Rencontre en 5 photos avec le street artiste Zeso

Rencontre en 5 photos avec le street artiste Zeso

Temps de Lecture : 5 minutes

Découvrez le street artiste français Zeso de New York à la Street Art City. Au menu : son style, son travail, ses voyages et Deported.

Pour cette sixième rencontre (déjà), j’ai choisi le street artiste français Zeso. Adepte du graffiti, Zeso a vécu très longtemps aux Etats-Unis, à New York. Zeso a croisé la route de nombreux graffeurs américains.

Chaque mois, je vous raconte à travers mes photos personnelles de voyage (uniquement),  ma rencontre avec un street artiste.

Première Rencontre Avec le Street Artiste Zeso (Avril 2017, Street Art City)

l'entrée de la Street Art City par le street artiste Zeso

Entrée de la Street Art City

Ma première rencontre avec Zeso est très récente. Elle remonte même à avril 2017 lors de ma première visite à la Street Art City de Lurcy-Lévis (entre Moulins et Nevers). Zeso sera probablement l’un des premiers artistes qui attirera votre regard, impossible en effet  de manquer les trains du métro de New York qui peuplent les murs d’entrée.

le Street Artiste Zeso à la street Art City.

Zeso  a travaillé plus de dix ans dans un restaurant de Manhattan. Il se qualifie avant tout de graffeur. New York a été une grande source d’inspiration pour lui. Il a jonglé pendant plus de dix ans entre ses projets artistiques et son travail au restaurant.

le street artiste Zeso à la Street Art City de Lurcy-Lévis.

Zeso, toujours à la Street Art City

Zeso adore investir des lieux désaffectés pour laisser parler librement son inspiration. La Street Art City a été pour lui un immense terrain de jeu. Il a été parmi les premiers artistes à rejoindre cet incroyable projet. Pour en savoir plus, je vous conseille ma balade street art en 10 photos et mon test complet de la Street Art City.

Il a profité de son séjour américain pour visiter les Etats-Unis. Il aime notamment beaucoup Philadelphie et son Philly Cheesecake, avis aux gourmands.

La Révélation : Deported (Street Art City, Août 2017)

L’exposition temporaire « Deported » consacrée à Zeso

Pour ma deuxième visite sans le savoir, j’allais faire connaissance plus intiment avec lui. Pendant tout le mois d’août, la Street Art City lui a consacré une magnifique exposition temporaire réalisée par Zeso lui-même. La présentation était vraiment originale et véritablement immersive dans son univers.

Nous avons été littéralement enfermés dans une pièce sombre avec une dizaine de toiles accrochées au mur et un poste de télévision. Un film s’est lancé, on a découvert Zeso, visage masqué ou de dos, commencer à nous raconter sa vie. Au fil du film, des éclairages pointent sur ses toiles. Zeso nous a raconté leur histoire, leur anecdote. Le film est vraiment très puissant et l’on n’en ressort pas intact.

« Deported » raconte son parcours à New York et aux Etats-Unis jusqu’à son expulsion par l’immigration américaine lors d’un séjour dans le Texas pour un projet artistique. La Street Art City a été l’un de ses premiers refuges à son retour. En filigrane, on comprend le déracinement et le choc qu’il a subi et les moments noirs qui ont suivi. La Street Art City a été pour lui un véritable refuge jouant un peu le rôle de sas de décompression.

Zeso et New York City

le street artiste Zeso et ses souvenir de New York

Souvenir New Yorkais de Zeso

Zeso a vécu à New York de très longues années et a développé un lien spécial avec la ville. Son métro et ses trains ont été une grande source d’inspiration pour lui comme pour beaucoup de street artistes. Zeso a beaucoup aimé les châteaux d’eau qui coiffent encore les buildings de Big Apple. New York est la ville par excellence du rêve américain.

Ne vous détrompez pas : pour Zeso, New York est une ville où l’argent est roi et la réussite se fait à coup de larme et de sueur. Aux Etats-Unis, contrairement à la France, vous n’avez quasiment pas de filet de sécurité, encore plus quand vous êtes un « clandestin » comme il l’était.

Bonus : Deported, Zeso et la Street Art City

la carte blanche de Zeso à la Street Art City

Le graffiti comme un exutoire avec Zeso

Je dois dire que j’ai été très touché par l’exposition « Deported« . Zeso est vraiment un artiste très attachant. J’espère que l’on entendra vite parler de lui dans un avenir proche. Je lui souhaite en tout cas le meilleur. Encore une fois, je vous invite à découvrir cet endroit magique et inspirant qu’est la Street Art City. Je termine cet article par leur sublime vidéo de teasing.

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 3 et 4 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net.  Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime le street art. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A Toi, que penses-tu du Street Artiste Zeso ?

 Envie de recevoir mon guide gratuit du street art 2018 avec les 100 meilleures photos de l’année ?

Téléchargez maintenant le guide gratuit du street art 2017.

2 réponses
  1. eva dit :

    merci pour cette article car pour mon devoir sur une de c’est œuvres a la street art city je ne trouver aucune info mais ici jai pu en trouver encore merci

    Répondre
    • Guillaume Servos dit :

      Content d’avoir pu t’aider. C’était quelle oeuvre ? A bientôt Eva sur mon blog.

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *