Tu es à Grenoble ? Tu aimes le street art ? Découvre ma balade dans les quartiers de Grand Place, Capuche, Berriat avec son itinéraire détaillé en bonus.

Street art Grenoble : Grand Place, Capuche, Vallier

Temps de Lecture : 9 minutes

Tu es à Grenoble ? Tu aimes le street art ? Découvre ma balade dans les quartiers de Grand Place, Capuche, Vallier avec son itinéraire détaillé en bonus.

Si tu es un(e) fidèle, tu sais que j’ai déjà consacré un bel article à l’art urbain à Grenoble (voir ma balade street art au départ de l’esplanade Andry Farcy).

Cette fois, je vais uniquement me concentrer sur les quartiers de :

  • Grand Place (Villeneuve),
  • Teisseire,
  • Capuche,
  • Berriat.

Au programme : Gris One, Van Hillik, Monkey Bird, Srek, Atom Ludik…

Vue la richesse de la scène urbaine de Grenoble qui est en plus boostée par son festival (streetartfest.org), il n’est pas non plus impossible que je consacre d’autres articles sur le street art à Grenoble dans les prochaines semaines.

(Voir article « Street art à Saint-Martin-d’Hères et Pont-de-Claix« )

Affaire à suivre…

Avant que j’oublie, tu peux aussi découvrir le street art à :

Gris One (6 rue Frederico Garcia, Teisseire, Grenoble)

Gris One est un street artiste chilien depuis 2001. Avec ma femme, nous avons eu un gros coup de cœur pour cette fresque hyper colorée.

Gris One, 6 rue Frederico Garcia, Teisseire, Grenoble.
Gris One (6 rue Frederico Garcia, Teisseire, Grenoble)

Pour lui, chaque fresque avant sa création doit être pensée en fonction de :

  1. Lieu,
  2. L’humeur du moment.

J’avoue que ce street art m’a beaucoup fait penser aux lions du street artiste Okuda à Angers.

Sinon, à proximité du street art de Gris One, j’ai adoré cette sublime fresque sur le thème du basket que j’ai beaucoup de mal à interpréter !

sublime fresque sur le thème du basket, street art Grenoble

PS : je compte sur toi.

En savoir plus :

La jungle urbaine du 20 rue Maurice Dodero (Grand Place, Grenoble)

Près du centre commercial Grand Place de Grenoble, nous avons été littéralement soufflé par cette jungle urbaine où règne la libre création artistique.

Je ne vais pas te mentir.

J’ai un doute sur les crédits de cette section qui correspondent aux points 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 de la très belle carte réalisée par le Grenoble Street Art Fest.

Carte du 20 rue Maurice Dodero, Grenoble.
Crédit : Grenoble Street Art Fest

Romain Minotti

Un mot sur Romain Minotti… Il se classe dans la catégorie des artistes multi-support :

  • Pochoir sur poubelle,
  • Graffiti sur cellophane,
  • Réalisation d’œuvres en gobelets sur un grillage…

Bref, il propose un street art original et rafraîchissant associé à une belle maîtrise de la bombe.

En savoir plus :

Street art Grenoble à créditer
Romain Minotti ? Atom Ludik ?

Atom Ludik (Street art Grenoble)

Né en 1981, artiste autodidacte, Michael Delmas aka Atom Ludik exerce son talent dans :

  • Les collages,
  • Le graff,
  • La peinture,
  • Les illustrations…

Il prend toujours un malin plaisir à jongler avec les mots, les images et les concepts. Il adore nous interpeller pour solliciter notre regard sur l’aspect étrange du monde actuel.

On ressent beaucoup de joie de vivre dans son street art.

En savoir plus :

Street art Grenoble encore à créditer.
Romain Minotti ? Atom Ludik ?
Nesta & Short79 ?
Nesta & Short79 ?

Srek, les Simpson et le street art

Toujours au 20 rue Maurice Dodero, nous avons beaucoup aimé le clin d’oeil de Srek aux Simpson.

Qui n’a pas déjà vu au moins un épisode des Simpson ? Personne…

Srek et les Simpson

Dans les années 90, Srek et ses compères Greg et Killah One tombent dans l’univers du graffiti.

Ils sévissent principalement dans la région de Grenoble et semblent autant à l’aise dans le dessin que dans le travail de lettrage old school.

Srek et les Simpson, Grenoble.

Villeneuve et le street art

En continuant sur la rue Maurice Dodero, tu longeras une barre d’immeubles où tu trouveras ici et là de beaux graffitis.

Carte du street art à Villeneuve

La qualité des œuvres est assez variable.

Personnellement, avec ma femme, on ne s’est pas forcement senti très à l’aise de déambuler dans ces immenses barres sans charme.

L'art urbain à Villeneuve.

Je te mets quelques photos en vrac et je serais très curieux d’avoir ton opinion en commentaire.

Tu aimes cet espadon ?

Un espadon en street art à Villeneuve.

Plutôt poétique celui-ci, non ?

Street art à Villeneuve, Grenoble.

La faune et la flore de Veks Van Hillik (Capuche, Grenoble)

Quel plaisir de retrouver le street art de Veks Van Hillik !

On l’avait découvert lors de notre 1ère balade street art à Grenoble et on est très heureux qu’il ait laissé des traces de son passage au coin de la ville.

Veks Van Hillik, 90 rue Stalingrad, Grenoble.
Veks Van Hillik, 90 rue Stalingrad (Capuche, Grenoble)

Né en 1988, Veks Van Hillik dessine depuis toujours, s’inspirant de la faune et la flore qui l’entourent.

Qu’ils soient à l’huile ou à la bombe sur une immense façade, on remarque toujours une touche.

Apparement, Vek Van Hilllik s’inspire autant de :

  • Gustave Doré (illustrateur du XIXème siècle, Contes de Perrault, Fables de La Fontaine…),
  • Caravage,
  • Ingres,
  • Dali…

Comme la plupart des street artistes de sa génération, il puise également beaucoup de ses références graphiques dans l’univers de la pop culture, des jeux vidéo ou de la bande-dessinée.

En savoir plus :

Le street art de Monkey Bird

Derrière le crew Monkey Bird se cachent 2 artistes :

  1. Edouard Egéa,
  2. Louis Boidron.

Lors de leurs études à Bordeaux, ils se rencontrent. Depuis 2012, ils signent leurs street arts à 4 mains.

Monkey Bird, 6 avenue Marcelin Berthelot, Grenoble
Monkey Bird, 6 avenue Marcelin Berthelot

Désormais, les pochoirs des Monkey Bird peuplent de nombreuses grandes villes européennes :

  • Paris,
  • Berlin,
  • Lille,
  • Bordeaux,
  • Amsterdam,
  • Grenoble…

Bientôt Lyon, j’espère… Bref, ils enchaînent les expositions et les installations monumentales.

Les experts reconnaîtront facilement leurs pochoirs blancs sur fonds noirs, souvent rehaussés d’or.

Ils apportent une proposition graphique différente dans un univers souvent saturé de couleurs.

En savoir plus :

Dulk et son street art onirique (Capuche, Grenoble)

Né à Valence (Espagne) où il vit toujours actuellement, Antonio Segura aka Dulk ne veut pas choisir un support en particulier.

Il se considère autant street artiste, dessinateur, peintre, sculpteur. Pour Dulk, chaque support est un nouveau défi qui stimule son plaisir et sa motivation.

Dulk, 11 rue Elisée Chatin dans le quartier de Capuche à Grenoble.
Dulk, 11 rue Elisée Chatin (Capuche, Grenoble)

De plus en plus, son approche naturaliste se mélange à une vison surréaliste, voire tragico-comique. Dulk adore mélanger des concepts antagonistes à la base avec une palette de couleurs assez douce…

Son évolution artistique va bien au delà de son obsession pour la perfection. Son street art est plutôt une invitation pour le spectateur à se perdre dans les détails et à déambuler comme dans un rêve éveillé.

En savoir plus :

Etien et ses grenouilles

Encore une belle découverte…

Depuis 2005, Etien est un artiste indépendant enregistré à la Maison des Artistes.

Il conçoit et réalise des fresques murales en France et à l’étranger. Depuis plusieurs années, il est spécialisé dans la réalisation de peinture en anamorphose.

Etien, Arrêt de bus, rue des Déportés 11 novembre 1943 dans le quartier de Capuche
Etien, Arrêt de bus, rue des Déportés 11 novembre 1943 (Capuche, Grenoble)

OK Guillaume mais c’est quoi l’anamorphose ?

D’après mes recherches, l’anamorphose serait une particularité étonnante de la perspective.

Bref et pardon d’avance pour les puristes que je vais énerver, on peut assimiler l’anamorphose à des procédés comme :

  • le trompe l’œil,
  • l’illusion d’optique…

(Source : wonderful-art.fr)

Etien travaille aussi bien pour :

  • Des entreprises,
  • Des collectivités publiques,
  • Le milieu de l’événementiel culturel et sportif.

En savoir plus :

BESSS

Originaire de la région de Grenoble, Sébastien Mas aka Besss avec 3 « s » vit maintenant à Lyon où il exerce son métier de graphiste.

Depuis 1995, sa pratique du graffiti couplée à ses connaissances informatiques lui permettent de décliner ses créations sur de très nombreux supports.

BESSS, 20 rue Maurice Dodero (Grand Place)
BESSS, 20 rue Maurice Dodero (Grand Place)

Pour la petite histoire, j’ai galéré à prendre cette photo. J’ai du jouer les « Mike Horn » dans les herbes hautes.

En savoir plus :

Tu m’aides à créditer ces street artistes ?

J’ai besoin de ton aide pour créditer ces street artistes. Merci d’avance pour ton aide.

N°1

On dirait bien que les 2 photos sont du même artiste.

La question : de qui ?

Art urbain en vrac n°2
Art urbain en vrac n°2 bis.

N°2

Cette fresque est pourtant très connue. Elle se situe avenue Joseph Vallier.

Fresque avenue Jospeh Vallier.
Cours Berriat, Grenoble

Diseker et la NBA

Difficile de créditer cet artiste avec certitude… En tout cas, j’adore cette référence au basketball et à la NBA.

Très sympa avec la touche d’humour et d’auto-dérision qui va bien, je ne sais pas toi mais personnellement, j’adore !

Diseker et la NBA
Diseker, proximité rue Emile Zola (Capuche, Grenoble)

Bonus street art Grenoble : mon itinéraire détaillé de Grand Place à Berriat

  1. Du centre commercial Grand Place, rejoins la rue Maurice Dodero et explore le carré (voir carte).
  2. Continue la rue Maurice Dodero jusqu’à l’avenue de la Bruyère puis continue tout droit sur l’avenue Marcelin Bertholot.
  3. Tourne à droite la rue Paul Claudel et rejoins l’impasse Frederico Garcia Lorca.
  4. Reviens sur tes pas et rejoins le parc Flaubert et traverse-le jusqu’à la rue de Stalingrad. Prends à gauche et rejoins le n°90 (Veks Van Hillik).
  5. Retourne sur tes pas et continue sur la rue de Stalingrad jusqu’à la rue des Déportés du 11 novembre 1943. Ne manque pas le n°41 et l’arrêt de bus, rue des Déportés.
  6. Rejoins le n°11 rue Elisée Chatin et le n° 30 rue Général Mangin. Tu n’as plus qu’à rejoindre l’avenue Joseph Vallier.

Fin de la balade.

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 4 et 5 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net. Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime le street art. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A toi, que penses-tu de cette balade street art à Grenoble ?

Envie de recevoir mon guide gratuit du street art 2019 avec les 100 meilleures photos de l’année ?

Téléchargez maintenant le guide gratuit du street art.

Tu es sur Pinterest ? Moi aussi ! Ne me laisse pas toute seule.

Tu es à Grenoble ? Tu aimes le street art ? Découvre ma balade dans les quartiers de Grand Place, Capuche, Vallier avec son itinéraire détaillé en bonus.

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *