soyons fervent supporter ou pas. Même principe avec Banksy, nous l’associons immédiatement à liberté, transgression…

renforce ta personnalité,ton caractère, ton style. Marketing et street art

Street Art de Goin à Grenoble

Laisse ton audience liker, partager et diffuser ton message à ta place

Les street artistes sont en général vraiment très bons pour nous faire ressentir ce qu’ils ont au plus profond d’eux. Les street artistes les plus célèbres sont ceux qui ont su habilement tirer profit de l’essor des réseaux sociaux pour faire leur communication. Avec Facebook, Instagram et Twitter, beaucoup d’artistes sont sortis de la rue. Les galeries d’art les plus renommées dans le monde leur ont ouvert leurs portes. Pour t’en convaincre, regarde par exemple la cote de Banksy !

Inspire-toi de Shepard Fairey

le portrait de Shapard Fairey de Barack Obama : Hope. street et marketing

Crédit : Wikipedia

L’un des meilleurs exemples est probablement Shepard Fairey. Je suis sûr que tu as déjà vu son portrait de Barack Obama (à gauche). Au départ dans les années 90, il collait ses étiquettes « Obey » sur les murs de Los Angeles dans l’idée de se faire connaître. Il assumait déjà parfaitement bien son côté rebelle et skateur pour promouvoir sa « marque » personnelle.

Après différentes performances qui ont ont suscité beaucoup de buzz, il a su habilement monétiser son audience à travers sa ligne de vêtements. Elle a d’ailleurs connu un beau succès.  Son portrait de Barack Obama est rapidement devenu iconique dans l’opinion publique mondiale. Shepard Fairey sans le savoir est probablement l’un des meilleurs experts en personal branding.

Le Design fait toute la différence

Les artistes sont des véritables experts pour exprimer leur hyper sensibilité à travers leurs contenus, que ce soient une chanson, un tableau, un rap ou un street art. Or les designers te le diront mieux que moi, design et émotion sont étroitement liés.

Quand tu achètes un produit que tu aimes, au hasard ton smartphone dernière génération, tu :

  1. Le regardes souvent, parce que tu le trouves beau, voire parce qu’il correspond à ta personnalité.
  2. L’utilises beaucoup, parce que tu le trouves pratique et particulièrement bien adapté à tes besoins.
  3. L’explores jusqu’à au moindre détail de design et de fonctionnalité. Tu veux tout connaître de lui afin de l’utiliser de la manière la plus optimale possible.
  4. En parles beaucoup autour de toi. Tu es fier de connaître ce produit.
  5. Y tiens énormément. Il est devenu essentiel à ton style de vie. Tu as peur de le perdre, de l’abîmer, de te le faire voler…

Ces principes, tu peux aussi bien les appliquer au design, qu’au street art ou au marketing… Sachant que les streets artistes ont souvent une longueur d’avance sur la connaissance et la compréhension de leurs émotions.

Crée des contenus de qualité qui marquent les esprits

Les meilleurs street artistes sont des maîtres dans leurs arts. Ils ont passé un nombre incalculables d’heures à perfectionner leurs styles et leurs techniques. Cela leur a permis de faire des chefs d’œuvres en quelques minutes sans être inquiétés par la police (à l’époque où le street art était sévèrement puni par les autorités).

Nous avons souvent une vision romantique de la création. N’oublions pas que sans discipline, régularité et immersion (capacité à rester concentré), nous ne verrions pas autant de chefs d’œuvres au Louvre. Avec le temps, nous nous perfectionnons. Chaque créateur de contenus te le dira, la qualité de nos contenus progresse avec le temps. Regarde Antoine BM, à force de faire une vidéo de 15 minutes chaque jour, 7 jours sur 7 peu importe sa localisation (de Paris au Sri Lanka en passant par l’Indonésie ou la Thaïlande). Il s’est amélioré à toutes les étapes de la création de vidéo.

Dans le street art comme dans le marketing, il faut savoir passer à l’action rapidement pour ne pas se faire voler son idée, se faire dépasser ou juste aller en prison (street art dans les années 90). La peur de l’échec ne doit pas nous paralyser mais au contraire nous stimuler. Ne dit-on pas que c’est en forgeant que l’on devient forgeron !

Crée du contenu de qualité. Street art et marketing

Street Art de Zabou à Camden, Londres

Vision/ Mission/ Valeur

Au travers de toutes mes lectures, mes podcasts, mes MOOCs suivis, je te conseille de bien prendre du temps à définir ton Vision / Mission / Valeurs :

  1. Vision ou prise de conscience individuelle (exemple : développement et démocratisation du tourisme équitable).
  2. Mission, les caractéristiques et les bénéfices au niveau de ton entreprise (exemple : agence de voyage qui décline une offre de produits et de services novateurs, créer une autre manière de voyager).
  3. Valeurs que tu souhaites promouvoir dans ton entreprise , exemple : faciliter la vie des gens en leur apportant un autre regard sur le monde.

Il serait probablement inconcevable pour un street artiste de ne pas se poser pour réfléchir à sa vision, son message et ses valeurs avant de peindre son mur. Pourquoi en serait-il différent pour un marketeur ou un chef d’entreprise ? Prendre le temps de réfléchir à son Vision / Mission /  Valeur est un investissement dans l’avenir.

Conclusion : Street art et marketing

Le marketing est une disciple de plus en plus exigeante. Tous les marketeurs professionnels se battent pour leurs clients, pour leur faire gagner du temps et de l’argent. L’économie de l’attention est de plus en plus concurrentielle. Les marketeurs n’ont quelques secondes pour convaincre leur audience et chaque seconde compte. Comment rivaliser face à la dernière vidéo de chat trop mignon de YouTube ou au dernier challenge fun sur Snapchat ?

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 3 et 4 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net.  Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime le street art ou le marketing. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A Toi, Que penses-tu de mon article alliant marketing et street art ?

 Envie de recevoir mon guide gratuit du street art 2018 avec les 100 meilleures photos de l’année ?

Téléchargez maintenant le guide gratuit du street art 2017.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *