Découvre mon interview avec Samuel Durand, chargé d'apprentissages freelance. Au menu : son rapport au freelancing, aux réseaux sociaux et au voyage.

Samuel Durand : interview d’un freelance

Temps de Lecture : 7 minutes

Découvre mon interview avec Samuel Durand, chargé d’apprentissages freelance. Au menu : son rapport au freelancing, aux réseaux sociaux et au voyage.

Chaque mois, je te propose une rencontre avec une personne pour laquelle j’ai eu un coup de cœur.

Selon mon invité, l’interview s’articule autour de la thématique de la photographie, du voyage, du street art, du marketing ou des réseaux sociaux.

Pour cet épisode 69, je te présente Samuel Durand, chargé d’apprentissages et auteur de l’excellente newsletter Billet du futur (billetdufutur.substack.com).

Avant que j’oublie, tu peux également découvrir mes interviews avec :

Présentation de Samuel Durand

Peux-tu te présenter en quelques lignes pour ceux ou celles qui ne te connaîtraient pas encore ?

Je m’appelle Samuel Durand, j’ai 23 ans et je termine tout juste mes études après 2 années de classe préparatoire et une école de commerce.

Présentation de Samuel Durand
Crédit : Samuel Durand

J’ai commencé à travailler en freelance et à entreprendre en arrivant en école, ma première aventure s’appelait Eskiv (une marque de streetwear ski/montagne).

Aujourd’hui, je m’intéresse principalement aux transformations du travail avec un focus particulier pour le freelancing.

C’est une thématique sur laquelle j’écris régulièrement dans ma newsletter le billet du futur et sur laquelle j’interviens en entreprise.

En ce moment, je travaille également sur un documentaire pour témoigner des bouleversements du monde du travail.

Ton rapport au freelancing

Peux-tu nous présenter ton parcours professionnel ?

J’ai démarré le freelancing en réalisant des études de marché et des stratégies digitales à destination d’entrepreneurs et TPE en parallèle de mon activité avec ESKIV.

Après 1 an de césure à créer Going Freelance et à aller explorer le travail de demain, je suis revenu chargé d’apprentissages et j’ai commencé à les diffuser en freelance.

Pourquoi es-tu devenu freelance ?

Je suis d’abord devenu freelance par hasard, avec une forte envie d’apprendre et comme j’ai goûté un peu jeune à la liberté de l’entrepreneuriat et du freelancing j’y suis resté !

C’était assez simple en tant qu’étudiant parce que je n’avais pas la même pression financière qu’un actif, c’était un complément.

Aujourd’hui, le freelancing devient mon activité principale. Ce n’est plus le même enjeu, mais ça ne remet certainement pas en question mon choix.

Quelles sont les principales qualités nécessaires pour être freelance ?

L’autonomie, la résilience, la rigueur.

Quelles sont les principales difficultés que tu as rencontrées dans ton parcours de freelance ? Comment les as-tu surmontées ?

Pas de difficulté particulière, jeune carrière !

Ton meilleur souvenir avec un client ?

C’est un peu tous les jours, j’ai la chance de travailler avec des entreprises que j’admire et des clients géniaux.

Le meilleur moment est souvent quand on se retrouve en fin de mission pour faire le bilan. Au fil du temps, les relations commerciales deviennent presque des relations amicales.

Ton pire souvenir avec un client/prospect ?

C’était il y a un moment déjà, j’ai été contacté pour une mission de conseil qui sentait l’embrouille à plein nez, des donneurs d’ordre pas sérieux…

J’y suis allé quand même parce que le projet me plaisait carrément et c’était bien rémunéré.

Une fois le livrable rendu, les clients en demandaient toujours plus, des tonnes de trucs additionnels. ils mettaient du temps à payer et cela a été compliqué quelques semaines avec eux.

Heureusement, cela s’est bien terminé et le client a fini par reconnaître qu’il avait abusé, mais sur le coup, c’était très désagréable comme relation.

Depuis, si je ne le sens pas je décline.

Tes conseils pour un(e) freelance qui débute ?

  1. Trouver rapidement quelques freelances qui font la même chose et qui sont plus expérimentés pour apprendre de leur expérience.
  2. Bien s’entourer est la clé !
  3. Ensuite, il ne faut pas se poser de questions et se mettre au travail pour directement se confronter à la réalité des missions.

Tes astuces pour être productif ?

En ce moment, j’utilise le totem de Let Me Think pour ne pas être déconcentré par mon téléphone.

Sinon, le mieux est de segmenter sa journée. Dans la mesure du possible, je ne prends pas de rendez-vous le matin et je consacre ainsi au moins 3 h à la production de contenu.

Ton rapport aux réseaux sociaux

Que penses-tu des réseaux sociaux ? Comment les utilises-tu ?

Les réseaux sociaux sont un formidable outil pour faire des rencontres et vendre.

Sans Instagram, je n’aurais pas vendu plus de 10 Sweats avec ESKIV. Sans LinkedIn, je n’aurais jamais pu faire mon étude Going Freelance.

J’utilise les réseaux pour faire la promotion de mes créations et faire de la veille.

Combien de temps en moyenne chaque jour ?

Au moins 2 bonnes heures tous réseaux confondus.

Ton réseau social préféré ? Pourquoi ?

LinkedIn est de loin là où j’ai fait les meilleures rencontres !

Mais ça évolue, il y a 10 ans, je ne jurais que par Facebook, puis par Instagram et maintenant, je me mets à Twitter.

What’s next ?

Ton rapport au voyage

Tes 3 coups de cœur en France ? Pourquoi ?

  • Le lac des Chéserys à Chamonix pour camper face au Mt Blanc,
  • La combe de Bédina aux 7 Laux pour des descentes sympas à l’abri des traces à ski,
  • La côte basque !

A l’étranger ?

  • Islande,
  • Norvège,
  • Canada.

Je suis plus pays froids que chauds. Sinon, en changeant de registre, j’ai beaucoup aimé l’Equateur aussi !

Le réseau social préféré de Samuel Durand
Crédit : Samuel Durand

Comment prépares-tu tes voyages ? As-tu des rituels avant de partir ?

Le bon vieux Routard, un tour sur quelques sites de blogueurs pros et c’est parti !

Comme dans mes projets pros, j’essaye de préparer au maximum en amont un cadre qui assure que tout va bien se passer :

  • Réserver les hébergements,
  • Choisir les villes,
  • Lire sur la culture du pays.

Ensuite, je me laisse porter par les événements une fois sur place.

Ton prochain projet de voyage ? Pourquoi ?

L’Islande cet été !

Un pays qui m’a marqué quand j’y suis allé, il y a une dizaine d’années, j’en étais totalement fan.

Depuis, j’ai toujours eu envie d’y retourner et cette année est la bonne.

La carte blanche de Samuel Durand

J’ai toujours beaucoup plus appris en créant des projets qu’à l’école.

J’ai passé des moments géniaux en école de commerce, mais ce n’est pas là qu’on apprend ce que l’on va faire dans son quotidien plus tard, c’est en lançant ses propres projets, seul ou accompagné.

J’encourage tout le monde à :

  • Construire un truc dans son jardin,
  • Lancer un produit,
  • Créer un podcast, une newsletter, une marque de bijoux, une association…

C’est avec ces projets que l’on trouve du sens dans ce que l’on fait.

En fait, il faut être proactif. Cela démarre toujours très simplement.

Un jour, on se dit “tiens et si j’allais rencontrer telle personne”, on commence à se renseigner sur les ateliers de fabrications de vêtements, puis sur comment créer une boutique en ligne, puis sur la vente en physique et puis, on fait quelques dessins…

Au bout de quelques semaines, sans s’en rendre compte, on est en train de créer sa propre marque de vêtement.

Il ne faut pas forcément avoir de plan de départ très défini, simplement se lancer !

Où retrouver Samuel Durand ?

Tu peux retrouver Samuel Durand sur :

Un grand merci à Samuel Durand que j’ai découvert sur l’excellent podcast Tribu Indé d’Alexis Minchella. Depuis, je suis un fidèle lecteur de sa newsletter Billet du futur. Je te la recommande chaudement si tu t’intéresses aux problématiques de freelancing et d’organisation du travail.

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 3 et 4 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net. Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un(e) ami(e) qui est freelance ou entrepreneur(e). Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A toi, quelle question aimerais-tu poser à Samuel Durand ?

Tu es sur Pinterest ? Moi aussi ! Ne me laisse pas toute seule.

Découvre mon interview avec Samuel Durand, chargé d'apprentissages freelance. Au menu : son rapport au freelancing, aux réseaux sociaux et au voyage.
Samuel Durand : interview d’un freelance

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *