Temps de Lecture : 6 minutes

Découvre l’exposition street art « 40 street artistes, 1 photographe » organisée par la ville de Bourg-en-Bresse à l’espace H2M. Jef Aérosol, Kaldéa, Kashink, Stew…

Je sais que dans ton esprit Bourg-en-Bresse évoque plus les succulents poulets de Bresse, voire l’incroyable monastère royal de Brou que l’art urbain. Pourtant, Bourg-en-Bresse est une ville très dynamique niveau culturel. Après, je ne vais pas non plus te mentir, le street art reste encore discret.

Et pourtant, quelle agréable surprise de voir qu’une exposition street art était organisée à moins de 20 minutes de chez moi. L’exposition Strokar a été organisée du 8 mai au 29 juillet 2018 à l’espace H2M, dans le centre-ville de Bourg. Elle a été réalisée en partenariat avec l’association bruxelloise Strokar, le thème « 40 street artistes, un photographe ». Au passage, je remercie d’ailleurs Annie qui nous a chaleureusement recommandé cette expo.

Pour les curieux, Annie est une ancienne collègue de ma femme. Elle est professeur d’allemand à la retraite. Avant que j’oublie, tu peux aussi découvrir :

Balade street art à Strokar

Que pouvais-tu voir pendant Strokar ?

Cette exposition associe street art, engagement citoyen et accompagnement des artistes dans des pays défavorisés. Strokar est un peu le regard croisé entre d’un côté, le photographe Fred Atax et de l’autre, 40 street artistes internationaux.Tu en connais même peut-être certains comme Jef Aérosol, Steve Locatelli, Kashink, Kaldea et Toxic…

Personnellement, je connaissais juste Jef Aéorsol, Kashink, Stew, Kaldéa. L’exposition n’est pas très grande, compte environ une heure de visite. Elle se situe dans un bel hôtel particulier du centre-ville de Bourg-en-Bresse.

Qui est Fred Atax ?

D’après la brochure réalisée par la mairie de Bourg-en-Bresse, Fred Atax est reporter et réalisateur. Pendant dix ans, Il a notamment sillonné l’Afrique, l’Amazonie, les Philippines et le Népal. Comme nous pouvons facilement l’imaginer,  il a accumulé une quantité impressionnante de photographies pendant ces voyages.  Pourtant, il décide de ne pas les exposer pour des questions éthiques. L’histoire aurait pu simplement s’arrêter là.

Heureusement, Fred Atax a eu l’idée géniale de proposer à une centaine de street artistes de s’approprier ces clichés et d’en faire le support pour de nouvelles œuvres originales. Les photos sont retravaillées à la peinture, au pochoir ou à la bombe. Elles sont souvent accompagnées de mots. Je suis loin d’être un critique d’art mais le résultat est une vraie réussite artistique et esthétique. Nous pouvons peut-être juste regretter qu’il n’y ait pas plus d’œuvres exposées !

Top 10 de mes street artistes préférés à Strokar

Avant de te dévoiler mes coups de cœur, cette exposition s’inscrit notamment dans le cadre de la Belgitude, un événement culturel et artistique de la ville de Bourg-en-Bresse.

#10 Dada Wa

(Voir photo de couverture), Dada Wa est un peintre autodidacte. Il est notamment spécialiste dans l’art du portrait. Je ne sais pas toi mais moi, cela a été clairement mon plus gros coup de cœur de l’exposition. J’aime énormément l’intensité des couleurs de son travail. Pour la petite histoire, sachez que Dada Wa peint à l’huile. Cela lui impose un travail long et minutieux, en légère contradiction avec le côté urgent et immédiat du street art.

#9 BZT

De son côté, BZT est un artiste urbain, pochoiriste et portraitiste. Il débute le pochoir en 2009 dans les rues de Lille avant de poursuivre son parcours à Paris. Ses sujets de prédilections sont les laissés-pour-compte, les anonymes, la différence et l’injustice. Son style va de la bichromie aux compositions plus techniques. Par exemple, BZT peut utiliser jusqu’à 12 pochoirs différents laissant alors l’impression bluffante d’une photographie.

BZT pour l'exposition street art Strokar à Bourg-en-Bresse
Le street artiste BZT

#8 Darco FBI

Darco FBI est un artiste allemand. Il vit en France où il découvre le graffiti en 1984 et se fait notamment connaître par son style apparenté à la 3D qui a influencé des générations entières de graffeur. Il travaille particulièrement les perspectives et le dynamisme des couleurs et des fonds. Darko FBI est également le cofondateur du groupe FBI créé en 1985 qui réunit des graffeurs de plusieurs nationalités.

.
Le graffeur Darco FBI
Le graffeur Darco FBI

#7 François Coorens

François Coorens est un artiste contemporain  formé à l’école supérieure des arts Saint-Luc de Liège. Il propose un art fun , pop et optimiste. Il aime notamment raconter des histoires autour des héros qui ont bercé son enfance.

François Coorens
L’artiste belge François Coorens

#6 Jo Di Bona

Jo Di Bona a fait ses premières armes sur les murs et sur les trains aux côtés de Nestor & Lek  au début des années 90. Il crée même son propre style le « pop graffiti » qui mélange collages, diverses influences du graffiti et culture pop. Dans son travail, Jo Di Bona rend hommage aux icônes et aux grands personnages de l’histoire. Il travaille également sur des portraits d’anonymes en faisant des petits clins à ses artistes préférés.

Jo Di Bona
Le Pop graffiti de Jo Di Bona

#5 Kaldea

Pour les fidèles du blog, vous savez que j’ai déjà croisé plusieurs fois la route de Kaldea. La 1 ère fois remonte à ma 1 ère visite de la Street Art City de Lurcy-Lévis en 2017. Elle se démarque notamment par son univers artistique influencé par diverses cultures avec parfois un léger style futuriste.

Kaldea pour l'exposition street art Strokar à Bourg-en-Bresse
La street artiste parisienne Kaldea

#4 Kurar

Kurar est également un artiste autodidacte et engagé. Il traite principalement de sujets actuels. Il aime nous pousser à prendre du recul sur nos sociétés qui selon lui, nous incitent trop souvent à l’individualisme et au profit sans limite.

Kurar
Le street artiste Kurar

#3 Ose

Olivier Ose est un nom génial pour un artiste, non ? Il apprécie particulièrement la minutie et la patience qu’exige la technique du pochoir. Pour la petite histoire, ses compositions nécessitent en moyenne entre 100 et 200 heures de découpe au scalpel. Ses sujets de prédilection sont principalement les visages d’inconnus teintés de mélancolie.

Olivier Ose
L’artiste Olivier Ose

#2 Stew

Dans son travail, Stew dépasse l’approche traditionnelle en se qualifiant d’infographeur. Il concilie les créations numériques et le graffiti en utilisant de nombreuses techniques comme la sérigraphie, le collage et le pochoir. Pour les parisiens, vous pouvez voir sa fresque monumentale du héron bleu dans le 13e arrondissement.

Stew dans l'exposition street art Strokar de Bourg-en-Bresse
Le street artiste Stew

#1 Jef Aérosol

Jef Aérosol est un artiste pochoiriste issu de la première vague de street art des années 80. Il a déja peint sur les murs de nombreuses villes comme :

  • Paris,
  • Londres,
  • Rome,
  • Chicago,
  • New York…

Voir épingle Pinterest en bas de page.

À toi, que penses-tu de l’exposition street art Strokart ?

Tu es sur Pinterest ? Moi aussi ! Ne me laisse pas toute seule.

Balade street art à Strokar