Temps de Lecture : 8 minutes

Tu es fasciné par le monde de la photographie et les histoires qui se cachent derrière chaque cliché ? Alors, tu ne voudras pas manquer cette rencontre exclusive avec Lisa, mieux connue sous le nom de The Darkdoll. Découvre comment cette jeune maman et modèle photo depuis 2017 jongle entre les objectifs et la maternité. Plonge dans son univers où l’art de la photographie rencontre l’authenticité humaine. Prêt à dévoiler les secrets d’une passion qui transcende l’objectif ? Continue ta lecture, tu ne seras pas déçu. N’oublie pas, j’ai aussi d’autres interviews fascinantes que tu ne voudras pas manquer :

AU MENU :

Présentation de The Darkdoll

Peux-tu te présenter en quelques lignes pour ceux ou celles qui ne te connaîtraient pas encore ?

Coucou, moi, c’est Lisa. J’ai 29 ans, jeune maman depuis juin 2022 et modèle depuis 2017. Je passe aussi de temps en temps derrière l’objectif.

Présentation de The Darkdoll
Crédit : The Darkdoll

Ton rapport à la photographie

Peux-tu nous raconter comment tu as commencé à être modèle ?

Avec mon ancien compte Instagram (qui a été supprimé), je publiais quelques photos simples et puis, en 2017, un photographe m’a contactée pour faire un shooting. C’était mon 1er et ça m’a énormément plus. Je me suis trouvé une nouvelle passion et ça ne s’est plus arrêté depuis. J’ai enchaîné beaucoup de shootings et c’est grâce à cela que j’ai aussi rencontré mon compagnon. Prise de cette passion, je me suis lancée en passant aussi derrière l’objectif. Mon cerveau est toujours en ébullition. J’ai toujours pleins d’idées qui fusent.

Que ressens-tu quand tu es seule face à l’objectif ?

Devant l’objectif, seule… Je ne sais pas trop. Je ressens plein de choses que je ne pourrais pas décrire.

Le ressenti de The Darkdoll quand elle est seule face à l'objectif
Crédit : The Darkdoll

Que ressens-tu quand tu vois les photos de toi suite à un shooting ?

J’adore voir le résultat à la fin d’un shooting, voir ce qui en ressort :

  • Ce que l’on peut imaginer,
  • Ce que le photographe et moi avons créé.

J’aime m’attarder sur les détails et le rendu. Me dire ah oui celle-là, elle est super ou parfois me dire, ah mince si j’avais posé comme ça, le rendu aurait été différent. J’aime voir la création dans son ensemble.

Quel est ton rapport à ton corps ? À la nudité ?

Le rapport avec mon corps est très difficile. Je ne l’ai jamais vraiment aimé et je lui trouve toujours des défauts par-ci par-là. Je ne suis pas du tout objective avec mon corps. Et là, depuis ma grossesse, je suis encore plus dure avec. Je vis avec un autre corps, différent qui certes a donné la vie, mais qui ne me plaît pas et qui va être long à remodeler. Après, ce qui est étrange, c’est que j’adore poser nue pour des shootings. Je trouve cela artistique. Quand je suis nue, je me sens libre.

Son rapport au corps
Crédit : The Darkdoll

Quelles sont tes limites en matière de photo ?

Le Porn Art n’est pas quelque chose qui m’attire et je ne me retrouve pas dans ce style. Je resterai toujours dans le nu artistique ou le boudoir, tout en variant les styles et les projets. Je ne ferai jamais de shooting où je pourrais me sentir mal à l’aise ou si le projet ne plaît pas.

Peux-tu nous décrire le déroulement d’un shooting ?

Avant la rencontre, je discute avec le/la photographe du projet et du lieu. Le jour du shooting, on discute ensemble sur le choix des tenues. J’arrive toujours maquillée et coiffée. Cela permet aussi de gagner du temps. Ensuite, on se met en place. Le shooting peut commencer. Il est aussi important de laisser le/la photographe faire ses réglages. J’aime travailler au feeling. Après, si le/la photographe a des idées à me proposer, je suis ouverte à l’écoute. Tout comme moi, il m’arrive aussi de lui proposer des idées. Un bon shooting se déroule dans une bonne entente et le dialogue.

Le déroulement d'un shooting avec The Darkdoll
Crédit : The Darkdoll

As-tu des astuces pour être à l’aise devant l’objectif ?

N’hésite pas à lâcher prise, à te faire confiance, même si parfois, cela peut paraître dur. Joue un rôle. Imagine ce que tu voudrais que ta photo fasse ressentir. Quelle émotion voudrais-tu dégager ? Après, surtout, prends ton temps. Ne te mets pas dans une situation qui pourrait ne pas te plaire ou te mettre mal à l’aise.

Les astuces de The Darkdoll pour être à l'aise devant l'objectif
Crédit : The Darkdoll

Quels conseils donnerais-tu à un.e modèle débutant.e ?

  1. Discute bien avec le/la photographe.
  2. Renseigne-toi si besoin.
  3. Si tu n’es pas à l’aise avec le/la photographe, ne te force pas.
  4. Viens accompagnée si tu peux. J’ai toujours fait cela lors d’un 1er shooting avec un/une photographe que je ne connais pas.
  5. Si tu veux y aller seule, dis à quelqu’un où tu vas.
  6. Si tu as des limites, ne te force pas à les dépasser si tu n’as pas envie.
  7. Surtout, n’oublie pas que tu vas exposer ton corps devant quelqu’un, il faut que tu te sentes à l’aise avec cela.
Les conseils de The Darkdoll pour un modèle débutant
Crédit : The Darkdoll

Que souhaites-tu montrer à travers tes photos ?

Mes émotions, ce que je ressens, mais surtout montrer qu’avec son corps, on peut exprimer beaucoup de choses.

Qui sont les photographes qui t’inspirent ? Avec quel photographe rêves-tu de shooter ?

Je rêverais de shooter avec :

PS : je pourrais en rajouter d’autres, mais la liste serait bien trop longue.

Peux-tu nous partager ta meilleure expérience de shooting ?

Tous mes shootings sont différents, de par le lieu, le thème et le/la photographe. Ils sont chacun une expérience. Après, si je dois vraiment choisir, je dirais mes shootings dans les lieux abandonnés (urbex).

Sa meilleure expérience de shooting
Crédit : The Darkdoll

Ta pire expérience (Il n’y a pas d’obligation, c’est comme tu veux) ?

Pas de réponse de The Darkdoll.

Quel photographe me conseillerais-tu d’interviewer ? Quel.le modèle ?

En photographe,

  • CTRL Shoot (@ctrl_shoot) avec qui j’ai beaucoup évolué en photo, qui est aussi mon compagnon de tous les jours et le père de mon petit bout, il le mérite vraiment.
  • Noëmie Nirat (@noemienirat), elle fait des photos remplies de douceur.

En modèle, @la.rose.de.versailles_ avec qui j’ai fait un sublime duo. Je remercie aussi Cléo Monty d’avoir parlé de moi.

Ton rapport aux réseaux sociaux

Que penses-tu des réseaux sociaux ? Comment les utilises-tu ?

C’est ma façon à moi de communiquer, de m’exprimer et de me donner un peu confiance.

Combien de temps en moyenne chaque jour ?

Je ne préfère pas savoir. J’ai 3 comptes Instagram, alors je n’imagine pas le temps que j’y passe dessus.

Ton réseau social préféré ? Pourquoi ?

Instagram forcément. Après, je passe aussi du temps sur Twitter.

Que penses-tu de Pinterest ? Comment l’utilises-tu ?

Pinterest… Olalala, j’adore, je vais tout le temps dessus pour trouver n’importe quelle inspiration que ce soit pour des shoots ou pour de la décoration. C’est varié et j’adore.

Ton rapport au voyage

Tes 3 coups de cœur en France ? Pourquoi ?

Annecy déjà parce que ma mère n’habite pas très loin, mais surtout parce que j’adore l’ambiance et l’atmosphère que cette ville dégage. Après je n’ai pas d’autre coup de cœur, je n’ai pas beaucoup bougé en France.

À l’étranger ?

Je suis partie en Espagne quand j’étais petite et en Allemagne, mais ça ne compte pas, j’étais une minie-pouce. Depuis, je ne suis pas partie hors de France.

Comment prépares-tu tes voyages ? As-tu des rituels avant de partir ?

Pas vraiment de rituel avant de partir. Après, j’aime que les choses soient prêtes en avance. Je suis quelqu’un de très ordonnée.

Ton prochain projet de voyage ? Pourquoi ?

Pas de projet de voyage prévu à l’étranger, mais j’aimerais partir un jour en Écosse, en Angleterre et au Japon.

La carte blanche de The Darkdoll

Je remercie :

  • Tous les photographes avec qui j’ai pu travailler, qui m’ont fait confiance et avec qui j’ai pu évoluer et apprendre.
  • Mon homme avec qui j’ai partagé beaucoup de shootings qui m’ont fait grandir et qui m’ont appris en tant que modèle et photographe.

Je le remercie aussi de faire partie de ma vie et avec qui j’ai créé ma famille. Merci aux modèles avec qui j’ai pu être en duo et celles que j’ai pu prendre en photo. J’espère que 2023 sera l’année où je pourrai reprendre la photographie en tant que modèle car cela me manque énormément et que je puisse réaliser plein de nouveaux projets. La photographie est un langage dans lequel nous n’avons pas besoin de parler.

Où retrouver The Darkdoll ?

Tu peux retrouver The Darkdoll sur :

À toi, une question à poser à The Darkdoll ?

Et voilà, notre voyage dans l’univers de The Darkdoll touche à sa fin. Tu as découvert les facettes multiples de Lisa, une femme qui ne se laisse pas enfermer dans une seule case. Entre la photographie, la maternité et les réseaux sociaux, elle nous a montré qu’il est possible de suivre ses passions tout en restant authentique. Si cette interview t’a inspiré, n’hésite pas à suivre The Darkdoll sur ses différents réseaux sociaux pour ne rien manquer de ses futurs projets. Et toi, quelle sera ta prochaine aventure ?

Avec The Darkdoll, Modèle Photo