Tu es à Paris ? Tu aimes le street art ? Découvre ma balade de République à Rosa Parks (Porte d'Aubervilliers) avec son itinéraire détaillé en bonus.

Street art Paris : de République à Rosa Parks

Temps de Lecture : 8 minutes

Tu es à Paris ? Tu aimes le street art ? Découvre ma balade de République à Rosa Parks (Porte d’Aubervilliers) avec son itinéraire détaillé en bonus.

Après :

Au menu : le canal Saint-Martin, la rue d’Aubervilliers, Vinie, PBoy, 13 Bis, Polar Bear, Lazoo…

Avant que j’oublie, tu peux aussi découvrir :

Cette balade street art dure environ 1 h 30 et traverse 3 arrondissements de Paris.

13 Bis et ses collages

Collage, dessin, peinture… Treize Bis (13 Bis) ne manque pas de cordes à son arc.

Les sentiments et le rapport à l’autre guident son approche artistique.

J’adore la transparence, lorsque l’image fait peau avec le support… il y a presque l’idée de tatouage.

13 Bis

La rue et le street-art lui permettent d’approfondir son approche et de se sentir vraiment libre !

Collage, dessin, peinture… Treize Bis (13 Bis) a de multiples cordes à son arc.
Collage de 13 Bis

Qui est 13 Bis ?

Depuis tout petit, il voulait être artiste peintre mais il avait un souci avec le travail à l’école.

Heureusement, 13 Bis a eu beaucoup de chance. Ces parents ont misé sur la culture et l’ont soutenu.

Il a fait une maîtrise d’arts plastiques. A 23 ans, il commence à peindre tout seul chez lui. Ses sujets préférés étaient le corps, les visages, les mains, les portraits…

En savoir plus :

PBoy et sa fascination pour les portraits monumentaux

Passionné de dessin depuis son plus jeune âge, Pascal Boyart aka PBoy grandit à deux pas du terrain vague de la Chapelle (Paris), berceau du graffiti français.

Naturellement, il débute son parcours dans le graffiti en se faisant un nom dans le milieu de l’art urbain.

Passionné de dessin depuis son plus jeune âge, Pascal Boyart aka PBoy grandit à deux pas du terrain vague de la Chapelle ( street art Paris).
Rue Riquet, Paris 19

PBoy gagne rapidement le respect de ses pairs avec son style figuratif et sa virtuosité technique.

Depuis 15 ans, il recouvre les murs de la capitale de ses fresques ultra réalistes pour notre plus grand plaisir.

C’est la très belle découverte de cette balade. J’avoue qu’avant je ne connaissais pas ce street artiste.

Pourquoi cette fascination pour le portrait monumental ?

Avec sa fascination pour le portrait monumental, PBoy rend ainsi hommage à la complexité infinie de la relation qu’entretient le visage humain avec l’âme.

Le street art de PBoy "Papa, c'est quoi l'argent ?", rue d'Aubervilliers, street art Paris
Rue d’Aubervillers, proximité avec Rue Riquet (Paris 19)

Bonne question, non ?

En savoir plus :

Polar Bear

Originaire de Bordeaux, Polar Bear vit et travaille maintenant à Paris.

Les matériaux qu’il découvre dans la rue servent de supports à ses pochoirs.

Généralement, Polar Bear conçoit ses pochoirs à partir de photographies. Il travaille ensuite sur ordinateur avant d’imprimer les différentes couches et de tout découper à la main.

Collage du street artiste Polar Bear, rue d'Aubervillers, street art Paris.
Collage de Polar Bear, rue d’Aubervillers (Paris 19)

Personnellement, je suis admiratif, moi qui n’arrive jamais à découper droit au ciseau. Bref, je suis une vraie catastrophe !

En savoir plus :

Clet et les panneaux de circulation

Né en Bretagne, le 2 octobre 1966, Clet Abraham est le fils de l’écrivain français Jean-Pierre Abraham.

Depuis le début des années 90, Clet est peintre et sculpteur français. Sa nouvelle passion : détourner les panneaux de circulation.

Il a déjà à son palmarès plus de 1 500 panneaux, des :

  • Sens interdits,
  • Obligations de tourner à droite,
  • Ralentissez, attention, école…

Clet adore coller ses petits bonshommes noirs. Ils ajoutent ce supplément d’âme et cette folie douce qui nous arrachent ce petit sourire malicieux en les voyant.

Le street artiste Clet, place Jacques-Bonsergent, street art Paris
Clet, place Jacques-Bonsergent ( street art Paris)

Bref, il réussit l’exploit de faire sourire des parisiens pris dans le flot de la ville. Merci Clet et ne change rien !

En savoir plus :

Yakes

Depuis plus de 10 ans maintenant, Yakes opère sur la scène graffiti de Paris et de sa banlieue.

Son passage en école d’art lui permet de perfectionner son identité et d’affiner son style. Yakes s’essaie également au tatouage, avis aux intéressé(e)s.

Depuis plus de 10 ans maintenant, le street artiste Yakes opère sur la scène graffiti de Paris et de sa banlieue.
Yakes dans les rues de Paris

Son street art est reconnaissable avec son univers où se côtoient des éléments :

  • Végétaux,
  • Urbains.

En savoir plus :

Je te conseille cette vidéo portrait de 2 min 45 que lui a consacré la chaîne YouTube Hiya.

Vidéo portrait de Yakes sur la chaîne Hiya

Très, très instructif, non ?

Vinie (Street art Paris)

Je t’ai déjà beaucoup parlé de Vinie dans cette série consacrée au street art à Paris mais impossible de ne pas évoquer cette fresque à l’angle de la rue des Vinaigriers et du canal Sain-Martin.

Fresque de Vinie à l'angle entre la rue des Vinaigriers et du canal Sain-Martin, street art Paris.
Fresque de Vinie à l’angle entre la rue des Vinaigriers et du canal Sain-Martin

Sublime, non ?

Lazoo

Membre du collectif (crew) parisien MAC, Lazoo s’inspire de l’univers de la bande dessinée et du graffiti new yorkais des années 1980.

Membre du collectif (crew) parisien MAC, Lazoo s'inspire de l'univers de la bande dessinée et du graffiti new yorkais des années 1980.
Lazoo, Bd de la Vilette (Street art Paris)

Particulièrement reconnu pour ses représentations de personnages métissés, il participe à de nombreux projets comme :

  • La fresque du centenaire de l’Institut Français d’Athènes,
  • L’exposition TAG au Grand Palais,
  • Groeninge Museum de Bruges en Belgique…

(Source : Marquise Art)

Le canal Saint-Martin et le street art

Tout le long du canal saint-Martin, tu pourras voir des graffitis et du street art.

Je te conseille tout particulièrement le Point Éphémère.

OK Guillaume et c’est quoi le Point Éphémère ?

Le Point Éphémère est bien plus qu’un centre artistique avec sa programmation riche et variée.

  • Expositions,
  • Concerts,
  • Performances,
  • Festivals,
  • Soirées,
  • Rencontres et événements insolites…

Bref, les équipes du Point Éphémère mettent tout en place pour faciliter la résidence d’artistes grâce à des espaces dédiés.

Le Point Éphémère est bien plus qu'un centre artistique avec sa programmation riche et variée, street art Paris.
Point Ephémère, Canal Saint-Martin (Street art Paris)

En savoir plus :

Rue d’Aubervilliers (Street art Paris)

La rue d’Aubervilliers est sans conteste la rue avec la plus grande densité de street art et de graffiti de cette balade.

Prépare-toi à en prendre plein les yeux ! C’est également un temple du graffiti.

Et en plus, si tu es fan de football et du PSG en particulier, c’est une sorte de « Hall of Fame » dédié aux joueurs de Paris.

La rue Aubervilliers et le Hall of Fame du PSG

Presque tous les joueurs actuels sont présent, j’ai fait le choix arbitraire de n’en montrer que 3.

La justesse avec Angel Di Maria

Quel joueur ! Mais quelle irrégularité…

le joueur du PSG Angel Di Maria, rue d'Aubervilliers, street art Paris.
Angel Di Maria, rue d’Aubervilliers (Street art Paris)

Paris No Limit avec Presnel Kipembe

Champion du monde 2018 à 23 ans…

le joueur du PSG Presnel Kipembe, rue d'Aubervilliers, street art Paris.
Presnel Kipembe, rue d’Aubervilliers (Street art Paris)

Un temple du graffiti

Généralement, je suis moins sensible au graffiti mais là, ils sont juste dingues !

La qualité est impressionnante et encore là, c’est juste un petit échantillon.

Tu m’aides à créditer ces graffeurs et ces street artistes ? Merci d’avance.

N°1

street art Paris en vrac n°1
En vrac n°1

N°2

street art Paris en vrac n°2
En vrac n°2

N°3

street art Paris en vrac n°3
En vrac n°3

Toujours là ? N°4

graffiti Paris en vrac n°4
En vrac n°4

Street art n°5

graffiti Paris en vrac n°5
En vrac n°5

N°6

graffiti Paris en vrac n°6
En vrac n°6

N°7

street art Paris en vrac n°7
En vrac n°7

Street art n°8

street art Paris en vrac n°8
En vrac n°8

N°9

Street art en vrac n°9
En vrac n°9

Quel est ton préféré ?

Bonus street art Paris : mon itinéraire détaillé dans le 13e arrondissement

  • Depuis place de la République, suis le boulevard de Magenda et prends à gauche rue des Vinaigriers.
  • Longe le canal Saint-Martin jusqu’à la place de la Bataille-de-Stalingrad.
  • Prends à gauche le boulevard de la Chapelle et tourne ensuite à droite rue d’Aubervilliers.
  • Continue la rue jusqu’au bout.

Fin de la balade.

Le savais-tu ? Chaque article me prend entre 4 et 5 heures de travail, soit 31,32€ au SMIC horaire net. Je m’en fiche royalement car j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article pour toi. Pour m’encourager, laisse-moi un petit commentaire sur cet article et partage-le avec un ami qui aime le street art. Cela ne te prendra que quelques secondes et cela me fera extrêmement plaisir. En plus, cela aidera mon site a être mieux classé dans Google.

Guillaume Servos

A toi, que penses-tu de cette balade street art de République à Rosa Parks ?

Envie de recevoir mon guide gratuit du street art 2018 avec les 100 meilleures photos de l’année ?

Téléchargez maintenant le guide gratuit du street art 2018.

Tu es sur Pinterest ? Moi aussi ! Ne me laisse pas toute seule.

Tu es à Paris ? Tu aimes le street art ? Découvre ma balade de République à Rosa Parks (Porte d'Aubervilliers) avec son itinéraire détaillé en bonus.
Épingle-moi maintenant sur Pinterest.

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *