Temps de Lecture : 7 minutes

Découvre mon interview avec Lise Slimane de la Minute Freelance, formatrice et coach. Au menu : son rapport au freelancing, aux réseaux sociaux et au voyage.

Pour cet épisode 47, je te présente Lise Slimane, créatrice de la Minute Freelance, formatrice et coach (laminutefreelance.fr).

Avant que j’oublie, tu peux également découvrir mes interviews avec :

Découvre mon interview avec Lise Slimane de la Minute Freelance, formatrice et coach. Au menu : son rapport au freelancing, aux réseaux sociaux et au voyage.

Présentation de Lise Slimane

Peux-tu te présenter en quelques lignes pour ceux ou celles qui ne te connaîtraient pas encore ?

Je m’appelle Lise Slimane. J’ai 31 ans et je suis formatrice et coach. 

Chaque trimestre, j’accompagne une dizaine d’indépendants dans le lancement et le développement de leurs activités avec La Minute Freelance, mon école en ligne !

Lorsque je ne travaille pas, j’écris, je pratique le yoga et je voyage. J’ai adopté un style de vie nomade : je parcours le monde à la recherche des meilleurs espaces de coworking (et des plus belles plages).

Lise Slimane
Lise de la Minute Freelance
Crédit : Lise Slimane

Ton rapport au freelancing

Peux-tu nous présenter ton parcours professionnel ?

J’ai toujours été à mon compte.

Lorsque j’étais encore étudiante, j’ai co-fondé Captiz – une startup spécialisée dans le sous-titrage de films. Nous partions de 0, c’était intense. 3 ans plus tard, la boite a été rachetée et je me suis lancée en freelance. 

Comme je cherchais encore ma voie, j’ai porté de nombreuses casquettes :

  • Product owner,
  • Consultante,
  • Rédactrice… 

Un jour, on m’a proposé une mission en tant que formatrice business.

Je suis tombée amoureuse du secteur de l’éducation en ligne et j’ai lancé ma propre école en 2019 !

Pourquoi es-tu devenue freelance ?

À l’origine, j’ai choisi le freelancing pour la liberté. J’aime choisir mes clients, mes horaires et mon lieu de travail.

Lise Slimane

Aujourd’hui, c’est la variété de mon quotidien qui me motive.

Je jongle entre les rendez-vous clients, la création de mes formations, le marketing digital et la comptabilité !

Aucune journée ne ressemble à une autre, c’est très stimulant.

Pourquoi es-tu devenu freelance ?
Crédit : Lise Slimane

Quelles sont les principales qualités nécessaires pour être freelance ?

  1. Aimer son métier avec passion, pour développer une expertise solide et sortir du lot.
  2. La résilience, pour surmonter les difficultés et s’adapter. Quelqu’un qui baisse les bras au 1er échec n’ira pas bien loin en tant que freelance.
  3. Être visionnaire, pour apporter aux clients des idées novatrices de façon proactive.

Quelles sont les principales difficultés que tu as rencontrées dans ton parcours de freelance ? Comment les as-tu surmontées ?

Au démarrage, j’étais trop dispersée. Je voulais offrir trop de services, à trop de cibles différentes. 

J’ai appris à faire des choix, et je me suis spécialisée. Cela a boosté mon activité.

Ton meilleur souvenir avec un client ?

L’une de mes clientes a réservé une session de coaching au milieu de sa traversée du GR10. Elle utilisait son smartphone et la 3G depuis son refuge, en pleine montagne.

J’étais très émue de faire partie de son voyage. Cet appel m’a aussi rappelé qu’aujourd’hui on peut travailler de partout. Le professionnel se greffe au personnel, et pas l’inverse. 

J’ai beaucoup d’autres anecdotes similaires, car j’accompagne mes clients sur un projet de vie. Ils me parlent de leurs familles, de leurs projets personnels…

Parfois, nous devenons amis ou nous nous rencontrons en voyage. Humainement, mon quotidien est très riche.

Ton pire souvenir avec un client/prospect ?

Lorsque j’ai débuté dans la formation, je n’ai pas écouté mon intuition et j’ai accepté d’accompagner une cliente qui ne semblait pas coachable.

Elle venait en confrontation de toutes mes suggestions et ne travaillait pas sur son business. Je redoutais nos rendez-vous. Au bout de quelques séances, j’ai bien compris que je ne pourrais pas l’aider. 

Après discussion, elle m’a avoué ne pas être motivée et nous avons arrêté la collaboration. S’en est suivie une remise en question de plusieurs mois, durant laquelle j’ai mis en pause mon activité de formatrice. 

Depuis, mes programmes sont accessibles sur candidature. J’ose choisir mes clients, même si cela a une répercussion sur mon chiffre d’affaires. Je préfère être heureuse dans chacun de mes contrats.

Tes conseils pour un(e) freelance qui débute ?

  • Ne pas attendre que tout soit parfait pour se lancer ;
  • Oser prendre contact avec ses clients idéaux ;
  • Connaître sa valeur et refuser de brader son travail.
Les conseils  de Lise (la Minute Freelance) pour un(e) freelance qui débute
Crédit : Lise Slimane

Tes astuces pour être productive ?

  • Avoir un espace de travail dédié, rangé et lumineux ;
  • Le time-boxing : bloquer des créneaux dans son agenda, pour réaliser des tâches spécifiques dans un temps imparti. 
  • Ranger son téléphone dans une autre pièce, et bloquer les réseaux sociaux pour rester concentré (j’utilise l’application “self-control” sur Mac). 

Ton rapport aux réseaux sociaux

Que penses-tu des réseaux sociaux ? Comment les utilises-tu ?

Je suis fascinée par toute la valeur que les réseaux sociaux apportent dans nos vies, lorsqu’ils sont bien utilisés.

Ils nous permettent de trouver l’inspiration, d’apprendre, de créer des liens et de développer nos projets – à partir d’un simple smartphone !

De mon côté, j’utilise les réseaux sociaux pour trouver mes clients et faire de la veille. J’ai une stratégie de marketing de contenu, qui fonctionne plutôt bien.

Lise Slimane

Combien de temps en moyenne chaque jour ?

Chaque mois, je dédie 2 jours à l’écriture et à la planification de mes publications sur mes différents réseaux (Instagram, Facebook, Pinterest).

À cela s’ajoutent 1 à 2 heures – au quotidien – pour créer des contenus spontanés, répondre à mes messages, suivre les nouvelles de ma communauté et réaliser une veille.

Ton réseau social préféré ? Pourquoi ?

Instagram est mon grand favori.

J’aime le storytelling visuel : il est possible de transmettre beaucoup plus par la photographie que par l’écrit. Ne dit-on pas qu’une image vaut 1 000 mots ?

Mais ma réponse n’est pas impartiale. Je suis fan d’Instagram parce que – avant toute chose, ce réseau m’apporte 70% de mes clients !

Ton rapport au voyage

Tes 3 coups de cœur en France ? Pourquoi ?

  • Bordeaux. Ville à taille humaine, proche de l’Océan, avec un écosystème entrepreneurial dynamique.
  • Biarritz et le pays basque. Beauté des paysages et douceur de vivre.
  • Paris pour ses opportunités professionnelles, l’art et la culture à chaque coin de rue !

A l’étranger ?

  • Bali, pour sa culture et ses couchers de soleil ;
  • Le Nicaragua, avec des paysages à couper le souffle ;
  • Koh Phangan (Thaïlande) pour son eau turquoise.

Comment prépares-tu tes voyages ? As-tu des rituels avant de partir ?

Je choisis d’une destination, j’explore Pinterest pour tracer mon itinéraire et je m’informe sur la communauté des digital nomades grâce au site Nomad List (nomadlist.com).

Ton prochain projet de voyage ? Pourquoi ?

  • Taghazout, au Maroc, pour prendre des cours de surf ;
  • Un road trip au Costa Rica, pour m’inspirer en pleine nature ;
  • Le Vietnam, pour un dépaysement complet !

Comme je voyage en travaillant, je recherche surtout une communauté de Digital Nomades, des infrastructures stables (internet, routes, logements), le tout à proximité de l’océan. 

Lise Slimane

La carte blanche de Lise Slimane

Certains freelances ont des difficultés à trouver des missions rémunérées dignement. Le plus souvent, il ne s’agit pas d’un problème de marché, mais d’un mauvais positionnement.

L’erreur des débutants consiste à être trop généraliste. Le problème de cette stratégie, c’est que rien ne les distingue des autres. Ils se retrouvent ainsi en concurrence avec des prestataires moins chers, parfois basés à l’étranger.

Pour s’extraire de cette course au prix le plus bas, il faut se spécialiser.

Je sais que cette stratégie est difficile, mais elle est nécessaire. On a l’impression de se fermer des portes mais, au contraire, on renforce ses chances de réussir.

Pourquoi devenir l’expert d’une thématique précise ?

  • Avoir un message clair qui va toucher les prospects ciblés en plein cœur !
  • Définir une proposition de valeur alléchante, qui facilitera la vente 
  • Devenir excellent dans son domaine, obtenir de très bons résultats et pouvoir augmenter ses tarifs en conséquence. 

Que faire quand on ne sait pas quoi choisir ?

Se jeter à l’eau avec une 1ère idée, et l’améliorer au fil des retours et des missions.

Rien n’est ancré dans le marbre, on peut réinventer son business au quotidien. C’est ça, d’ailleurs, la beauté du freelancing !

Où retrouver Lise Slimane ?

Tu peux retrouver Lise Slimane sur :

Tout pour être freelance de Lise Slimane

Un grand merci à Lise Slimane que j’ai découverte sur l’excellent podcast Tribu Indé d’Alexis Minchella. Cet épisode m’avait beaucoup touché et j’avais vraiment envie de vous faire connaitre Lise sur le blog.

Je l’avais contactée lors du confinement et puis je l’ai relancée très récemment.

En 24 heures, tout l’interview était bouclée. Morale de l’histoire : relancer tant que tu n’as pas eu un NON ferme et définitif !

A toi, une question à poser à Lise Slimane ?

Tu es sur Pinterest ? Moi aussi ! Ne me laisse pas toute seule.

Découvre mon interview avec Lise Slimane de la Minute Freelance, formatrice et coach. Au menu : son rapport au freelancing, aux réseaux sociaux et au voyage.