Temps de Lecture : 6 minutes

Découvre mon interview avec Manon Bril de la chaîne YouTube C’est Une Autre Histoire. Son rapport à YouTube, aux réseaux sociaux et au voyage.

Pour cet épisode 7, je te présente Manon Bril et sa chaîne YouTube « C’est une autre histoire » qui compte plus de 594 000 abonnés.

Manon nous parle d’histoire autrement : « C’est de l’histoire. Mais en drôle. C’est de l’histoire drôle ».

Avant que j’oublie, tu peux également découvrir mes interviews avec :

Découvre mon interview avec Manon Bril de la chaîne YouTube C'est Une Autre Histoire. Son rapport à YouTube, aux réseaux sociaux et au voyage.

Présentation de Manon Bril

Peux-tu te présenter en quelques lignes pour ceux ou celles qui ne te connaîtraient pas encore ?

Je suis doctorante en histoire à Toulouse. Je soutiens dans quelques mois.

Depuis 2 ans, je tiens la chaîne YouTube « C’est une autre histoire« .

Manon Bril
Crédits : Alice Giorgi et Manon Bril

Ton rapport avec ta chaîne YouTube

Pourquoi as tu décidé de te lancer dans la création de ta chaîne ?

En avril 2015, j’ai participé au concours de vulgarisation « Ma thèse en 180 sec », pour lequel on avait une formation à la médiation scientifique.

J’ai remporté le prix du public à la finale régionale Midi-Pyrénées, ce qui était très gratifiant et signifiait pour moi qu’il pouvait y avoir un public pour le genre de sujet et le ton qui sont les miens.

J’ai ensuite participé avec un ami caméraman à un petit concours de courts métrages sur la ville de Toulouse.

On a fait la vidéo de « Toulouse au détail » et on l’a postée sur Vimeo en juin 2015 pour la montrer aux potes (j’avais pas encore de chaîne youtube).

Là, ça a fait un petit buzz au niveau local : 80 000 vues en une semaine, c’était incroyable pour moi qui était une inconnue totale !

Suite à ça, j’ai décidé de combiner les deux expériences : la vidéo et la vulgarisation sur des sujets qui sont les miens (principalement l’Antiquité) et en septembre 2015 j’ai lancé la chaîne.

C'est une autre histoire sur YouTube

Peux-tu nous présenter ta chaîne ?

La chaîne « C’est une autre histoire » parle d’histoire autrement, comme son nom l’indique.

L’idée c’est de dépoussiérer un peu l’histoire et de casser son image élitiste et ennuyeuse.

J’utilise pour ça un ton très familier, un humour potache, un habillage urbain avec une musique hip hop réalisée par mon musicien attitré Otaam. Il y a plusieurs types d’émissions sur la chaîne.

Le « relooking mythologique » présente une divinité issue de la mythologie gréco-romaine, qui elle était dans l’antiquité, puis des réappropriations qui en sont faites au fil de l’histoire jusqu’à nos jours dans la pop culture, le cinéma, la pub etc..

Les « Tu vois le tableau » ont pour but d’éduquer le spectateur novice au musée. Il ne s’agit pas d’histoire de l’art (on parle pas de l’artiste, du courant artistique, de la technique) mais bien d’apprendre à reconnaître qui sont les personnages représentés, les histoires racontées, en identifiant les codes de représentation récurrents des artistes.

Les « villes au détail » présentent les villes par le biais de petites anecdotes culturelles et insolites, loin des circuits traditionnels touristiques.

Les « vlogs de thèse » me permettent de partager mon expérience en tant que doctorante et de permettre aux gens de comprendre en quoi consiste la rédaction d’une thèse en histoire.

Depuis l’été 2017, j’essaye aussi de diversifier avec des sujets plus variés qui ne rentrent pas forcément dans les catégories de ces émissions et parlent d’histoire en général et sortent un peu de l’Antiquité et de la mythologie.

Combien de temps passes tu en moyenne pour créer une vidéo ?

Ça dépend complètement de la durée de la vidéo, de ce qu’on filme et de à quel point c’est éloigné de ma spécialité. Un « Tu vois le tableau » est très facile à faire et demande peu de recherche. Il me faut maximum 3 ou 4 h pour l’écrire.

Il représente généralement deux heures de tournage et 2 à 3 jours de montage.

Un relooking mythologique demande plutôt au moins une semaine de lecture et d’écriture (tout mis bout à bout car la journée je bosse sur ma thèse et je fais de la vidéo le soir).

C’est une bonne journée de tournage et au moins une semaine de montage. Les villes au détail sont assez faciles à écrire mais le tournage est très long, il faut se balader partout, ça peut prendre plusieurs jours.

Le montage prend bien une semaine aussi.

Le vlog de thèse est ce qui me demande le moins de travail. Zéro écriture, je filme au fur et à mesure de ma semaine, lorsque j’ai une idée, une réflexion à faire partager en fonction de ce qui m’arrive. Ça doit prendre 4/5h de montage seulement.

Peux tu nous expliquer comment tu procèdes ? Les différentes étapes ?

Il y a d’abord l’écriture, donc tout dépend si c’est mon domaine de spécialité ou non. Je fais d’abord des recherches documentaires en ligne, puis je complète avec des livres en allant à la bibliothèque si je n’ai pas tout ce dont j’ai besoin ou si je ne suis pas satisfaite de la fiabilité des sources que j’ai trouvées.

Si ce n’est pas mon domaine, je demande à des spécialistes de relire (des fois je le fais aussi quand c’est mon domaine mais que c’est un peu touchy).

Ensuite il faut que je retrouve mon caméraman et ami Bart, qui habite à Paris (moi je suis à Toulouse), soit je monte, soit il descend. On tourne. C’est moi qui monte. J’utilise la musique d’Otaam, notre musicien. Je poste et je gère les réseaux sociaux.

Tes conseils pour un/une débutant(e) qui voudrait se lancer ?

Il faut aimer ce qu’on fait. Ne pas chercher à faire un truc qui marche, mais un truc qu’on aime.

Déjà parce que souvent ça marche pas donc il faut au moins aimer pour apprécier !!

Essayez de trouver votre propre patte tout en vous inspirant de ce que vous aimez. C’est important d’avoir son propre truc évidemment mais regardez ce qui se fait sur YouTube et nourrissez-vous de tout ça.

Réfléchissez à ce qui vous semble fonctionner et ne pas fonctionner et pourquoi.

Le montage est primordial, ça fait partie de l’écriture de la vidéo, observez ce qui se fait, pourquoi vous aimez ou non. Testez des trucs etc.

Et sinon il faut se préparer au fait de s’afficher publiquement, avec les bons ou les mauvais commentaires.

C’est incontournable, il faut les accepter car ils sont inévitables. Si on veut être moins exposé, on peut ne pas montrer son visage.

Ton rapport aux réseaux sociaux

Que penses-tu des réseaux sociaux ? Comment les utilises tu ?

Je me sers principalement de Twitter. Il paraît qu’il faut être sur instagram maintenant, j’ai fait un compte mais je m’en sers pas énormément, faudrait que je rattrape un peu haha.

Combien de temps en moyenne chaque jour ?

Aucune idée, mais beaucoup trop. C’est ma pause etc.

Ton réseau social préféré ? Pourquoi ?

Twitter parce que j’y mets plus de blagounettes etc. C’est plus rapide et marrant même si c’est un nid à dramas.

Ton rapport au voyage

Tes 3 coups de cœur en France ? Pourquoi ?

La côte basque et l’Aveyron pour les souvenirs d’enfance, Paris pour la culture et les amis, la Bretagne pour la beauté du site.

A l’étranger ?

L’Australie – New York et San Francisco – la Thaïlande.

Ton prochain projet de voyage ? Pourquoi ?

Je rentre tout juste du Cambodge, c’était pour les vacances et destination safe pour une nana toute seule, qui me rappelait justement la Thaïlande.

La prochaine je ne sais pas encore, mais on va beaucoup voyager pour la chaîne, ça dépend de ce que la production me trouve !

Où retrouver Manon Bril ?

Tu peux aussi retrouver Manon Bril sur :

Un grand merci encore à Manon pour sa grande réactivité.

A toi, une question à poser à Manon Bril ?

Tu es sur Pinterest ? Moi aussi ! Ne me laisse pas toute seule.

Découvre mon interview avec Manon Bril de la chaîne YouTube C'est Une Autre Histoire. Son rapport à YouTube, aux réseaux sociaux et au voyage.