Street art d'Otto Schade à Camden à Londres

Rencontre en 5 photos avec le street artiste Otto Schade

Temps de Lecture : 4 minutes

Découvrez le street artiste chilien Otto Schade alias Osh. Au menu : son travail, ses voyages et son rapport aux réseaux sociaux.

Pour cette troisième rencontre, j’ai choisi le street artiste Otto Schade né au Chili en 1971.

Otto Schade, architecte de formation, alterne les techniques et les supports avec un style unique.

Son street art est facilement reconnaissable avec ses bandes et ses portraits évocateurs. Il fait preuve d’une grande imagination alliée à une technique ultra précise.

Avant que j’oublie, tu peux aussi découvrir :

Première rencontre avec Otto Schade : Brick Lane (Londres, 2014)

Street art d'Otto Schade à Brick Lane, Londres

Près de Brick Lane

Ma première rencontre avec Otto Schade remonte à 2014 dans le cadre d’un street art tour à Shoreditch et à Brick Lane avec Dave.

J’ai été immédiatement bouleversé par la puissance évocatrice de son travail.

Selon sa sensibilité propre, on pourra y déceler une portée politique, poétique ou surréaliste…

Le propre de l’art n’est il pas de s’interroger !

street art d'Otto Schade près de Brick Lane à Londres

Street Art Tour à Shoreditch et Brick Lane

Otto Schade alias Osh a une affinité toute particulière avec l’Europe.

Osh a déjà habité à Berlin (deux ans), Amsterdam, Moscou, Paris, Barcelone et Londres.

Vous pouvez retrouver son travail dans les rues, les galeries et les salles d’exposition.

Confirmation : Camden (Londres 2015)

Street Art d'Otto Schade à Camden, Londres

Otto Schade utilise principalement la peinture à l’huile.

Osh adopte aussi d’autres techniques comme le pochoir, qu’il retouche ensuite au marqueur pour affiner les traits.

portrait street art d'Amy Winehouse par Otto Schade à Camden, Londres

Amy Winhehouse, Camden

J’avoue que je suis fan de ce portait d’Amy Winehouse peint au pochoir.

Ne manquez pas la vidéo bonus de fin où l’on voit Otto Schade le peindre. C’est vraiment très spectaculaire !

Otto Schade et les réseaux sociaux


Où suivre Otto Schade ?

Tu peux suivre Otta Schade sur son :

« No Comment view » Spray paint mixed technique on wall. 4 x 2.5 mts. Room 135 Teleport Hotel. 2017

Une publication partagée par Otto Schade (@otto_schade) le


La rue est une incroyable source de liberté et un terrain de jeu pour les street artistes.

Le changement de support et le passage de la rue aux galeries ne sont pas toujours faciles à gérer.

Je trouve qu’Osch s’en sort incroyablement bien.

A classic one, now available at Eye Like gallery.

Une publication partagée par Otto Schade (@otto_schade) le


Je ne pouvais pas passer à coté de ce sublime panda.

Osh est très actif sur Twitter où il tweete régulièrement des nouvelles de lui et de ses projets.

Il poste aussi régulièrement de sublimes photos sur Instagram. Je  connais moins bien sa page Facebook.

Bonus street art :  Otto Schade, Camden et Amy Winehouse

Prenez 2 min 19 de votre temps pour regarder cette sublime vidéo d’Otto Schade en train de peindre au pochoir ce portrait d’Amy Winehouse, devenu iconique.

Je reste toujours aussi admiratif du processus de création artistique.

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 3 et 4 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net.  Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime le street art. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A toi, que penses-tu du street artiste Otto Schade ?

 Envie de recevoir mon guide gratuit du street art 2018 avec les 100 meilleures photos de l’année ?

Téléchargez maintenant le guide gratuit du street art 2017.

Ne me laisse pas toute seule !

Découvrez le street artiste chilien Otto Schade alias Osh. Au menu : son travail, ses voyages et son rapport aux réseaux sociaux.

Épingle-moi maintenant sur Pinterest.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *