Tu es à Paris ? Tu aimes le street art ? Découvre ma balade dans le 13e arrondissement avec son itinéraire détaillé en bonus.

Street art Paris : 13e arrondissement

Temps de Lecture : 12 minutes

Tu es à Paris ? Tu aimes le street art ? Découvre ma balade dans le 13e arrondissement avec son itinéraire détaillé en bonus.

Après :

Prêt(e) à faire connaissance avec les fresques géantes du 13e arrondissement ?

Shepard Fairey, D Face, Tristan Eaton, Seth, C 215, Stew, Jana & JS…

Avant que j’oublie, tu peux aussi découvrir :

Enfile tes sneakers les plus confortables, cette balade dure au moins 4 heures.

L’amour selon D Face

D Face représente des personnages féminins ou masculins très expressifs souvent accompagnés d’une pensée qui fait mouche.  Ces personnages semblent comme tout droit sortis d’un comics américain.

L'amour selon D Face, street art Paris 13
D Face, Boulevard Vincent Auriol, Paris 13

A 15 ans, il découvre le street art dans des revues spécialisées comme Subway Art et Spraycan Art.

Comme beaucoup de street artistes de sa génération, D Face est également passionné de skateboard et de dessin. Étonnant, non ?

En savoir plus :

D Face, Boulevard Vincent Auriol, Paris 13
D Face, Boulevard Vincent Auriol (street art Paris 13)

Tiens revoilà Shepard Fairey (street art Paris 13)

Si tu es fan de Shepard Fairey, tu vas adorer cette balade street art dans le 13e arrondissement. Tu pourras voir pas moins de 3 énormes fresques.

Deux mots sur Shepard Fairey (si tu n’as pas lu mon article sur le street art dans le Marais) :

  1. Né à Charleston (Caroline-du-Sud, Etats-Unis) le 15 février 1970,
  2. A conçu l’iconique poster HOPE de Barack Obama lors la campagne présidentielle américaine de 2008.

Liberté-Egalité-Fraternité

Cette fresque est ultra connue. Tu l’as probablement déjà croisée sur Facebook ou sur Instagram.

En tant photographe, c’est un véritable défi pour bien la photographier. Désolé, ce cliché n’est pas top et pourtant j’ai tout donné !

Le street art "Liberté-Egalité-Fraternité" de Shepard Fairey dans le 13e arrondissement de Paris.
« Liberté-Egalité-Fraternité », Shepard Fairey Boulevard Vincent Auriol (Paris 13)

La tour Eiffel vue par Shepard Fairey

Chaque jour, je vois passer des dizaines de photos de street art sur les réseaux sociaux.

Avec Instagram, on peut même suivre des hashtags, ce qui est vraiment très pratique pour voir l’évolution de la scène street art d’une ville ou d’un pays.

La tour Eiffel vue par le street artiste américain Sheppard Fairey dans le 13e arrondissement de Paris.
Shepard Fairey , Paris 13

Par exemple :

  • Paris avec #streetartparis,
  • Lyon avec #streetartlyon pour Lyon,
  • Londres avec #londonstreetart,
  • Athènes avec #athensstreetart pour Athènes,
  • #ukstreetart pour tout le Royaume-Unie…

Par contre, quel plaisir de voir de ses propres yeux le travail des artistes ! Quelle émotion à chaque fois !

Street art de femme de Shepard Fairey, street art Paris 13.
Shepard Fairey, rue Jeanne-d’Arc, Paris 13

Je ne sais pas toi mais personnellement, je ne connaissais pas ce portrait de femme.

Le petit garçon qui regarde vers l’avenir de Seth

Je sais, je t’ai déjà beaucoup parlé de Seth dans cette série consacrée au street art à Paris mais comment ne pas te montrer cette INCROYABLE fresque ?

Le petit garçon qui regarde vers l'avenir de Seth, rue Jeanne d'Arc, street art Paris 13
Seth, rue Jeanne d’Arc (street art Paris 13)

En savoir plus :

Les portraits de C 215 (street art Paris 13)

Même principe que pour Seth, je t’ai déjà beaucoup parlé de C 215 alias Christian Guémy dans cette série consacrée au street art à Paris mais impossible de ne pas te montrer son chat.

Le chat du street artiste C 215 alias Christian Guémy
C 215, Boulevard Vincent Auriol (Paris 13)

En savoir plus :

Portrait de C 215, boulevard Vincent Auriol dans le 13e arrondissement de Paris.
Portrait de C 215, à proximité immédiate du métro aérien Nationale, Boulevard Vincent Auriol ( Paris 13)

Entre les 2, quel est ton préféré ?

Jana & JS, un couple de street artistes

Jana & JS forment un vrai couple de street artistes dans la vie. Leur travail s’inscrit autant dans l’espace urbain que dans des expositions.

Ils s’inspirent beaucoup de la ville et de son architecture en perpétuelle évolution.

Jana & JS, rue Jeanne d'Arc, Paris 13.
Jana & JS, rue Jeanne d’Arc (street art Paris 13)

Jana & JS peignent aussi bien des :

  • Paysages urbains,
  • Simples détails d’architecture,
  • Portraits dans des jeux de miroirs…

Autrichienne et français, ils vivent désormais à Salzbourg en Autriche après avoir passé plusieurs années à Madrid et à Paris.

Jana & JS, rue Jeanne d'Arc, Paris 13.
Jana & JS, rue Jeanne d’Arc

En savoir plus :

Inti et l’Amérique du Sud

Né au début des années 80 à Santiago (Chili), Inti adore jouer avec les symboles empruntés à l’imaginaire latino-américain, au paganisme et au christianisme.

Le street art d'Inti, boulevard Vincent Auriol (Paris 13)
Inti, boulevard Vincent Auriol (Paris 13)

Aujourd’hui, son street art est reconnu tant en Amérique du Sud, aux États-Unis qu’en Europe.

Tu connais son personnage le Kusillo ? Ce clown de carnaval habillé d’un patchwork de tissus colorés directement issu de la culture bolivienne est presque devenu sa signature.

Le Kusillo, le personnage d'Inti
Le Kusillo du street artiste Inti, Paris 13

En savoir plus :

Blek le Rat, le pionnier du street art

Blek le Rat alias Xavier Prou est un graffeur pochoiriste français. Né en 1951 à Paris, il est l’un des pionniers de l’art urbain dans le monde.

Pour l’anecdote, c’est également le nom d’un des doudous de mon fils Théo.

Blek le Rat, le doudou de mon fils Théo.
L’un des doudous de Théo

En savoir plus :

Blek le Rat, l'un des pionniers du street art en France et dans le monde.
Le véritable Blek le Rat (Paris 13)

Stew et l’art de ne jamais renoncer

Être au bon endroit au bon moment.

Stew

La formule revient très souvent dans sa bouche. Stew sait de quoi il parle, lui à qui il fallu 20 ans pour se faire un nom sur la scène street art.

Depuis, il a signé cette fresque monumentale de 52 mètres dans le 13e arrondissement de Paris.

Stew et l'art de ne jamais renoncer, street art Paris 13
Stew et l’art de ne jamais renoncer

En savoir plus :

Vinie

Même principe que pour Seth ou C 215, je t’ai déjà beaucoup parlé de Vinie dans cette série consacrée au street art à Paris mais impossible de ne pas te montrer cette photo.

Enjoy comme disent nos amis américains.

La street artiste Vinie dans le 13 arrondissement de Paris
Vinie, Paris 13

Le cavalier de Tristan Eaton

Avec ma femme, nous avons pris beaucoup de plaisir à retrouver le street art de Tristan Eaton après notre séjour à New York.

Pour la petite histoire, notre premier contact avec lui remonte à son sublime mural de Rihanna « Big City of Dreams » en plein cœur de Manhattan.

Le street art de Tristan Eaton dans le 13 arrondissement de Paris
Le cavalier de Tristan Eaton, Paris 13

En savoir plus :

Hush (Street art Paris 13)

Né à Newcastle (Angleterre), Hush réside maintenant à Londres.

Présenté par le journal anglais The Independent comme l’un des 20 artistes montants, Hush utilise de nombreuses techniques artistiques pour peindre la sensualité féminine sous toutes ses formes.

Le street art de Hush dans le 13 arrondissement de Paris
Hush, boulevard Vincent Auriol (Paris 13)

En savoir plus :

Le Pop Graffiti de Jo Di Bona (Street art Paris 13)

Figure montante de la scène street art parisienne, Jo Di Bona connait un succès fulgurant avec sa technique unique du Pop Graffi.

Il mélange couleurs et mouvements pour créer des visages toujours empreints de poésie, d’émotions et de joie de vivre.

Dans son travail, Jo Di Bona rend célèbre avec la même tendresse les grands personnages de l’histoire et les anonymes.

Le street art de Jo Di Bona dans le 13 arrondissement de Paris
Jo Di Bona, Paris 13

En savoir plus :

David de la Mano et son travail au pinceau

Né en 1975 à Salamanque en Espagne, David de la Mano est maintenant installé en Uruguay. C’est un street artiste reconnu pour :

  • Son travail minutieux au pinceau,
  • Son utilisation presque systématique du noir et blanc,
  • Ses silhouettes humaines minimalistes.

Depuis, il a développé de nombreux projets en Espagne, Norvège, Italie, Taiwan, Etats-Unis, Pologne, Angleterre…

Le street artiste David de la Mano dans le 13 arrondissement de Paris
David de la Mano, Paris 13

En savoir plus :

Doudou Style et sa passion pour les pandas et le graffiti (Street art Paris 13)

Doudou Style alias Jessy a désormais plus de 30 ans. Son nom de street artiste (blaze) vient de ses potes d’enfance qui n’arrêtait pas de l’appeler la doudou des îles.

Originaire de la Martinique, il a grandi dans les Yvelines (78) à Dammartin-en-Serve, près de Mantes la Jolie.

Doudou Style est un parfait autodidacte.

Après une année de prépa qui ne lui a presque rien apporté, Doudou Style voulait entrer dans des écoles publiques d’art mais selon ses dires, c’était un parcours impossible.

Il est donc vite arrivé à la conclusion qu’il arriverait très bien à réussir par lui-même. Comme on dit, il a appris sur le tas, devant les murs avec les copains et avec les différents artistes qu’il rencontrait.

Doudou Style et sa passion pour les pandas et le graffiti
Doudou Style et sa passion pour les pandas et le graffiti, Paris 13

En savoir plus :

Street art Paris 13 en vrac

C’est bon, tu es toujours là ?

Au menu de cette section : Pantonio, Marquise Art, Raf Urban, Black Momille, Stool…

Pantonio et son art du mouvement

Né en 1975, Pantonio est un street artiste portugais qui vient de l’île de Terceira aux Açores.

Probablement l’un des artistes les plus influents et prolifiques au Portugal, son street art s’illustre par des références aux richesses du Tage.

Dans on travail, tu retrouveras très souvent des créatures marines. Elles paraissent en mouvement grâce à un effet de cordage qui est devenu sa signature.

Le street artiste Pantonio dans le 13 arrondissement de Paris
Pantonio et son art du mouvement, Paris 13

En savoir plus :

Stool (@stoolstreetart)

Sur sa bio Instagram, on peut lire que Stool est installé à Valence en Espagne. Pour le reste, je ne peux pas t’en dire beaucoup plus…

Le street artiste Stool dans le 13 arrondissement de Paris
Stool (@stoolstreetart), Paris 13

Raf Urban (Street art Paris 13)

Né dans les années 70, street-artiste français, Raf Urban grandit en banlieue parisienne sous l’influence de la street culture du début des années 80.

Les femmes sont la grande source d’inspiration de Raf Urban. Cela va de la chanteuse Amy Winehouse à la militante pakistanaise des droits des femmes Malala Yousafzai en passant par Angela Davis, membre des Black Panthers et militante des droits civiques aux Etats-Unis.

Il représente également des icônes masculines de la pop culture comme :

  • David Bowie,
  • Mohamed Ali,
  • Jimi Hendrix…
Le street art de Raf Urban dans le 13 arrondissement de Paris
Raf Urban, Paris 13

En savoir plus :

Black Momille (@blackmomille)

Même principe que pour Stool, en dehors de sa bio Instagram, je n’ai rien trouvé sur Black Momille.

Le street art de Black Momille dans le 13 arrondissement de Paris
Black Momille (@blackmomille)

Marquise et sa poésie (street art Paris 13)

Si tu es un(e) fidèle de cette série, je t’ai déjà parlé de cette street artiste dans ma balade dans le Marais à Paris.

Son univers décalé et surréaliste mêlant rêve, humour, enfance nous transporte dans un monde d’utopie où chacun est invité à rêver et à trouver sa place.

Bon rêve…

Le street art de Marquise dans le 13 arrondissement de Paris
Marquise et sa poésie, Paris 13

FAILE, le collectif d’artistes qui vient de Brooklyn

Les artistes Patrick McNeil (américain né en 1975 en Californie) et Patrick Miller (canadien né en 1976 à Minneapolis) fondent FAILE, ce collectif d’artistes, de peintres, graphistes et d’illustrateurs basé à Brooklyn (New York).

Pour la petite histoire, ils se rencontrent sur les bancs du lycée, dans l’Arizona.

Le street art du collectif FAILE dans le 13 arrondissement de Paris
FAILE, le collectif d’artistes qui vient de Brooklyn, Paris 13

En savoir plus :

Tu m’aides à créditer ces street artistes ?

En vrac n°1 : Doudou style (Merci Géraldine)

Impossible de retrouver le nom de l’auteur de ce sublime street art et pourtant, je sais que je l’ai déjà vu quelque part !

C’est rageant mais c’est comme ça. J’ai besoin de toi.

Street art en vrac dans le 13 arrondissement de Paris

En vrac n°2 : Ithmus (Merci Géraldine)

Sur la fin de notre immense balade (4h), nous en avions plein les pieds avec ma femme.

Sagement, nous avons décidé de faire une pause bienvenue dans un square près d’Avenue d’Italie et du métro Porte d’Italie et là nous sommes tombés sur ceci…

Aussi inattendu que sublime !

Street art en vrac dans le 13 arrondissement de Paris

N°3 : Ardif (Merci Corine)

Je sais que j’ai déjà croisé l’artiste qui a fait cet écureuil mais impossible de retrouver son nom.

Tu m’aides ?

Street art en vrac dans le 13 arrondissement de Paris

N°4 : « L’Accolade » de Conor Harrington (Merci Ghislaine)

Tu reconnais ces 2 personnages ?

Street art en vrac dans le 13 arrondissement de Paris

En vrac n°5 : « Hownosm 2019 » Sun Daze (Merci Ghislaine)

Street art en vrac dans le 13 arrondissement de Paris

Bonus street art Paris : mon itinéraire détaillé dans le 13e arrondissement

  • Depuis Place d’Italie, suis le boulevard Vincent Auriol et la ligne de métro aérienne. Tourne ensuite à droite rue Jeanne-D’Arc puis à tourne à droite rue Lahire et continue rue du Chateau des Rentiers.
  • Oublie la rue Nationale, on y reviendra en fin de balade.
  • Continue donc boulevard Vincent Auriol jusqu’à la Seine puis tourne à droite sur le quai de la Gare.
  • Continue tout droit jusqu’à Grand Moulins-Université Paris VII Denis Diderot. Prends alors la rue Thomas-Mann et bifurque immédiatement à gauche rue Marguerite Duras.
  • Traverse ensuite le parc et rejoins la rue des Grands-Moulins. Au niveau de la rue Chevelaret, tourne à gauche si tu veux aller au Lavomatik.
  • Sinon, prends à droite et rejoins le boulevard Vincent Auriol. Tourne à gauche, en direction de place d’Italie et tourne à gauche rue Nationale.
  • Continue ensuite jusqu’à Place Nationale et prends à droite la rue Baudicourt pour rejoindre l’avenue de Choisy. Continue jusqu’au boulevard Masséna.
  • Si tu as encore des forces, prends à gauche jusqu’à avenue d’Ivry et explore le secteur avant de revenir sur tes pas.
  • Sinon, prends à droite et rejoins le métro Porte D’Italie. Descends l’Avenue d’Italie jusqu’à la place d’Italie.

Fin de la balade.

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 4 et 5 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net. Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime le street art. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A toi, que penses-tu de cette balade street art dans le 13e arrondissement de Paris ?

Envie de recevoir mon guide gratuit du street art 2018 avec les 100 meilleures photos de l’année ?

Téléchargez maintenant le guide gratuit du street art 2018.

Ne me laisse pas toute seule !

Tu es à Paris ? Tu aimes le street art ? Découvre ma balade dans le 13e arrondissement avec son itinéraire détaillé en bonus.
Épingle-moi maintenant sur Pinterest.

8 réponses
  1. Ghislainie dit :

    Vrac n° 4 l’Accolade – Conor Harrington
    Plusieurs lectures :
    Etreinte entre 2 Homosexuels??
    Vivre ensemble religieux (col blanc des prêtres)
    Homme en secourant un autre qui est blessé (rouge = sang) ???

    Répondre
    • Guillaume Servos dit :

      Un grand merci Ghislaine pour le nom de l’artiste et ton interprétation.

      Bonne semaine et à bientôt sur le blog,

      Guillaume

  2. Geraldine PAQUET dit :

    Bonjour Guilaume

    pour le en vrac n°1, la jeune fille au pinceau ces’t Doudou Style
    pour le en vrac n°2, l’écureuil, c’est Ithmus

    Voilà ! Bonne journée

    Répondre
  3. Danielle dit :

    Incroyable , magnifique !!!
    Comme il a change ce 13 ème , arrivée en 1989 pour ma titularisation en temps que factrice
    Et diverses tournées effectuées, notamment le quartier de la Butte aux Cailles, des couleurs , de la vie sur ces murs , des artistes tous plus talentueux les uns que les autres.
    Merci pour ce partage .

    Répondre
    • Guillaume Servos dit :

      Merci Danielle pour votre commentaire qui fait très plaisir à lire.

      A bientôt sur le blog et bonne journée,

      Guillaume

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *