Que pensent les vignerons du digital ? De Facebook ? Quelles sont leurs attentes et leurs peurs ? Découvrez mon étude sur la transformation digitale auprès des vignerons du Beaujolais.

Transformation digitale : l’opinion des vignerons du Beaujolais

Temps de Lecture : 11 minutes

Que pensent les vignerons du digital ? De Facebook ? Quelles sont leurs attentes et leurs peurs ? Découvrez mon étude sur la transformation digitale auprès des vignerons du Beaujolais.

Pourquoi cette étude ?

Chaque jour, pour ma veille, je lis énormément de choses  sur le digital, les réseaux sociaux, les stratégies de communication et j’ai souvent l’impression qu’il y a un écart entre les professionnels du digital et le terrain !

Dans le cadre de mon activité professionnelle, j’aide mes clients à générer des clients avec internet et les réseaux sociaux. Avec leurs retours, je sais que j’ai un réel impact sur leur activité professionnelle .

Habitant dans l’Ain (près de Châtillon-sur-Chalaronne), je suis un vrai amoureux de la région du Beaujolais. Quel plaisir de se promener au milieu des vignes !

Et là, je me suis rendu compte que je connaissais très mal leurs attentes, leurs peurs. Et si simplement, je leur posais directement la question.

Avant que j’oublie, vous pouvez aussi découvrir mes articles :

Un peu de méthode

D’abord, j’ai collecté à la main un fichier de 135 adresses mail à partir des divers annuaires professionnels disponibles sur Internet.

Ensuite, j’ai conçu un questionnaire de 22 questions sur leur :

  • Présence sur internet
  • Présence sur les réseaux sociaux,
  • Stratégie commerciale,
  • Attentes,
  • Peurs…

Après, j’ai conçu un mail où je leur expliquais très simplement le pourquoi de ma demande avec un lien vers un Google Forms (application Google gratuite pour faire des études).

Prêt (e) ? Je peux cliquer sur le bouton ENVOYER.

Les résultats, une semaine après

Une semaine après, voici le bilan :

  • 51 mails ouverts, soit 37% de taux d’ouverture. Pour du cold emailing (personnes qui ne te connaissent pas), c’est un excellent résultat !
  • 17 clics soit 33% de taux de clic. Pour vous donner un ordre d’idée, j’obtiens un taux de clic moyen de 6 % pour les newsletters de mon blog.
  • 17 questionnaires commencés et 17 questionnaires validés soit 100% de réussite. Ouf, le questionnaire plait et intéresse !
  • 13 vignerons (soit 76 %) qui me laissaient leur mail pour recevoir les résultats de l’étude. Un grand MERCI pour leur confiance.

Autant vous avouez que j’étais très content à la lecture des résultats, c’est bon de voir que le travail paie.

D’ailleurs, on me souffle à l’oreillette que c’est l’heure de passer à l’analyse.

Voici les dix enseignements que j’ai tirés de cette étude.

#10 81,3 % des vignerons du Beaujolais ne sont pas ou peu présents sur les réseaux sociaux

Voici la première question :

où en est votre domaine en matière de réseaux sociaux ? Vignerons du Beaujolais

Les réseaux sociaux

37,5 % des vignerons du Beaujolais déclarent n’être quasiment pas sur les réseaux sociaux.

43,8 % déclarent être peu actifs sur les réseaux sociaux.

12,5 % sont présents et actifs sur les réseaux et seulement 6,3 % utilisent les réseaux sociaux pour interagir avec leurs clients .

Bref, niveau réseaux sociaux, il y a clairement une énorme réserve de croissance si les vignerons du Beaujolais prennent conscience des bienfaits des réseaux sociaux pour tisser un lien étroit avec leurs clients.

Prêt (e) pour la suite ?

#9 31,3 % des vignerons du Beaujolais n’ont pas de site internet pour leur domaine

C’est probablement le chiffre que j’ai trouvé le plus préoccupant. Pourquoi ?

Dans le monde du B2C (entreprises aux consommateurs), 80 % des consommateurs consultent internet avant de faire un achat.

Par exemple, je suis sûr que vous avez déjà surpris quelqu’un au rayon « vins » de votre grande surface préférée chercher sur son smartphone les avis ou les notes d’experts  pour telle ou telle bouteille de vin.

Si, si, souvenez-vous bien, lol !

31,3 % des vignerons du Beaujolais n'ont pas de site internet pour leur domaine. Ne pas être là où le consommateur vous cherche est un pari risqué. Les vignerons peuvent-ils vraiment se permettre de se couper de 80 % de leurs acheteurs potentiels ?

Et alors, pourquoi ne sont-ils pas sur Internet ?

Un peu de patience…

C’est l’heure de la première question ouverte du questionnaire.

Voici les résultats :

  • 40 % déclarent faire confiance à l’office du tourisme.
  • 40 % invoquent le manque de temps.
  • 20 % disent que c’est un projet en cours.

D’un point de vue extérieur, je ne savais pas que l’office du tourisme était là pour vendre des bouteilles de vin et vous ?

Concernant le manque de temps, cela cache probablement des peurs conscientes ou inconscientes plus profondes. Je vais vous en parler plus tard (#teasing).

#8 88,2 % des vignerons du Beaujolais sont présents sur Facebook

Oufff…

En détail :

  • 29,4 % sont sur Instagram.
  • 29,4% sont sur LinkedIn.
  • 6 % sur Twitter.
88,2 % des vignerons du Beaujolais sont présents sur Facebook. transformation digitale

Les vignerons du Beaujolais et Facebook.

PS : plusieurs réponses étaient possibles.

Qu’en pensez-vous ?

Rien de trop surprenant…

C’est même assez cohérent avec le comportement des consommateurs qui sont eux-aussi très massivement sur Facebook.

Et à titre personnel ?

N° 1 Facebook 82,4 %

N°2 LinkedIn 41,2 %

N°3 Instagram 29,4 %

41,2 % des vignerons du Beaujolais sont présents sur LinkedIn à titre personnel.

41,2 % des vignerons du Beaujolais sont présents sur LinkedIn à titre personnel

LinkedIn et les vignerons du Beaujolais

Personnellement, j’ai été surpris de voir qu’autant de vignerons étaient sur LinkedIn.

Je pense que LinkedIn peut offrir de belles opportunités à condition de bien maîtriser les codes de ce réseau social professionnel très axé B2B.

En savoir plus :

Guide complet du personal branding sur Linkedin

#7 64,7 % déclarent vouloir développer des actions pour attirer les clients à eux car les méthodes traditionnelles de vente sont de moins en moins efficaces

Concernant leur stratégie commerciale :

  • 64,7 % des vignerons du Beaujolais déclarent vouloir développer des actions pour attirer les clients à eux car les méthodes traditionnelles de vente sont de moins en moins efficaces ;
  • 17,6 % déclarent ne pas avoir de stratégie précise ;
  • 17,6% déclarent utiliser déjà les réseaux sociaux pour trouver des prospects et fidéliser leurs clients existants.

Nous pouvons remarquer le besoin criant de conseil et d’analyse en matière digitale.

Toujours là ?

#6 35,8 % ne prennent jamais ou rarement la parole lors de conférences, tables rondes, salons, foires, associations organisés par des clients ou syndicats professionnels

Le fameux isolement des agriculteurs ou l’effet tête dans le guidon de l’entrepreneur surmené ?

A creuser…

#5 100 % des vignerons  sont conscients que leurs clients sont sur les réseaux sociaux

En détail, cela donne :

  • 82,4 % déclarent qu’une partie de leurs clients sont sur les réseaux sociaux.
  • 17,6 % qui déclarent que leurs clients sont sur les réseaux sociaux.
  • Mais 0 % qui déclare que leurs clients sont très actifs sur les réseaux sociaux.

Bonne nouvelle, les vignerons sont conscients du rôle des réseaux sociaux.

Et leurs collègues  ?

En détail,

  • 47,1 % des vignerons du Beaujolais déclarent que leurs concurrents ont une page entreprise sur les réseaux sociaux.
  • 23,5 % disent que leurs concurrents sont sur les réseaux sociaux via leurs employés ou leurs points de vente.
  • 17,6 % pensent que leurs concurrents sont très actifs sur les réseaux sociaux en tant que marque et via leurs employés ou leurs points de vente.
  • 11,8 % déclarent que leurs concurrents ne sont pas sur les réseaux sociaux.

#4 Attentes vis à vis des réseaux sociaux : 88,2 % améliorer la visibilité de leur domaine et image de marque

En détail, cela donne :

  • 88,2 % pour améliorer la visibilité de leur domaine et pour améliorer leur image de marque.
  • 58,8 % pour augmenter leurs ventes.
  • 52,9 % pour générer des prospects.
  • 29,4 % pour fidéliser leurs clients.

Bref, les vignerons du Beaujolais considèrent plus les réseaux sociaux comme un outil de communication que d’acquisition de clients.

Serait-ce le signe d’une certaine défiance ? Suspense, suspense…

Et leurs peurs ?

Les principales peurs des vignerons sont :

  • Le manque de temps pour 36 %,
  • Le respect de la vie privée pour 17,6 %,
  • La gestion des commentaires négatifs et des bad buzz pour 11,8 %

Citons aussi le prix (6 %) et la peur de mal faire (6 %). A noter que 17,6 % ne ressentent aucune peur vis à vis des réseaux sociaux.

PS : la question était ouverte.

#3 60 % n’ont pas l’intention de faire de la publicité Facebook

Etant notamment spécialisé dans la publicité Facebook et Google, j’étais impatient de découvrir ces chiffres.

60 % n’ont pas l’intention de faire de la publicité Facebook (49 % répondent NON + 11 % ne se savent pas / ne se prononcent pas).

Avec la baisse de visibilité organique des pages Facebook, c’est un élément plutôt inquiétant.

Pourtant, le ticket d’entrée est de l’ordre de 5 à 10 € / jour en dépense publicitaire + les frais du consultant (création + configuration).

C’est loin d’être excessif quand on pense aux possibilités de ciblages ultra précises, aux différents formats proposés et au retour sur investissement.

En savoir plus :

10 Astuces à connaître avant de dépenser 600 € en Facebook Ads

Et la publicité Google (Google Ads) dans l’histoire ?

Les vignerons sont encore plus réticents concernant la publicité Facebook.

70 % n’ont pas l’intention de faire de la publicité Google (52 % répondent NON + 17 % ne se savent pas / ne se prononcent pas).

Pourtant, la publicité Google est un élément redoutablement efficace pour se positionner en haut des résultats naturels pour les requêtes de recherche les plus fréquentes des utilisateurs même son prix tend à augmenter.

#2 Seulement 6 % jugent extrêmement importants internet et le digital dans le développement de leur domaine

Je suis tellement choqué (lol) que je le répète une deuxième fois.

Seulement 6 % des vignerons du Beaujolais jugent extrêmement importants internet et le digital dans le développement de leur domaine. C’est à dire qu’ils répondent 9 ou 10 à la question :

Seulement 6 % des vignerons du Beaujolais jugent extrêmement important internet et le digital dans le développement de leur domaine

Et concernant Google ?

C’est pire…

0 %, oui 0 %, jugent extrêmement important Google dans le développement de leur domaine. C’est à dire qu’ils répondent 9 ou 10 à la question :

0 % jugent extrêmement important Google dans le développement de leur domaine. C'est à dire qui répondent 9 ou 10 à la questionEt les réseaux sociaux ?

6 %, même chiffre qu’Internet et le digital.L'importance des réseaux sociaux pour les vignerons du Beaujolais

Toujours là ?

Et l’importance de Facebook pour les vignerons du Beaujolais

18 % des vignerons du Beaujolais jugent extrêmement important Facebook dans le développement de votre domaine.

C’est à dire qu’ils répondent 9 ou 10 à la question :

18 % des vignerons du Beaujolais jugent extrêmement important Facebook dans le développement de votre domaine.
Et Instagram ?

Même constat que pour Google, 0 %, oui 0 %, jugent extrêmement important Instagram dans le développement de leur domaine.

C’est à dire qu’ils répondent 9 ou 10 à la question :

Même constat que pour Google, 0 %, oui 0 %, jugent extrêmement important Instagram dans le développement de leur domaine.
Pire, 41 % jugent totalement inutile Instagram (note de 0 ou 1).

Pourtant, Instagram est le réseau social qui monte, qui monte.

La publicité y est bon marché. On peut même atteindre un coût par action de 1 centime. En plus, Instagram est particulièrement bien indiqué pour améliorer la visibilité de sa marque (le branding si cher au marketeur).

Et les autres, on en parle ?

53 % jugent totalement inutile Twitter (note de 0 ou 1).

Pauvre petit oiseau bleu…

53 % jugent totalement inutile Twitter (note de 0 ou 1)
Pour LinkedIn, c’est à peine mieux.

53 % le jugent totalement inutile. C’est peut-être moins étonnant quand on sait que LinkedIn est très orienté B2B.

Pour LinkedIn, c'est à peine mieux. 53 % le jugent totalement inutile

Sans surprise, malheureusement, 59 % jugent Pinterest totalement inutile.

Et pourtant même principe que pour Instagram, Pinterest est le réseau social qui monte.

Il offre de belles possibilités de publicité à des prix très bas (coût par clic de 10 centimes).

Au passage, Pinterest n’est pas vraiment un réseau social comme nous l’entendons (pas de fils mais des tableaux où l’on épingle les contenus que l’on souhaite conserver).

Personnellement, je parlerais plus de moteur de recherche visuel.
Sans surprise, malheureusement, 59 % jugent Pinterest totalement inutile

#1 59 % des vignerons du Beaujolais n’ont pas de stratégie de contenu marketing

Dans le détail, cela donne :

  • 59 % qui n’ont aucune stratégie de contenu marketing mais 17,6 % qui y pensent sérieusement.
  • 41 % ont des contenus mais ne les utilisent pas assez.
  • 0 % les diffuse via un blog ou/et les réseaux sociaux.

Là, nous voyons bien le manque de stratégie et probablement aussi la peur de mal faire.

Que retenir de cette étude sur la transformation digitale des vignerons du Beaujolais ?

Pour moi, les chiffres clés de cette étude sur la transformation digitale sont :

  1. 81,3 % des vignerons du Beaujolais sont pas ou peu présents sur les réseaux sociaux ;
  2. 6 % jugent extrêmement importants internet et le digital dans le développement de votre domaine ;
  3. 59 % des vignerons du Beaujolais n’ont pas de stratégie de contenu marketing.

Pour conclure, je voulais vraiment remercier sincèrement tous les vignerons du Beaujolais qui ont pris 3-4 minutes de leur temps précieux pour répondre à ce questionnaire et de la confiance qu’ils m’ont témoignée.

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 3 et 4 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net.  Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime le marketing. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A vous, quelles sont les chiffres qui vous ont le plus marqué dans cette étude sur les vignerons du Beaujolais ?

Les solutions que je propose

Entreprises du B2B, du tourisme ou de l’art, je peux vous aider à :

Ne me laisse pas toute seule !

Que pensent les vignerons du digital ? De Facebook ? Quelles sont leurs attentes et leurs peurs ? Découvrez mon étude sur la transformation digitale auprès des vignerons du Beaujolais.

Épingle-moi maintenant sur Pinterest.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *